Tavelure : comment lutter efficacement et naturellement contre ce champignon ?

Maladie cryptogamique courante, la tavelure, appelée également tavelure du pommier, se présente sous la forme d'un champignon pouvant occasionner des dégâts importants sur vos arbres fruitiers. La saison du printemps est particulièrement propice à sa venue, au moment même où les fruits sont en pleine croissance. Voici nos conseils afin de lutter plus efficacement contre la tavelure.

Tavelure : comment lutter efficacement et naturellement contre ce champignon ?
© Elena Noeva/123RF

Comment reconnaître la tavelure ?

A l'origine…

Maladie cryptogamique bien connue mais aussi redoutée, la tavelure est causée par un champignon, le Ventura inaequalis. Et c'est l'humidité qui est, en premier lieu, à l'origine de son développement. Si vous ajoutez une période de forte chaleur, vous avez le duo parfait pour attirer la tavelure. Au-delà, tout arbre affaibli est plus sensible aux maladies et nuisibles et la tavelure n'échappe pas à la liste.

Quels sont les arbres touchés par la tavelure ?

Appelée couramment tavelure du pommier, la maladie touche donc surtout les pommiers. De nos jours, il n'est d'ailleurs pas rare que la tavelure infeste toutes les variétés de pommiers, lesquelles semblent plus fragilisées qu'auparavant. Mais elle peut aussi infester d'autres arbres fruitiers tels que les poiriers et les pruniers. La nature du champignon change puisque celui s'attaquant au poirier est le Ventura pirina.

Quand la tavelure se propage-t-elle sur les fruitiers ?

La tavelure se manifeste plutôt à la fin du printemps, période de pleine croissance des fruits. Mais la maladie peut aussi toucher vos arbres en pleine automne si le taux d'hygrométrie est encore important.

Quels sont les symptômes-clés de la tavelure ?

Cette maladie cryptogamique entraîne des lésions de couleur brune à noire sur le feuillage, les fruits mais aussi parfois sur les rameaux et bourgeons. Ces taches sont assez reconnaissables d'un simple regard par leur couleur et le volume qu'elle peuvent occuper.

Les dégâts à craindre

  • Les feuilles finissent par se refermer sur elles-mêmes et tomber ;
  • Les fruits se remplissent de crevasses et pourrissent ;
  • Les fleurs tombent aussi ;
  • La photosynthèse est stoppée nette ;
  • Le développement même de vos arbres est mis à mal.

Bons gestes, traitement : comment prévenir la tavelure ?

Par de simples gestes au quotidien, et aux périodes propices, vous pouvez lutter contre l'installation et la propagation de la tavelure :

  • Taillez bien vos arbres avant la venue du printemps, de façon à laisser de l'espace aux éléments végétaux ;
  • Fertilisez à base d'azote, connu pour développer la croissance des végétaux, tout en dosant bien afin d'éviter toute pollution, au printemps ;
  • Durant l'automne, ramassez toutes les feuilles tombées au sol et brûlez-les ; pour cause, le champignon peut stagner sur le feuillage ;
  • Tondez également toute la zone qui pourrait être touchée ;
  • Enfin, ramassez les fruits au sol dès que vous en voyez.

Les traitements préventifs contre la tavelure

Des traitements, naturels, peuvent aussi contrer la tavelure. Souvent préventifs, ils permettent d'agir en amont. A l'automne, ajoutez du compost à la base de vos arbres fruitiers. Traitez avec un fongicide aux mille et une vertus, la bouillie bordelaise. Il suffit de pulvériser les zones de vos arbres susceptibles d'être touchées ou l'étant déjà. Au printemps, utilisez entre deux à trois fois de suite le fongicide, selon la météo ; la pluie apportant son lot d'humidité et de chaleur, elle est un facteur clé à surveiller. A l'automne, vous pouvez utiliser la bouillie bordelaise après la chute des feuilles.

La tavelure, un champignon résistant

Sachez que le champignon est capable d'hiverner sur les feuilles ou au sol jusqu'au printemps. On le doit aux spores qui le composent et qui, avec l'action du vent, se déplacent dans l'air.

Parasites et maladies