Véronique

Vous avez sûrement déjà croisé une véronique sans la remarquer : avec ses quelque 300 espèces, cette plante se décline sous des formes variées, sous des climats différents. Les plus discrètes, au port rampant, sont de parfaits couvre-sols, tandis que les espèces au port buissonnant sont très décoratives avec leurs fleurs en épis. Un point commun entre les véroniques : les fleurs sont généralement bleues (à quelques exceptions près).

Véronique
© Grigory Lukyanov/123RF
Cet article traite de la plante Veronica mais pas des véroniques arbustives appelées Hebe et considérées comme une section du genre Veronica. Les Hebe étant originaires de l'hémisphère sud, leur entretien est différent.

Où et comment planter la véronique ?

Selon l'espèce, vous pourrez soit la planter en couvre-sol, en bordure et en rocaille si son port est tapissant, soit agrémenter vos massifs si son port est buissonnant. Vous pourrez éventuellement l'utiliser en fleur coupée pour agrémenter des réalisations florales. La véronique peut également se planter sur une terrasse ou un balcon en pot, en bac ou en jardinière.

Plantez-la au printemps ou au début de l'automne si les nuits sont encore chaudes. Elle tolérera des sols caillouteux ou calcaires, du moment qu'ils sont frais et bien drainés.

Offrez-lui une exposition lumineuse : elle a besoin de soleil pour fleurir. Elle pourra tolérer la mi-ombre qui a l'avantage de garder la terre plus au frais.

Comment entretenir la véronique ?

Certaines véroniques proviennent des montagnes, d'autres apprécient et les sous-bois et d'autres encore aiment la proximité de rivières. Vous ne les entretiendrez donc pas de la même manière selon leur milieu d'origine. Généralement, toutes les véroniques sont rustiques. Voici des règles à respecter pour toutes les espèces :

  • Arrosez très régulièrement la première année. Ensuite, elles pourront s'accommoder de sécheresses temporaires.
  • Coupez les fleurs fanées au fur et à mesure.
  • Ne les laissez pas stagner dans un sol humide en hiver, cela pourrait leur être fatal.

Comment arroser une véronique ?

  • En pleine terre : arrosez régulièrement par temps chaud, surtout le premier été. Limitez les apports d'eau en hiver pour que la terre ne soit pas humide.
  • En pot : arrosez régulièrement en réduisant les apports d'eau en hiver, ne laissez jamais d'eau stagner dans la soucoupe.

Quand et comment tailler la véronique ?

Les véroniques n'ont pas forcément besoin d'être taillées. Enlevez les fleurs fanées au fur et à mesure. Attendez le printemps pour supprimer les tiges sèches sur les espèces plus grandes.

Maladies de la véronique

La véronique est assez résistante mais elle peut être attaquée par les pucerons ou sujette à l'oïdium. Si elle stagne dans une terre trop humide, elle peut pourrir.

Variétés de véronique

Il existe près de 300 espèces de véroniques.

Espèces de véronique à port buissonnant

  • Veronica gentianoides : cette plante d'environ 40cm forme un petit coussin, ses fleurs sont souvent bleu clair.
  • Veronica longifolia : on la croise souvent dans des lieux humides, en bordure d'étang. Elle se cultive surtout en massif. Elle est parfois confondue avec une autre espèce : la Veronica spicata.
  • Veronica spicata : vous avez sûrement déjà croisé cette espèce, elle est très souvent utilisée dans les bouquets de fleuristes. Elle est originaire des milieux montagnards, sa floraison est dense. Ses fleurs sont d'un bleu profond, tendant presque parfois vers le violet.
  • Veronica spicata 'Alba' : la version "blanche" de la spicata.
  • Veronica spicata 'Nana' : la version "miniature" de la spicata, 15 centimètres de hauteur maximum.

Espèces de véronique à port rampant

  • Veronica austriaca : c'est une des espèces les plus répandues. Elle est utilisée en couvre-sol.
  • Veronica filiformis : elle fait généralement moins de 10 centimètres de hauteur, elle apprécie les milieux humides. Ses fleurs sont bleu clair.
  • Veronica petraea : sa variété 'Madame Mercier' est la plus connue : elle offre de magnifiques fleurs veinées.
  • Veronica prostrata : elle est aussi appelée "véronique couchée". Ses fleurs sont étoilées et elle ne dépasse pas 15 centimètres de hauteur.
  • Veronica repens : cette espèce rampante est originaire de la Méditerranée et idéale en rocaille.
  • Veronica umbrosa :  cette rampante supporte plutôt bien la chaleur et la sécheresse. Ses fleurs sont bleu azur.

Connaissez-vous la Veronica beccabunga également appelée cresson de cheval ? C'est une espèce aquatique qui aime pousser les pieds dans l'eau.

La véronique est-elle une plante toxique ?

La véronique est peu, voire pas toxique. Certaines espèces sont utilisées pour leurs vertus thérapeutiques. Mais quelques rares espèces de véroniques sont toxiques à l'ingestion, soyez donc toujours extrêmement prudents.