Bananier en pot : où le placer, comment s'en occuper ?

Parmi la cinquantaine d'espèces de bananiers, faisant partie de la famille des musasées avec une espèce phare, le musa, seulement quelques-unes peuvent évoluer, en pot, sous nos climats européens. Voici les principaux conseils afin de cultiver votre bananier en pot dans les meilleures conditions.

Bananier en pot : où le placer, comment s'en occuper ?
© Aleksandr Papichev/123RF

Considéré à tort comme un arbre fruitier, le bananier est en réalité la plus grande herbe du monde. Une plante plus précisément, laquelle donne naissance à des fruits appétissants et plantureux, les bananes. Les bananiers étant originaires des confins de l'Asie du Sud Est et du Pacifique, ils sont habitués à des climats tropicaux mais peuvent tout de même être cultivés en pot.

Quelles variétés de bananier choisir pour une culture en pot ?

Afin de cultiver votre bananier en pot en toute quiétude, vous devrez opter pour des variétés rustiques, pouvant supporter l'extérieur mais surtout, le froid hivernal. La cinquantaine d'espèces répertoriées se scinde en deux espèces : les tropicales et les subtropicales. Les premières produisent des bananes comestibles, les secondes sont seulement ornementales sans fructification. La majorité fait partie de l'espèce musa dont le bananier du Japon, un bien beau spécimen.
Parmi les bananiers rustiques que vous pouvez cultiver en extérieur :

  • Le musa basjoo x hybridum qui est d'ailleurs le plus rustique de tous, pouvant supporter des températures allant jusqu'à -12°C ;
  • Le musa velutina, une variété naine ;
  • Le musa ensete, rustique mais ne pouvant supporter les températures négatives ;
  • Le musa ventricosum maurelli qui peut supporter le froid jusqu'à -5°c.

Quel pot pour un bananier ?

En tant qu'herbe la plus grande au monde, le bananier en pot a nécessairement besoin d'un pot digne de ce nom ! Doté d'un feuillage qui se développe de façon rapide et volumineuse, tout comme son système racinaire, le bananier sera donc être installé dans un grand bac de 40 à 60 litres au minimum. L'idée est de la planter dans de bonnes conditions dès le début et d'éviter de le rempoter trop souvent. Le rempotage a lieu tous les deux ans environ.
Le pot doit être percé afin d'assurer l'écoulement de l'eau et d'éviter les excès d'humidité, néfaste pour le système racinaire.

Quelle terre pour un bananier en pot ?

Si votre herbe grandit en pot, sa terre devra être particulièrement riche afin de lui apporter tous les nutriments dont cette imposante herbe a besoin pour sa croissance. Oligo-éléments, matières organiques, drainée, légèrement humide, voici les principales qualités de la terre.
Pour ce faire, misez sur un substrat composé, à part égale, de gros sable (ou de pouzzolane), de terre de jardin, de terreau spécial plantes vertes et de compost (ou de fumier).

Quel engrais pour un bananier en pot ?

L'apport d'engrais est l'une des conditions pour le bon développement de votre bananier en pot, ce dernier étant un végétal fort gourmand. Vous pouvez donc le fertiliser lors des beaux jours, toutes les deux semaines environ avec de l'engrais liquide spécial plantes vertes, entre avril et le début de l'automne.

Comment entretenir un bananier en pot ?

L'entretien de votre bananier en pot débute par une plantation réussie :

  1. Déposez du gravier ou des billes d'argile dans le fond du bac percé ;
  2. Intégrez votre substrat tel que détaillé plus haut, à savoir de la terre de jardin, du terreau plantes vertes, du gros sable ou de la pouzzolane et du compost ou du fumier, à quantité égale ;
  3. Positionnez votre bananier bien au centre en comblant de substrat ;
  4. Tassez doucement et arrosez généreusement afin de maintenir le mélange humide.

L'entretien de votre bananier en pot se poursuit avec le bon emplacement :

  1. Une fois la plantation achevée, choisissez une zone abritée des vents, bien ensoleillée, voire avec un peu d'ombre, exposée sud.
  2. Si vous souhaitez l'installer dans une véranda ou sous une grande serre, maintenez-le à la lumière, exposée sud mais sans soleil direct car le feuillage pourrait en pâtir ;
  3. Veillez à laisser votre bananier en pot à une température située entre 11 et 22°C, idéalement entre 18 et 22°C.

