Se faire tatouer enceinte : quels sont les risques ?

Les tatouages font de plus en plus d'adeptes, mais ils restent déconseillés chez les futures mamans. Quels sont les risques si on se fait faire un tatouage pendant la grossesse ? Peut-on avoir la péridurale au moment de l'accouchement ? Conseils et avertissements du Dr Nicolas Kluger, dermatologue.

Se faire tatouer enceinte : quels sont les risques ?
© Slena-123RF

Grossesse et tatouage font-ils bon ménage ? L'anesthésiste peut-il poser la péridurale au moment de l'accouchement si on porte un tatouage dans le bas du dos ? Quelles sont les risques et les raisons pour lesquelles un tatouage n'est pas recommandé chez les femmes enceintes ? Eléments de réponses avec le dermatologue Nicolas Kluger.

Tatouage enceinte : quels sont les risques ?

"Je déconseille le tatouage pendant la grossesse. On sait, depuis quelques années, que les encres des tatouages contiennent des nanoparticules qui passent dans la circulation et traversent la barrière placentaire. Elles peuvent donc être transmises au fœtus pendant la grossesse", remarque le Dr Nicolas Kluger, dermatologue. Or ces nanoparticules peuvent, selon certaines études, s'accumuler dans les organes et avoir des conséquences inflammatoires, respiratoires, cardiovasculaires ou neurologiques. Les autres risques liés au tatouage sont infectieux. "Une infection provoquée par un tatouage peut parfois poser problème au médecin, notamment en ce qui concerne le choix de l'antibiotique à prescrire, qui est limité pendant cette période. Néanmoins, les risques d'infections par l'hépatite n'existent normalement plus chez celles qui se font tatouer par les tatoueurs professionnels", note le Dr Kluger. Enfin la dernière raison est pratique. Les femmes qui sont à un stade avancé de leur grossesse ont du mal à rester allongées et à supporter une séance de tatouage très longtemps.

Tatouage et péridurale

Contrairement à une idée reçue très répandue, les  tatouages réalisés dans le bas du dos ne contre-indiquent pas la pose de la péridurale. "Il y a quelques années, certains anesthésistes pensaient qu'en piquant à travers un tatouage, ils allaient carotter les pigments, les déposer autour de la moelle et provoquer une inflammation. C'est un risque totalement théorique et hypothétique : cela n'a jamais été démontré. D'autre part, il est rare d'avoir un tatouage sur l'ensemble du bas du dos et l'anesthésiste peut toujours piquer sur une zone non recouverte. S'il ne peut pas être évité, il n'existe aucune contre-indication à ce que l'anesthésiste pique au travers du tatouage ", souligne le Dr Kluger.

Et le tatouage pendant l'allaitement ?

"Pour les mêmes raisons que pendant la grossesse, il faut éviter de se faire tatouer pendant l'allaitement en raison des nanoparticules qui passent aussi dans le lait maternel et qui peuvent donc être transmises au bébé " souligne le Dr Kluger.

Beauté et forme