Purin de consoude : recette, propriétés, utilisation au jardin et dosage

A la fois engrais bio de qualité et insecticide efficace, le purin de consoude est très employé au jardin. Possédant de multiples bienfaits, la consoude (Symphytum) sert en parallèle de plante médicinale depuis des millénaires. Vous pouvez pulvériser le purin de consoude sur de nombreuses cultures parmi lesquelles les fruits et les tomates.

Purin de consoude : recette, propriétés, utilisation au jardin et dosage
© hikersmurf/123RF

Quelles variétés de consoude pour faire du purin ?

Se trouvant un peu partout dans les zones humides, proches des lisières de forêts, des prairies ou rivières, la consoude est une plante déclinée sous plusieurs espèces dont certaines sont utilisées pour faire du purin de consoude. Ce dernier vient souvent en relais d'un autre purin très courant, le purin d'ortie.

La consoude officinale (Symphytum officinale), appelée aussi grande consoude, et la consoude de Russie (Symphytum peregrinum), plante hybride qui est le résultat entre la consoude officinale et la consoude orientale, appelée aussi consoude rude (Symphytum asperum), sont les principales espèces utilisées en jardinage. Une variété, la bocking 14, issue de cette espèce hybride, est reconnue pour ses propriétés fertilisantes du fait de sa haute teneur en potasse. C'est d'ailleurs la plante la plus sollicitée par les jardiniers. Quant à la grande consoude, elle est riche en phosphore, en vitamines B12, A et C et, même si en quantité inférieure, en potasse.

Possédant un feuillage très touffu et dotée de jolies fleurs de couleurs violettes ou blanches en forme de clochettes, la consoude est une plante décorative, agréable à avoir dans un jardin au premier abord.

Alors que la consoude bocking 14 ne produit pas de graines, la consoude officinale peut se développer assez vite dans un jardin par le biais de ses graines réalisant des semis spontanés. La plante bienveillante peut donc aussi devenir envahissante.

Comment fabriquer du purin de consoude ? La recette

Le purin de consoude est aussi simple à réaliser que du purin d'ortie :

1. Ramassez des tiges de consoude en les prélevant à l'aide d'un petit sécateur ;

2. Placez-les dans un filet de type sac de pomme de terre ;

3. Remplissez un contenant d'eau, comptez 175 g de consoude pour 1 l d'eau ;

4. Mettez le filet dans l'eau et laissez macérer en plein soleil durant 30 jours ;

5. Filtrez et récupérez le jus en retirant le filet.

Comment utiliser le purin de consoude ? Ses propriétés

Stimulateur de floraison

Le purin de consoude est très employé pour stimuler la floraison des végétaux, notamment celles des arbustes à fleurs. Vous pouvez donc arroser la base des framboisiers, des fraisiers, des cassissiers ou encore des groseilliers au début de leur croissance végétative. Un arrosage de purin de consoude tous les 10 jours environ est une bonne base. En cas de pluie, arrosez une fois par semaine.

D'autres végétaux peuvent être encouragés dans leur pousse grâce aux bienfaits du purin de consoude : les pieds de tomates, les courgettes ou encore les artichauts.

Insecticide

Le purin de consoude fait aussi office d'insecticide efficace face aux différents parasites, notamment les pucerons. Il suffit de le pulvériser sur les plantes touchées.

Fertilisation

C'est sans doute la plus grande qualité de la consoude. Et on le doit à sa haute teneur en potassium, en azote, en phosphore, en fer, en zinc, en cuivre ou encore en manganèse, des éléments minéraux et des nutriments précieux dans le cas d'une fertilisation. Et là, c'est idéal car le purin de consoude fait office de fertilisant naturel en le diluant à 10 %.

Nourriture des sols

C'est aussi tout simplement en se décomposant que la consoude s'avère efficace. En effet, elle nourrit les sols en profondeur. Vous pouvez ajouter des feuilles au fond du trou des plantations de tomates ou encore, servir à l'activation du compost après la taille de vos végétaux au début de l'automne.

Cicatrisation

Riche en allantoïne, un actif stimulant la reproduction des cellules, la plante peut ainsi accélérer la cicatrisation des végétaux blessés.

Revitalisation

Grâce à sa composition riche en minéraux, mais aussi, nous l'avons évoqué, en vitamines, la consoude peut venir en aide aux végétaux carencés en potasse et en azote en particulier.

Bon à savoir : la formule NPK vous donne des indices sur la teneur en azote (N), en phosphore (P), et en kalium, ou potassium (K), d'un engrais. Ce sont trois éléments clés pour le bon développement d'un végétal : l'azote pour développer le feuillage, le phosphore pour faire barrière aux maladies telles que le mildiou et le potassium pour stimuler la floraison. La formule NPK du purin de consoude, non dilué, semble être de 8-3-20 : des teneurs trop importantes pour être utilisées d'emblée, ce qui oblige à diluer au préalable.

Quand utiliser le purin de consoude ?

En général, le purin de consoude est utile au printemps, en mai, et au début de l'automne, en septembre. Le mois de mai étant le début de la croissance végétative des végétaux, c'est la période idéale pour exploiter les nombreuses vertus du purin de consoude. Quant au mois de septembre, il signe les prémices du repos végétatif, période au cours de laquelle vos plantes ont besoin d'une dernière phase de fertilisation afin de l'aider à gérer l'hiver. et de mieux repartir au printemps suivant.

Pour la bonne croissance des tomates, arrosez leurs pieds juste après leur plantation. D'abord avec du purin d'ortie par exemple, puis dès la fin de l'été et jusqu'en septembre, avec du purin de consoude afin de fortifier et de booster leur développement.

On conseille de pulvériser les jeunes plants des végétaux toutes les deux semaines environ, en diluant la préparation à 5 %. Une fois que le feuillage, les premières fleurs et les premiers fruits apparaissent, vous pouvez poursuivre la fertilisation à base de purin de consoude tous les 10 jours.

Quel dosage pour le purin de consoude ?

Pour utiliser le purin de consoude en tant que fertilisant, vous devez mélanger 10 % de purin de consoude à 90 % d'eau, soit 1 litre de purin pour 9 litres d'eau.

Pour l'employer comme répulsif, cicatrisant, revitalisant et insecticide, mélangez 5 % de purin de consoude à 95 % d'eau, soit 0,5 litre de purin de consoude pour 9,5 litres d'eau.