Chiendent : comment s'en débarrasser ?

Le chiendent est une plaie pour le jardinier car il étouffe les cultures en envahissant le jardin. Toutefois, cette plante offre des vertus thérapeutiques ! Découvrez comment vous en débarrasser et comment la consommer.

Chiendent : comment s'en débarrasser ?
© ioannaalexa/123RF

Le chiendent, l'ennemi juré des jardiniers

Le chiendent réunit deux plantes assez similaires. Ces graminées développent un réseau dense de plusieurs mètres de rhizomes sous terre. C'est pourquoi il est si difficile de s'en débarrasser ! Il étouffe les autres cultures en colonisant le jardin mais lutte contre l'érosion des sols en le décompactant.

Chiendent officinal (Agropyron repens)

Aussi appelé petit chiendent, chiendent rampant ou herbe aux deux bouts, cette variété très rampante pousse un peu partout. Elle forme une sorte de pelouse rustique avec des petits épillets jaunes entre mai et octobre. On la trouve au bord des champs, dans le jardin ou sur des terrains non entretenus. Il mesure de 40 cm à 1 m de haut !

Chiendent pied de poule (Cynodon dactylon)

On le nomme aussi gros chiendent, puisque ses souches sont deux fois plus grosses que le chiendent officinal. Il est un peu plus trapu que l'autre espèce puisqu'il mesure entre 10 cm et 40 cm de haut. En effet, ses tiges ne sont pas érigées mais plutôt étalées. Il compte aussi des épis regroupés en groupe de 4 à 6, étroits, formant des étoiles. Ce sont ses épis qui lui confèrent ce surnom puisqu'ils ressemblent à... des pieds de poule.

Comment lutter contre le chiendent ?

La lutte contre le chiendent est fastidieuse. Il faut s'armer de patience pour l'éloigner au quotidien. N'utilisez pas la bêche, en brisant les rhizomes, elle crée des boutures et les multiplie... Le désherbage thermique quant à lui, stimule l'apparition de nouvelles pousses.

L'unique solution est de retirer les rhizomes, pas une mince affaire ! Pour cela, utilisez une grelinette afin de faire émerger les rhizomes sans retourner la terre. Récupérez-les ensuite et laissez-les pourrir dans un sac plastique avant de les jeter. Pour éviter que le chiendent ne réapparaisse au sein du potager, bordez-le d'allées.

Quelles sont les vertus médicinales du chiendent ?

S'ils sont envahissants et contraignants, les rhizomes de chiendent sont riches en fructosanes, en amidon, en sel de potassium, etc. Ces substances sont diurétiques, anti-inflammatoires, dépuratives et émollientes. Cette plante favorise également l'élimination rénale de l'eau, on l'utilise donc contre les œdèmes. On le consomme en décoction ou en tisane.

Chiendent et permaculture

En permaculture, on ne désherbe pas. En effet, s'inspirant des dynamiques naturelles, la permaculture estime que le sol doit être en permanence couvert, comme dans la nature, donc en permanence enrichi. De plus, si l'on ne retourne pas la terre, les écosystèmes sont préservés et les aimables vers de terre peuvent faire leur travail d'aération du sol. Toutefois, on privilégie les paillages garnis de résidus organiques qui créent un engrais pour la terre de culture. Le chiendent va venir étouffer les cultures si on le laisse faire. Il faut donc aussi s'en débarrasser, avant de recouvrir la parcelle d'un épais paillage qui limitera sa réapparition.

Parasites et maladies