Etiolement des plantes : comment l'éviter ?

Votre plante semble avoir le moral en berne, sa tige s'allonge, ses feuilles se décolorent et certaines se détachent ? Peut-être est-elle en train de s'étioler par manque de luminosité. Pas de panique, voici quelques conseils pour lui redonner un coup de boost.

Etiolement des plantes : comment l'éviter ?
© Anna - stock.adobe.com

Il n'est pas rare qu'une plante s'étiole mais ne traînez pas avant d'agir ! Le saviez-vous ? Au Québec, il existe une expression spécifique pour décrire l'étiolement d'un plante, on dit alors qu'elle "pousse en orgueil".

Qu'est-ce que l'étiolement d'une plante ? 

La lumière est un élément central dans la vie d'une plante, c'est sa source d'énergie essentielle et la base de la photosynthèse. Si elle en manque, elle va s'étioler : c'est un phénomène naturel, il s'agit d'une réaction du végétal face au manque de lumière. Ce problème se produit surtout en hiver, quand les jours sont plus courts. 

Concrètement, l'étiolement se traduit par un allongement anormal des tiges, elles semblent se pencher en direction de la fenêtre et l'espace entre deux nœuds s'agrandit. Autre symptôme : les feuilles s'espacent, certaines tombent et elles peuvent aussi changer de coloration et pâlir. Il arrive que les feuillages panachés perdent de leur superbe et redeviennent verts. 

Sans lumière, les fonctions vitales de la plante sont atteintes, elle n'arrive plus à absorber l'eau et à cause de cela on observe parfois un pourrissement des racines

Les plantes les plus touchées par ce phénomène sont :

  • les plantes d'intérieur - lorsqu'elles sont trop éloignées d'une fenêtre -,
  • les premiers semis sous abri 
  • les plantes fleuries ou à feuillage panaché car elles ont besoin de plus de lumière que les plantes vertes. 

Comment éviter l'étiolement des plantes ?

Avant toute chose, assurez-vous que vos plantes soient suffisamment exposées à la lumière, selon leurs besoins. Certaines plantes d'ombres apprécient une luminosité faible, mais de nombreuses plantes ont besoin d'être placées à proximité d'une fenêtre, surtout l'hiver. Même si vous percevez de la lumière dans un coin de votre salon, il est possible que votre plante n'en reçoive pas assez. 

Si votre plante présente des symptômes d'étiolement :

  • Déplacez-la immédiatement vers un endroit lumineux.
  • Si l'éclairage naturel est insuffisant, tentez d'ajouter un éclairage artificiel
  • Tournez les pots régulièrement pour que toutes les parties de la plante reçoivent de la lumière.

Autre option pour sauver une plante étiolée : tenter de ralentir la croissance de la plante, le temps de passer la crise. Pour cela, réduisez la température de la pièce, ne taillez pas la plante et n'apportez pas d'engrais. Une fois la période hivernale passée, coupez les tiges étiolées. 

Comment éviter l'étiolement des semis ?

Le phénomène d'étiolement n'épargne pas les semis sous abri, notamment les premiers de l'année. Pour éviter que cela ne se produise : 

  • Attendez que les jours rallongent avant d'effectuer les semis. 
  • Placez les plantules à la lumière une fois que les graines ont germé - attention cependant à ne pas brûler la plante avec de la lumière trop directe. 
  • Si besoin, ajoutez un éclairage artificiel d'appoint. 
  • Eclaircissez régulièrement le semis. 

Si votre plante germée est étiolée, repiquez votre plantule plus profond, enfoncez les racines dans la terre jusqu'aux premières feuilles du végétal. Au vu de la fragilité des semis, c'est une manœuvre délicate. 

Lorsque vous transplantez vos semis au jardin ou que vous y plantez un nouveau végétal, assurez-vous de respecter ses conditions d'exposition.

Parasites et maladies