Lait infantile : comment choisir selon son âge ?

Quel lait infantile choisir pour son nouveau-né ? Laits premier âge ou 2e âge, laits bio pour bébé, anti-régurgitations ou sans lactose... Nos conseils pour connaître celui qui correspond à ses besoins et à son âge.

Lait infantile : comment choisir selon son âge ?
© 123rf-lfamveldman

Avec les nombreux rappels de laits infantiles, les parents sont souvent inquiets lorsqu'il s'agit de choisir une marque de lait pour bébé. Quel lait infantile privilégier en fonction de son âge ? Le lait hypoallergénique est-il vraiment fait pour mon bébé ? Il n'est pas toujours aisé de se repérer entre les 160 laits infantiles disponibles sur le marché... Suivez bien entendu la prescription de votre pédiatre, mais sachez que "tous les laits infantiles standards 1er et 2e âge se valent." comme l'explique le Pr. Patrick Tounian, pédiatre et nutritionniste. 

Quelles sont les différences entre les laits infantiles ?

Qu'en est-il des laits plus spécifiques ? Le médecin tempère "il y a des laits qui ont des preuves d'efficacité dans certaines situations". Dans tous les cas, n'hésitez pas à demander l'avis de votre pédiatre. Pour vous aider à vous repérer, le professeur Patrick Tounian a dressé une liste de ces laits :

  • Les laits HA (Hypoallergéniques) : notamment deux d'entre eux, Nidal HA et Enfamil HA, sont les seuls à avoir fait l'objet d'études et sont prescrits aux enfants ayant un terrain familial allergique, dans la prévention de l'apparition d'allergies. Dans son dernier rapport, l'Anses précise néanmoins que les préparations "hypoallergéniques" ne conviennent pas aux enfants allergiques aux protéines de lait de vache.
  • Les laits AR (Anti-régurgitations) : préconisés pour les enfants qui régurgitent souvent.
  • Les Hydrolysats poussés : recommandés aux enfants allergiques aux protéines de lait.
  • Les laits sans lactose : ce sont des laits indiqués dans les cas de diarrhées aigües sévères (ce qui représente moins de 5% des diarrhées).
  • Les substituts du lait à base d'acides aminés libres : indiqués aux rares enfants allergiques aux hydrolysats poussés.
  • Les laits avec pré et pro-biotiques : certains sont efficaces dans la prévention de gastro-entérites, en cas de constipation et dans l'accélération de l'acquisition de la tolérance aux protéines de lait de vache chez les enfants allergiques à ces mêmes protéines (la plupart des enfants acquièrent cette tolérance entre 1 et 3 ans).

"Tous les autres laits contiennent des allégations qui ne sont pas validées scientifiquement mais qui ne sont pas forcément fausses." précise le pédiatre.

Des laits enrichis en DHA

Depuis février 2020, la réglementation Européenne impose de nouvelles règles en ce qui concerne les laits infantiles. Désormais, tous les laits infantiles, quels que soient l'âge et la formule, doivent être enrichis en DHA, à des niveaux supérieurs à ceux que l'on trouve dans le lait maternel. Cet acide gras est essentiel au développement de la vue des nourrissons notamment.

Lait infantile hypoallergénique : que faut-il en penser ? 

Certains médecins recommandent des laits hypoallergéniques pour réduire le risque d'allergies chez les bébés qui ne sont pas exclusivement allaités au sein. Ces préparations infantiles contiennent des protéines partiellement hydrolisées (fragmentées en petits morceaux) et sont censées "protéger" les nourrissons. Mais en s'appuyant sur les résultats de l'étude ELFE et en suivant pendant deux ans 15 000 enfants, l'Inra et l'Inserm concluent à l'inefficacité de ces préparations infantiles. "La consommation de préparations infantiles hypoallergéniques n'est pas associée à un moindre risque d'allergies chez les nourrissons", précise l'Inserm. Selon l'enquête publiée dans la revue Pediatric Allergy and Immunology, ces laits pour bébés pourraient même avoir l'effet inverse en augmentant le risque développer certaines allergies. Par ailleurs, aucun effet protecteur n'a été observé contre d'éventuelles manifestations allergiques comparativement aux préparations infantiles classiques. "Au contraire, l'utilisation à 2 mois de préparations hypoallergéniques chez des enfants sans signe d'allergie à cet âge était associée, dans les années qui suivent, à un risque plus élevé de sifflements respiratoires et d'allergies alimentaires", précisent les auteurs de l'étude. Les résultats de cette étude épidémiologique apportent des arguments en faveur d'un nouveau règlement européen qui entrera en vigueur en 2021. Il imposera alors que des études cliniques soient réalisées sur ces laits pour bébés hypoallergéniques avant de promouvoir un effet protecteur face au développement d'allergies, précisent les chercheurs.

Quel lait infantile en fonction de l'âge ?

Voici une question qui soulève beaucoup d'interrogations chez les mamans ne sachant pas toujours à quel moment changer de lait. Le professeur Patrick Tounian rappelle :

  • "Le lait 1er âge doit être poursuivi jusqu'à ce que l'un des quatre repas de bébé soit totalement diversifié, soit aux environs de 6 mois. Si c'est plus tard, vous pouvez le continuer."
  • Le lait 2e âge doit être poursuivi jusqu'au premier anniversaire de l'enfant. Il s'agit de préparations de suite. 
  • "Le lait de croissance doit être poursuivi jusqu'à ce que l'enfant consomme 100 grammes de viande par jour, soit aux environs de 3 ans. Vous pouvez continuer jusqu'à ses 4-6 ans, si ce n'est pas le cas."
De la naissance à 6 mois Laits 1er âge : c'est à dire des laits ou des préparations pour nourrissons
De 4-6 mois jusqu'à 12 mois Laits 2e âge ou laits de préparations de suite
De 10 à 12 mois jusqu'à 3 ans Laits de croissance, ou préparations pour enfants en bas-âge

 

Lait infantile bio : est-il meilleur ?

Les parents, toujours soucieux du bien-être de leurs enfants, sont souvent tentés d'opter pour un lait infantile biologique. Mais est-il pour autant forcément meilleur ? "En terme de santé, il est doublement faux de penser que le lait biologique est meilleur car d'une part, il n'a jamais été démontré que le bio avait des effets sur la santé de l'humain. D'autre part, la législation concernant la nourriture infantile est quasiment la même pour un lait bio qu'un lait standard." explique le Pr. Patrick Tounian. De son côté, l'Anses recommande d'éviter les préparations à base de protéines de soja pour les bébés de moins de 6 mois, et de ne pas substituer les préparations pour nourrissons et les préparations de suite par des boissons végétales dites "laits végétaux" chez les enfants de moins de 1 an.