Mildiou de la tomate : comment le traiter naturellement ?

Le mildiou est une maladie cryptogamique qui attaque les pieds de tomates. Découvrez comment prévenir et lutter contre !

Mildiou de la tomate : comment le traiter naturellement ?
© Alina Demidenko/123RF

Quels sont les symptômes du mildiou sur la tomate ?

Le mildiou de la tomate brunit certaines partie des feuilles, des tiges et des tomates. Les extrémités de feuilles foncent jusqu'à devenir marrons. Il en va de même pour la tige sur laquelle cela forme des taches. Si vous observez un brunissement des fruits, c'est que la maladie est déjà avancée, il faut alors arracher le pied.

Retirer les parties contaminées

Il convient alors de retirer toutes parties brunes.

  1. Munissez-vous de gants, afin de ne pas toucher directement le champignon et le propager.
  2. Utilisez un sécateur préalablement désinfecté.
  3. Ne mettez pas ces résidus au pied de la tomate ou sur un compost, brûlez-les pour qu'ils ne nuisent plus.
  4. Si une partie de la tige est contaminée, coupez-la, les gourmands pourront prendre le relais (les gourmands sont des petites pousses au niveau de l'aisselle des tiges). Si la tige est contaminée un peu tout du long, zappez cette étape et passez directement au traitement.

Quand traiter les tomates contaminées par le mildiou ?

Une fois la plante contaminée, il n'existe pas de remède naturel pour lutter contre le mildiou ! La seule solution est de retirer les parties concernées ou d'avoir recours à des produits chimiques. C'est pourquoi, il faut traiter naturellement en prévention, ou après, afin que le mildiou ne revienne pas. Si vous choisissez tout de même des produits chimiques, traitez dès que vous détectez la présence du mildiou. Toutefois, il faut avoir conscience que ces traitements appauvrissent les sols et affaiblissent le rendement de vos futures cultures.

Comment traiter les tomates ?

Des traitements biologiques préventifs

Dans un premier temps, ne plantez pas trop serrées vos tomates, cela évite des zones de contact donc humides. Ne les placez pas à proximité d'autres plantes attaquées par cette même maladie comme les pommes de terre. Favorisez un emplacement ensoleillé et un substrat drainé. Le mildiou survient avec une atmosphère chaude et humide. Appliquez régulièrement du purin d'ortie.

Des traitements pour que le mildiou de la tomate ne revienne pas

  • Décoction de prêle - La ratio est de 100 g de prêle fraîche pour 1 l d'eau ou 15 g de prêle sèche pour 1 l d'eau. Coupez la plante en petits bouts, puis faites-les tremper dans de l'eau de pluie pendant 12h. Ensuite, portez à ébullition et laissez frémir pendant 30 min. Le lendemain, filtrez et diluez dans 4 l d'eau. Votre décoction est prête à être appliquée !
  • Bouillie bordelaise - Contenant du cuivre, son utilisation est controversée car elle altérerait les écosystèmes. Bien que d'origine naturelle, en grande quantité, elle détruit la vie souterraine comme les vers de terres. Il convient alors d'avoir la main légère. Cette poudre bleue doit être diluée dans l'eau, en respectant bien les doses indiquées. Il faut ensuite pulvériser la bouillie bordelaise sur le pied de tomate. Pensez bien à vous couvrir, portez un masque et des lunettes, afin de ne pas souffrir d'irritations.
  • Ne pas couper les gourmands - En retirant les gourmands, on crée une plaie qui est propice aux maladies telles que le mildiou. En évitant de le faire, on limite les risques ! Une autre solution consiste à appliquer un tout petit peu de bouillie bordelaise sur la plaie. Ainsi, elle protège des champignons mais sans altérer le sol.

Peut-on manger les tomates atteintes de mildiou ?

Il est plus dangereux de manger des traitement chimiques que du mildiou ! Toutefois, cela n'a pas très bon goût... Préférez retirer la partie brune et consommer le reste.

Parasites et maladies