Rose

Surnommée la "reine des fleurs", la rose agrémente la plupart des jardins et des bouquets. Cultivée dès l'Antiquité, elle se décline en de nombreuses espèces et variétés avec des couleurs allant du blanc au pourpre en passant par de nombreuses nuances. On l'apprécie également pour son parfum. Guide pratique pour cultiver des roses et entretenir vos rosiers.

Rose
© Camille Plessis/Journal Des Femmes

Grâce aux successives transformations, notamment des hybridations, on rencontre une très grande variété de rosiers. On distingue généralement les "roses anciennes", mises au point avant 1867, des "roses modernes", créées depuis.

Choisir la bonne variété de rosier

Pour les débutants, mieux vaut miser sur des espèces très résistantes. Il existe trop de variétés pour n'en citer qu'une seule. Le meilleur moyen de se repérer est de consulter les catalogues des rosiéristes. On peut aussi aller chez les pépiniéristes spécialisés afin de bénéficier de leurs conseils. Eux seuls sauront vendre la variété la mieux adaptée selon le type de sol et l'usage que l'on veut en faire. Mieux vaut prendre des variétés qui ont fait leur preuves. Tous les ans, une masse de nouvelles roses arrive sur le marché. Il ne faut pas céder à l'effet de mode mais plutôt choisir des espèces au catalogue depuis longtemps, des valeurs sûres.

Connaître la période de floraison d'un rosier

A savoir : les variétés anciennes fleurissent soit une seule fois, en mai-juin (variétés non remontantes), soit deux fois quand elles remontent en fin d'été (variétés remontantes). Les variétés modernes, elles, fleurissent en continu de mai à fin octobre, avec un creux parfois en juillet-août au plus fort des chaleurs.

Les différents ports de rosiers

Les rosiers se plantent partout ! En massif, en isolé, en couvre-sol, en haie, en pot, etc. Il existe des variétés adaptées à chaque utilisation. Si vous souhaitez couvrir un talus disgracieux, choisissez un rosier couvre-sol au port tapissant. Le décorosier 'Calizia' a des fleurs orange saumon, alors que la variété 'Opalia' dévoile des fleurs blanches. En haie, sélectionnez plutôt un port arbustif, comme le rosier Astrid Lindgren, qui forme un buisson dense. Pour habiller un support, rien de tel qu'un rosier grimpant ! Laissez-vous séduire par les fleurs rouges du grimpant 'Botero', ou le délicieux jaune de la variété 'Cyrano de Bergerac'. En pot, privilégiez les rosiers nains comme la variété 'Charmant' ou les fleurs simples du cultivar 'Astronomia'. Pour un effet "petit arbre", choisissez un rosier sur tige. Le cultivar 'Christophe Collomb' offre de belles nuances allant du rouge à l'orangé.

Rosier remontant ou non remontant ?

Non, il ne s'agit pas d'un rosier grimpant. Il s'agit de variétés qui ont plusieurs floraisons dans l'année. La première étant en mai-juin, suivie par d'autres floraisons, échelonnées jusqu'en octobre. Au contraire, les rosiers non remontants ne fleurissent qu'une seule fois, en mai-juin.

Arroser un rosier

Il faut l'arroser au pied. Pour rendre un rosier plus résistant, il vaut mieux l'arroser seulement une fois par semaine mais copieusement. Il est conseillé également d'enlever les fleurs fanées au fur et à mesure car c'est dans ces fleurs que les parasites s'installent comme la chlorose ou les pucerons. Enfin, mieux vaut planter une vivace couvre-sol au pied du rosier : elle remplace le paillage, attire les pollinisateurs et habille le pied du rosier souvent dégarni de feuilles.

Entretenir un rosier

Coupez régulièrement les fleurs fanées pour stimuler l'apparition de nouvelles roses. Chaque début de printemps, apportez-leur un peu d'engrais spécial rosiers, afin de booster la croissance. Un second apport durant l'été est apprécié.

Maladies du rosier

Si vos feuilles sont recouvertes d'un feutrage blanc, c'est que votre rosier a l'oïdium, un champignon parasite. Si vous voyez des petites taches brunes, il s'agit alors de la rouille. Dans les deux cas, pulvérisez du purin d'ortie ou de la décoction de prêle pour lutter contre ces maladies. Contre les pucerons, misez sur les prédateurs naturels comme les coccinelles !

Rose
Rose

Grâce aux successives transformations, notamment des hybridations, on rencontre une très grande variété de rosiers . On distingue généralement les "roses anciennes ", mises au point avant 1867, des "roses modernes", créées depuis. Nom...