Bouture de figuier : les astuces pour ne pas la rater

La bouture d'un figuier peut être réalisée de différentes façons : à l'étouffée, à crossette, dans l'eau… et le respect de chaque étape multipliera vos chances de succès. Pour de succulents fruits durant de longues années !

Bouture de figuier : les astuces pour ne pas la rater
© Gheorghe Mindru/123RF

Quand et comment bouturer un figuier ?

Selon la technique retenue, la période de bouture du figuier ne sera pas la même.

  • Si vous optez pour une bouture à l'étouffée, technique assez courante, sous bouteille, la période de fin d'hiver, entre février et mars, sera idéale.
  • Si vous souhaitez réaliser une bouture à partir d'une branche, appelée bouture à crossette, faites-la en automne, après la chute des feuilles.

La bouture à l'étouffée du figuier :

  1. Choisissez des rameaux de bois sec (drageons situés sur la touffe) d'environ 20 cm, pourvus de nœuds et au moins vieux d'un an, c'est-à-dire qui ont déjà connu un printemps ;
  2. Préparez une bouteille en la coupant en deux parties et percez le fond afin d'assurer l'écoulement de l'eau d'arrosage ;
  3. Réalisez le substrat avec du terreau spécial bouture ;
  4. Installez votre bouture (ou vos boutures) en maintenant deux nœuds minimum en dehors ;
  5. Recouvrez avec la bouteille que vous aurez agrémentée de trous d'aération et maintenez l'ensemble afin de créer un effet sauna ;
  6. Installez vos boutures dans une zone bercée de lumière bénéficiant d'une température fraîche, n'allant pas au-delà de 18°C ;
  7. Une fois que vous voyez les premières feuilles, retirez le bouchon de la bouteille afin de réduire l'état de confinement de cette bouture à l'étouffée ;
  8. Veillez à ce que le terreau demeure humide ;
  9. Entourez la partie basse de la bouteille d'un élément opaque jusqu'à l'apparition des racines ;
  10. Sortez vos boutures quand les températures extérieures sont supérieures à 15°C et laissez-les à un emplacement coupé du vent et plutôt exposé ombre.

Astuces de jardinier :

  • Lors de la première année de pousse, n'hésitez pas à couper les pousses secondaires de votre bouture afin de fortifier cette dernière en lui réservant la sève, ce qui favorisera la pousse de ses bourgeons ;
  • Quand vous apercevez des racines aériennes, recouvrez-les d'un peu de terre pour les préserver de la sécheresse ;
  • En optant pour la technique de la stratification de votre bouture, autrement dit du ramollissement du bois, vous stimulerez le système racinaire.
    Pour bien faire, installez vos jeunes plants dans un contenant riche en sable, bien droits, en laissant juste leur extrémité à l'extérieur. Arrosez légèrement et laissez votre contenant dehors durant la période hivernale, en le protégeant des périodes de gel.

La bouture à crossette du figuier (= à partir d'une branche) :

Pour réussir votre bouture à partir de branches :

  1. Choisissez-les bien dures, âgées au moins d'1 an, 2 ans étant parfait, et coupez en biseau sur une vingtaine de centimètres au-dessus d'un nœud, en conservant, à son pied, quelques branchages ;
  2. Réalisez des pots que vous remplissez de sable de rivière ;
  3. Positionnez-y vos branches en laissant, comme pour la bouture à l'étouffée, deux nœuds à l'extérieur ;
  4. N'hésitez pas à user de la technique de la stratification afin de stimuler le système racinaire ;
  5. Arrosez sans excès et maintenez vos boutures à crossette humides ;
  6. Installez-les côté sud, contre un mur, abrité du vent et du gel, et laissez-les évoluer tranquillement ;
  7. Au printemps suivant, vous pourrez repiquer vos plants en pleine terre ou dans un pot plus volumineux en laissant, cette fois, un seul nœud à l'air libre. Si tout se passe comme prévu, des feuilles apparaîtront ;
  8. Coupez les pousses latérales au fur et à mesure afin de laisser la primeur à la première pour la fortifier.

Quelle est l'évolution d'une bouture de figuier ?

Que vous optiez pour la bouture à l'étouffée ou pour la bouture à crossette, si vous respectez les étapes et faites évoluer vos boutures dans de bonnes conditions, vous devriez obtenir de nouveaux rejets (ou drageons) à partir de la plante-mère. Les boutures de figuiers montrent de vrais signes de croissance dès leur première année qui plus est. Néanmoins, pour profiter de leurs délicieuses figues, vous devrez vous armer de patience puisqu'ils ne se montrent qu'après 4 ou 5 ans de culture. Ensuite, à vous les confitures de figue maison !

Bon savoir : les figuiers d'un jeune âge sont sensibles au froid : pensez à les protéger si vous les laissez au jardin lors des hivers rigoureux, notamment avec des voiles d'hivernage de qualité. Si vous cultivez vos boutures de figuier en pot, le mieux est encore de les rentrer.

Quand et comment repiquer une bouture de figuier ?

Logiquement, vous pouvez procéder à la transplantation de vos boutures dès le printemps, après les dernières gelées idéalement, soit dès le mois de mars selon la région dans laquelle vous vivez :

  1. Préparez tout d'abord un pot assez volumineux composé, à quantités égales, de terreau et de sable ;
  2. Faites les trous qui permettront d'accueillir vos boutures ;
  3. Pour une transplantation en douceur et éviter d'abîmer les potentielles racines, le plus simple est de réaliser une tranchée autour de la motte tout en grattant la terre de façon à délimiter l'ensemble ; si les racines ne sont pas encore apparues, la tâche sera facilitée ;
  4. Récupérez en douceur vos plants et installez-les ensuite dans le pot ou à l'emplacement prévu, en prenant soin des racines ;
  5. Recouvrez de terre et tassez en douceur ;
  6. Arrosez sans excès et laissez le terreau humide afin de favoriser la croissance de l'ensemble.

Réaliser une bouture de figuier dans l'eau, est-ce possible ?

La réponse est oui, mais prudence avec le système racinaire. En effet, ce dernier sera à l'aise dans l'eau mais, en contrepartie, il sera plus cassant donc plus sensible. Cela requiert ainsi un savoir-faire car le repiquage peut s'avérer vraiment compliqué à réaliser ensuite.

Mais si vous vous sentez d'humeur aventureuse, voici la marche à suivre à la fin de la saison hivernale :

  1. Choisissez des rameaux de 10 cm environ en les coupant en biseau et mettez-les dans un contenant rempli d'eau ;
  2. Pensez à changer l'eau qui va vite se salir, sans compter l'évaporation naturelle ;
  3. Après un mois à un mois et demi, les racines apparaissent et poussent à un bon rythme de croisière ;
  4. Dès qu'elles sont suffisamment grandes, vous pouvez procéder à la transplantation de vos boutures et c'est là que vous aurez à être très délicat, comme précisé.
Multiplication des végétaux