Zara ferme 1 200 boutiques

En conséquence de la chute de ses ventes durant le confinement, Zara annonce la fermeture de 1 200 boutiques dans le monde, avec un but bien précis en tête.

Zara ferme 1 200 boutiques
© Zara

Pourtant au-dessus de la mêlée, Zara ne sortira pas indemne de la crise du Covid-19. L'enseigne chouchou des afficionados de mode accessible annonce qu'elle va fermer 1 200 de ses 7 412 magasins dans le monde. Touché de plein fouet par les mesures sanitaire de clôture, le groupe Inditex accuse une perte de 409 millions d'euros au premier trimestre de 2020. Les fermetures devraient également concerner les autres marques, parmi lesquelles Oysho, Massimo Dutti ou encore Bershka et Pull & Bear. Pour autant, Zara rebondit et tire son épingle du jeu en misant sur une nouvelle stratégie. En effet, outre les 1 200 fermetures, 450 ouvertures sont prévues pour faire place à des espaces plus grands, plus riches du point de vue de l'expérience client et renforcer le lien entre points de ventes physiques et digitaux. 

Contrairement à beaucoup de ses concurrents du secteur, la marque peut se féliciter de ses ventes en ligne. Durant le premier trimestre et particulièrement le confinement, celles-ci ont augmenté de 50%. En France, on a d'ailleurs pu constater ce changement dans les habitudes de consommation de manière insolite. Dès le matin du 11 mai, premier jour du déconfinement, les files d'attentes dès 10h aux portes de boutiques de l'enseigne pour effectuer des retours en témoignaient justement. Dans l'optique de renforcer le digital, Inditext annonce consacrer 2,7 milliards d'euros supplémentaires à ce mode d'achat pour qu'il atteigne 25% de ses ventes au total à horizon 2022, contre 14% en 2019. L'avenir de Zara s'écrit désormais avec un ".com". 

L'histoire de Zara

A l'origine de Zara, une usine de confection de vêtements nommée Inditex, installée à La Corogne, dans le nord-ouest de l'Espagne. Lancée en 1963, l'entreprise atteint les 500 employés en dix ans. En 1975, conforté dans son succès, Amancio Ortega, fondateur de Inditex, décide d'inaugurer son premier magasin de prêt-à-porter. Il ouvre à La Corogne et s'appelle Zara. Si la marque plaît immédiatement, c'est parce qu'elle a une approche innovante. Elle fait le pari de proposer des collections de vêtements au plus proche des tendances, sans cesse renouvelées et à un prix franchement attractif. Le succès est au rendez-vous et Zara Espagne intéresse rapidement à l'étranger, avec l'ouverture d'un premier magasin international à Porto en 1988, puis à New York en 1989. Mexico, Athènes, Bruges, La Vallette, Nicosia… Aujourd'hui, la marque est présente dans 202 marchés et dispose de 2 000 magasins à l'échelle mondiale. De quoi engendrer un chiffre d'affaires de 18 milliards d'euros en 2018 ! Et comme Zara, ce n'est pas que des vêtements, en 2002, la marque lance une nouvelle branche, Zara Home, qui propose des pièces de décoration pour la maison. C'est d'ailleurs Zara Home qui en premier lance son magasin en ligne, en 2007. Pour les vêtements, c'est en 2010 que la marque s'ouvre au e-commerce.

Zara et la France

Les Français, quant à eux, ont attendu jusqu'en 1990 pour que le premier magasin Zara Paris voit le jour. Et c'est au 2, rue Halévy, dans le IXème arrondissement, que l'enseigne pose ses valises. Désormais, Zara France représente 125 magasins répartis dans tout l'Hexagone. Parmi les boutiques les plus incontournables, il faut compter sur le Zara Opéra. Inauguré en avril 2017, il court sur 4 000 mètres carrés, répartis en quatre étages. On y trouve tous les ingrédients du succès de la marque espagnole : des collections directement inspirées des défilés et des petits prix ! Les accessoires ne sont pas en reste. Les sacs, les foulards, les chaussures Zara ont tous l'air de s'être échappés des derniers catwalks. Et toute la famille en profite, parce qu'en plus de ses gammes féminines, l'enseigne propose des lignes Zara Homme et Zara Kids. C'est aussi l'endroit rêvé pour succomber aux soldes Zara, quand les plus belles pièces de la saison sont vendues à des prix défiant toute concurrence.

Zara plaît aussi aux stars

L'engouement pour la marque est planétaire : Kate Middleton, Letizia d'Espagne, Jenifer, Selena Gomez, Caroline Receveur, Iris Mittenaere… Elles craquent toutes pour Zara ! Et pour son mariage en février 2018 avec l'artiste Sebastian Bear-McClard, l'actrice, activiste et mannequin Emily Ratajkowski avait même craqué pour un ensemble tailleur jaune cumin de l'enseigne espagnole, rapidement devenu sold-out

Zara innove

Pour continuer à surprendre ses aficionados, Zara poursuit les innovations. Depuis la fin 2018, la marque, qui communique très rarement dans les médias, propose des produits de maquillage, mais aussi une ligne en édition limitée inspirée du vestiaire militaire, nommée SRPLS. L'enseigne a aussi décidé de réfléchir à son impact sur l'environnement. Elle souhaite confectionner 100% de ses collections en matières durables à échéance 2025. Une preuve de plus que Zara est toujours pile dans l'air du temps.