Glycine en pot : plantation, entretien et culture

Plante grimpante vivace poussant à l'état naturel en Asie et aux Etats-Unis, la glycine (wisteria sinensis) forme une impressionnante liane pouvant atteindre plus de 30 mètres de longueur. La plante grimpante se contente d'une taille régulière et par étapes afin de maîtriser sa croissance, rapide, et de favoriser son évolution.

Glycine en pot : plantation, entretien et culture
© buffy1982 - 123RF

Arborant des teintes roses, mauves, blanches ou encore bleues, la glycine sort le grand jeu au printemps, parfumant le jardin avec délice. Idéale à installer contre un support dédié afin de profiter de ses tiges retombantes, la glycine en pot est facile à cultiver, sous couvert de lui apporter les éléments essentiels à sa santé.

Quelles variétés de glycine choisir pour une culture en pot ?

La culture de la glycine en pot est tout à fait possible mais privilégiez des variétés précises, notamment celles dont la croissance est plus mesurée. On peut citer la wisteria frutescens et la wisteria venusta. Attention si vous choisissez les variétés du Japon et de Chine dont la croissance est très rapide.

Plantation de la glycine en pot : règles d'or

Période de plantation

La glycine se plante durant l'automne, dans les régions douces, et au printemps partout ailleurs, hors période de gel bien entendu.

Emplacement

La glycine en pot a besoin d'une zone exposée en plein soleil pour bien fleurir, côté Sud, sachant que quelques heures d'ombre ne lui seront pas néfastes.
Au-delà de la dimension esthétique d'une installation contre une pergola, une tonnelle ou un mur, installer votre glycine contre ces supports lui sera salutaire car elle pourra s'y reposer sans se blesser.

Nature du substrat

Drainé, frais et riche, voilà la formule idéale pour le substrat de votre glycine en pot. Une terre lourde, calcaire et argileuse est à proscrire par contre.
L'idéal est d'avoir un substrat sableux afin de lui assurer un drainage infaillible. Pour alléger le terreau si nécessaire, intégrez des billes d'argile ou des gravillons.

Type de pot

Optez pour un pot ou un bac, 50 centimètres au minimum, afin de laisser votre plante grimpante s'épanouir. Veillez, selon le volume, à adapter l'arrosage et l'apport d'engrais car plus un volume sera imposant, plus la glycine sera gourmande.

Comment planter la glycine en pot ?

  1. Imbibez quelques minutes la motte dans de l'eau non calcaire ;
  2. Déposez des billes d'argile ou des gravillons dans le fond du pot ;
  3. Ajoutez un peu de compost enrichi ;
  4. Déposez du terreau et du sable de rivière si besoin .
  5. Installez votre plante grimpante au centre ;
  6. Recouvrez avec le reste de substrat sans enterrer le collet ;
  7. Tassez et arrosez généreusement.

Entretien de la glycine en pot

Fertilisation

Florifère et généreuse, la glycine n'a pas besoin d'engrais pour bien se développer en temps normal. Mais une culture en pot peut changer la donne. Dans ce cas, faites un apport d'engrais faiblement dosé en azote mais richement pourvu en potassium. Pour cause, trop d'azote désavantagerait la floraison au profit du feuillage.

Paillage

N'hésitez pas à pailler les pieds de votre glycine afin de maintenir son sol frais, surtout lors des périodes de chaleur.

Arrosage

Il doit être régulier lors des trois premières années suivant la plantation de votre glycine en pot. Auquel cas, arrosez seulement en cas de sécheresse.

Croissance des tiges

La croissance de la glycine peut être rapide, ce qui vous oblige à une certaine rigueur car vous devrez orienter les lianes dans la bonne direction pour leur santé mais aussi pour celle des éléments environnants, la plante grimpante pouvant faire des dégâts, notamment sur les toitures.

Parasites

Pucerons et cochenilles peuvent fragiliser votre glycine, notamment si elle grandit en pot. Si vous observez des taches noires, il se peut que cela soit la conséquence de ces parasites, causant une maladie cryptogamique connue, la fumagine. Celle-ci laisse un dépôt noirâtre et poussiéreux. En appliquant un fongicide naturel comme le purin d'ortie, vous pourrez en venir à bout.

La taille de la glycine en pot : méthodes

La taille de la glycine peut être réalisée à plusieurs périodes de l'année, par étapes. D'une part, cela permet de limiter sa croissance, d'autre part, de favoriser sa floraison. La taille est aussi l'occasion de couper les tiges mortes ou poussant de façon désordonnée.

  • La taille hivernale, à réaliser hors période de gel, consiste à supprimer les branches situées sur l'extérieur, en veillant à garder deux bourgeons sur chacune ;
  • La taille printanière doit stimuler les ramifications et la floraison. Elle se déroule en mars ou en avril et consiste à supprimer les pousses vertes issues de l'année passée. Sur ces tiges, maintenez bien au moins quatre bourgeons ;
  • La taille estivale est destinée à orienter les lianes en cas de croissance rapide, notamment en la refixant à son support (tonnelle, pergola, mur). Coupez d'environ un tiers les tiges trop longues.
  • La taille de rajeunissement se pratique sur les sujets âgés qui se dégarnissent en raison du nombre de troncs qui poussent. En coupant un ou deux tronc(s), vous stimulerez la repousse et la floraison de votre glycine en pot.

Que faire si la glycine en pot ne fleurit pas ?

Bien que florifère, la glycine doit prendre ses aises avant de fleurir. Après sa plantation, la floraison peut donc mettre du temps, ce qui ne doit pas vous inquiéter. En général, il faut patienter trois ans, voire plus de cinq ans si votre plante grimpante est née d'un semis.

Passés ces délais, vous pourrez commencer à vous poser des questions, notamment sur son emplacement, la variété choisie, l'état des bourgeons, peut-être impactés par le gel, ou encore la nature du sol, potentiellement trop riche en azote, ce qui est bon pour son feuillage mais pas pour la floraison. Une taille adaptée permettra de stimuler la floraison.

Les feuilles de ma glycine se décolorent et jaunissent : pourquoi et que faire ?

Un feuillage jaunissant est souvent synonyme de chlorose, une maladie courante chez la glycine. Le verdict est sans appel, votre substrat est trop calcaire (et le pH trop élevé), causant le jaunissement des feuilles, carencées en minéraux essentiels.

Vous avez deuxs options :

  • Rempoter votre glycine en réalisant le bon mélange de substrat ;
  • Enrichir d'un peu de fumier ou de compost.

Bien entendu, arrosez avec de l'eau de pluie et non celle du robinet, trop souvent calcaire.

Culture en pot