Ces fongicides naturels utiles au jardin

Efficaces et plus sains que les versions chimiques, les fongicides naturels représentent des produits de choix pour la bonne santé de votre jardin. Parmi eux, le bicarbonate de soude dont les bienfaits, déjà prouvés dans d'autres domaines tels que la cuisine et l'entretien de la maison, sont avérés.

Ces fongicides naturels utiles au jardin
© Anna Kazantseva/123RF

A quoi sert le bicarbonate de soude au jardin ?

Appelé aussi bicarbonate de sodium, le bicarbonate de soude fait de véritables miracles dans le domaine du jardinage. Fongicide naturel, biodégradable et 100 % écologique, il peut tout faire ou presque :

  • Prévenir les maladies ;
  • Éloigner les parasites
  • Traiter les maladies ;
  • Nettoyer et assainir vos sols ;
  • Désherber ou relancer la pousse.

Très utilisé par les jardiniers amateurs comme les professionnels du jardinage bio, ce composé, se présentant sous forme de poudre blanche riche en sel et en craie à diluer, est un fongicide qui peut venir à bout de nombreuses maladies parmi lesquelles le mildiou, la maladie de la tache noire, l'oïdium ou encore la rouille. Trois maladies très courantes en jardinage et naissant à cause de champignons à la fois résistants et endémiques. Il permet aussi de barrer la route aux parasites (pucerons, cochenilles principalement).

En prévention, en répulsif ou en traitement, il suffit de pulvériser le bicarbonate de soude sur le feuillage de vos plantations toutes les deux à trois semaines en général. Idéalement, avant la venue des parasites, c'est-à-dire aux beaux jours, mais avant la floraison. Le début du printemps est donc une période propice : en avril si votre région bénéficie d'un climat doux.

Comme il le fait parfaitement dans la maison, le bicarbonate de soude est aussi un précieux allié pour nettoyer et purifier vos sols. Une sorte de remise à zéro afin de repartir sur de meilleures bases pour vos futures cultures. En effet, il relève le pH des sols entre autres, ce qui en réduit l'acidité, peu appréciée de nombreux végétaux.

C'est donc tout naturellement qu'il sert aussi de désherbant afin d'éradiquer la mousse et autres mauvaises herbes pouvant s'installer dans les allées, bordures et espacements de vos terrasses.

Le bicarbonate de sodium, pour quels végétaux ?

Pouvant être appliqué à la place de la bouillie bordelaise, ce fongicide naturel aux multiples vertus est utilisé sur de nombreux végétaux parmi lesquels les fleurs (rosiers, orchidées, hortensias, lauriers-roses, hibiscus…), les arbres fruitiers (groseilliers), les cultures du potager (tomates, cucurbitacées, pommes de terre, mâche), la vigne et même la pelouse (jaunie, brûlée).

Le bicarbonate de soude se montre ainsi très efficace face à l'oïdium blanche, la maladie de la tache noire ou la rouille des rosiers, le mildiou des tomates et des pommes de terre, l'oïdium du raisin ou des cucurbitacées, face aux cochenilles appréciant particulièrement le laurier-rose et l'hortensia ou encore face aux pucerons s'attaquant à tous les végétaux.

Bon à savoir : bien que naturel et non toxique, le bicarbonate de sodium peut avoir des effets nocifs s'il n'est pas utilisé correctement. C'est pourquoi il ne faut jamais arroser les fleurs ou les fruits mais uniquement le feuillage. Idéalement, on applique la préparation à base du sel avant la période de croissance végétative. De même, le respect du bon dosage est primordial car une trop grande quantité de bicarbonate peut non seulement carencer vos sols, notamment en magnésium et en calcium, mais aussi brûler le feuillage des végétaux. On recommande, à ce titre, d'éviter de traiter lors des fortes chaleurs et de privilégier un moment de la journée où le soleil n'est pas trop présent, tôt le main ou en soirée.

Comment fabriquer votre fongicide naturel maison ?

Pour fabriquer un fongicide naturel à base de bicarbonate de sodium, c'est assez simple. Étant donné les éléments évoqués plus haut, vous savez maintenant que le bicarbonate s'utilise dilué.

  1. Mettez 1 litre d'eau dans un pulvérisateur ;
  2. Introduisez une demi-cuillère à café de bicarbonate de soude ;
  3. Ajoutez 4 cuillères à café d'huile d'olive ou d'huile horticole ;
  4. Mélangez bien le tout.

Le traitement peut ensuite débuter et être renouvelé toutes les trois semaines. Si vous pensez que le dosage est un peu trop concentré encore, vous pouvez tout à fait diminuer la quantité de bicarbonate. Quoi qu'il en soit, il est déconseillé d'augmenter la dose au-delà de 5 g de bicarbonate par litre d'eau. L'huile d'olive peut être remplacée par du savon noir, fongicide fort efficace au demeurant.

Les autres fongicides naturels, parfois inattendus

Les fongicides naturels ne manquent pas et ils possèdent tous une réelle efficacité au jardin. Parmi eux :

  • L'ail, par exemple, est un fongicide naturel utilisé en décoction de façon préventive et curative face au risque de pourriture grise et au mildiou des tomates et des pommes de terre ;
  • Le raifort permet de lutter contre la moniliose de façon assez satisfaisante et il semble être parmi les plus efficaces pour venir à bout de la maladie ;
  • L'absinthe vient en prévention de la rouille, pour le groseillier notamment ;
  • La ciboulette, en la plantant au cœur de votre potager, afin de réduire le risque de champignons parmi vos légumes et fruits ;
  • Le soufre, à la fois curatif et préventif face à la tavelure, l'oïdium ou la pyrale de la vigne.