L'entretien de votre bananier en pot est bien assuré grâce à un arrosage équilibré :

  1. Gourmand, le bananier en pot est également un grand buveur, surtout lors de la période végétative. L'arrosage sera donc régulier de façon à toujours laisser son terreau humide. Un arrosage deux fois par semaine, selon les conditions de culture, sera donc requis.
  2. Un bananier en pot qui grandit dans une véranda ou sous une serre appréciera le brumisateur sur son feuillage, ce qui lui assure un bon niveau d'humidité, et un air ventilé.

L'entretien de votre bananier en pot est bien finalisé grâce à une taille plus qu'infime :

Le bananier en pot n'a pas besoin de taille au sens strict du terme. Vous n'aurez qu'à rafraîchir légèrement les feuilles les plus âgées pour stimuler les plus jeunes et cela suffira.

Que faire d'un bananier en pot en hiver ?

Nous l'avons précisé, il est préférable de choisir une variété rustique si vous souhaitez cultiver votre bananier en pot à l'extérieur. L'espèce musa demeure la plus rustique qui soit donc la plus adaptée, pouvant supporter des températures négatives jusqu'à -15°C. Néanmoins, rappelez-vous que l'herbe vivace est issue des zones tropicales donc frileuse de nature.
Si le climat de votre région le permet, laissez votre bananier en pot à l'extérieur lors de la période hivernale, tout en prenant quelques précautions :

  • Une protection de qualité, type voile d'hivernage, notamment pour protéger la souche ;
  • Le tronc peut être entouré par du feuillage de façon à le préserver du froid ; ne le comprimez pas car l'air doit pouvoir continuer de circuler ;
  • Installez de la paille ou des feuilles à la surface et au pied du pot de votre bananier ; le tout pourra être retiré au printemps suivant, une fois les épisodes de gelées terminés.

Si vous préférez rentrer votre bananier, faites-le dès le mois d'octobre, au début de l'automne, sachant qu'il peut rester dehors entre le mois de mai et le mois de septembre. Entreposez-le dans une véranda, sous une serre, au sud, ou dans toute zone lumineuse, et maintenez-le à une température ne devant pas descendre sous les 10°C car il ne le vivrait pas bien.
Bon à savoir : Durant cette période de repos végétatif, l'arrosage est réduit et sert juste à maintenir le terreau humide.

Bananier en pot dont les feuilles jaunissent : pourquoi, que faire ?

Le jaunissement du feuillage d'un bananier en pot est souvent le signe d'un pourrissement du système racinaire. Si vous avez ajouté une soucoupe, retirez-la et installez votre herbe vivace à un emplacement situé à l'abri des vents, idéalement à un endroit bercé par la chaleur afin de laisser l'eau stagnante s'évaporer.
Puis, un rempotage de votre bananier sera nécessaire car vous devrez retirer les racines touchées à l'aide d'un outil propre et affûté afin d'éviter de les fragiliser.
Pour repartir sur de bonnes bases, laissez la motte imbibée d'eau reposer dans un fongicide naturel ou dans de la bouillie bordelaise, de façon à réduire le risque, courant, de maladie, mais aussi pour la fortifier.

Par la suite, il suffit juste de suivre les quelques conseils pratiques quant à son bon entretien.

Parasites du bananier en pot

Comme bon nombre de végétaux, le bananier est sujet aux parasites, et ainsi au risque potentiel de maladies, notamment pour les variétés qui se développent dans les intérieurs.
Pour cause, l'air y est souvent plus sec, ce qu'il faut éviter à cette herbe tropicale, et donc propice à la venue d'indésirables tels que les cochenilles farineuses. Appréciant surtout le feuillage du bananier, elles s'y prélassent en le décolorant, ce qui a une incidence sur le bon rythme de croissance.
Pour les faire fuir, c'est simple : rétablissez un bon niveau d'humidité et pulvérisez de l'eau savonneuse sur les cochenilles. L'usage de cotons emplis d'alcool à 90°C est tout aussi efficace. Ces traitements peuvent être répétés toutes les deux semaines environ.
D'autres parasites aiment le bananier et moult autres végétaux, les pucerons et les araignées rouges. Les mêmes traitements peuvent être appliqués afin de les faire déguerpir rapidement.
En vous débarrassant de ces parasites, vous évitez diverses maladies. Les fongicides, naturels (purin de prêle, purin d'ortie…) ou classiques, donnent de bons résultats.