4 semaines de grossesse / 6 SA

Non seulement vous subissez les maux de la grossesse, qui diffèrent selon chaque femme, mais en plus, vous êtes à fleur de peau. Ne vous inquiétez pas, ces symptômes sont passagers. Bébé quant à lui se développe à toute vitesse. Bienvenue dans la 4e semaine de grossesse !

4 semaines de grossesse / 6 SA
© 123 RF

Déjà bientôt 1 mois que vous êtes enceinte ! Extérieurement, rien ne permet de déceler votre grossesse. Dans votre corps pourtant, de nombreux bouleversements s'opèrent et influent sur votre état de forme mais aussi votre moral. Le cœur de l'embryon bat, ses bras et ses jambes apparaissent. Même s'il ne ressemble pas encore vraiment au bébé que vous accueillerez dans 8 mois environ, il a déjà bien changé en quelques semaines, Vous allez terminer votre premier mois de grossesse 

4 semaines de grossesse / 6 SA : votre corps, enceinte

Fatigue

Les petits maux de grossesse, fréquents au début, ne concernent pas toutes les femmes. Chez certaines, le fait d'être enceinte passe totalement inaperçu. Chez d'autres au contraire, les petits soucis s'accumulent : nausées matinales (parfois très importantes), douleurs dans les seins, somnolence dans la journée, dégoût pour certains aliments... De nombreuses futures mamans sont aussi particulièrement fatiguées en début de grossesse. Rien d'anormal à cela, n'oubliez pas que vous fabriquez un être humain et que cela demande une énergie considérable. Si les symptômes deviennent handicapants au quotidien, n'hésitez pas à en parler à votre médecin ou votre gynécologue. Ils pourront vous apporter des solutions efficaces.

Douleurs au ventre

En début de grossesse, il est fréquent de ressentir des crampes abdominales. L'implantation de l'embryon dans l'utérus, les bouleversements hormonaux, tout cela peut provoquer des douleurs au ventre qui inquiètent les futures mamans. Ces douleurs sont normales et ne signifient pas forcément que quelque chose ne va pas. Prudence néanmoins si ces douleurs s'intensifient ou sont accompagnés de saignements.

Saignements

De petits saignements ne sont pas inhabituels lors du premier mois de grossesse. Ils résultent la plupart du temps de l'augmentation des taux hormonaux qui peuvent fragiliser le col de l'utérus. A ce stade, il peut également s'agir de règles anniversaires à la date à laquelle vos règles seraient apparues si vous n'étiez pas tombée enceinte. Encore une fois, si ces saignements ne sont pas abondants ou douloureux et cessent au bout de quelques jours, pas d'inquiétude. 

Un trop plein d'émotions

Depuis quelques jours, vous fondez en larmes à la moindre occasion ? Rassurez-vous : c'est, encore une fois, tout à fait normal. Les hormones vous jouent des tours et prennent le contrôle de vos émotions. Laissez-les venir sans honte, riez, pleurez : vous verrez, cela vous fera le plus grand bien. Souvent, la peur tout à fait légitime de devenir maman, le stress de l'accouchement et encore bien d'autres choses toutes nouvelles s'accumulent et vous angoissent. Au fil des semaines, la grossesse va devenir plus concrète, votre ventre va s'arrondir. Laissez vous du temps, il reste encore 8 mois avant la grande rencontre avec bébé.

4 semaines de grossesse : le développement du fœtus

Taille et poids

Votre bébé mesure désormais environ 4 mm. Cela peut vous sembler peu, mais cela représente tout de même trois à quatre fois plus que la semaine précédente. Depuis la fécondation, son poids a également été multiplié par 10 000 ! Autant dire que sa vitesse de développement est très rapide. Petit à petit, l'embryon se transforme : des bras et des jambes commencent à apparaître. Son nez aussi commence tout doucement à se former. Tout comme l'ensemble de ses systèmes pulmonaire, digestif, nerveux... On distingue maintenant clairement son côté droit de son côté gauche, son dos et son ventre.

Le rôle du placenta. Jusqu'ici, votre bébé était nourri par les nutriments présents dans la muqueuse utérine. A ce stade de la grossesse, le placenta et le cordon ombilical sont maintenant pleinement opérationnels. Tout ce que vous mangez va donc parvenir à votre bébé. C'est le moment ou jamais de commencer à surveiller votre alimentation, si ce n'est pas encore fait, et à essayer de manger le plus équilibré et le plus varié possible. C'est aussi grâce au placenta que vont se dérouler les échanges d'hormones, d'oxygène et de dioxyde de carbone, ainsi que l'évacuation des déchets de votre bébé.

4 semaines de grossesse : conseils et démarches

Réalisez les examens complémentaires

C'est le moment de faire les examens complémentaires prescrits par votre gynécologue ou votre sage-femme afin de vérifier que vous êtes en pleine forme. Vous devrez faire une prise de sang qui déterminera un certain nombre d'éléments : votre groupe sanguin, votre immunité face à la toxoplasmose, le dépistage de la rubéole, du VIH, de la syphilis... Vous devrez également réaliser une analyse d'urine afin de détecter l'éventuelle présence de sucre et d'albumine dans les urines. Si vous n'avez pas encore réalisé cette première consultation prénatale, pensez-y ! Plus vite vous la ferez, plus vite vous serez rassurée.

Prenez aussi rendez-vous chez le dentiste ! Le début de grossesse est l'occasion de faire un check-up complet. Et notamment d'aller chez le dentiste, surtout si vous n'êtes pas suivie régulièrement. Pendant la grossesse, les hormones peuvent jouer un rôle non négligeable sur les dents. Elles ont tendance à fragiliser les gencives, ce qui peut engendrer des saignements, des infections et, parfois même, des déchaussements. Mieux vaut donc prévenir que guérir et contrôler la bonne santé de vos dents et de vos gencives dès maintenant.

Alimentation

Une prise de sang a peut-être déterminé que vous n'étiez pas immunisée contre la toxoplasmose. Pour vous prémunir de cette maladie parasitaire potentiellement grave pendant la grossesse, il faudra alors adapter votre alimentation (et subir chaque mois une nouvelle prise de sang !). Oubliez le steak tartare, le carpaccio ou les viandes mal cuites, notamment le mouton et le porc qui sont les plus susceptibles d'être porteuses de la toxoplasmose. Prenez également garde à la propreté des légumes et évitez de consommer des produits au lait cru. Ces interdits alimentaires sont parfois mal vécus par les futures mamans. N'hésitez pas à consulter un diététicien si vous avez besoin de conseils ou vous sentez un peu dépassée par ces nouvelles contraintes. En savoir plus sur la 5 e semaine de grossesse.