Calathea

Vivace originaire des forêts tropicales d'Amérique du Sud dont celles du Brésil, le calathea se cultive en intérieur dans nos contrées. Moyennant de la chaleur et une humidité bien dosées, vous pourrez conserver longtemps cette plante aux espèces multiples émerveillant par la beauté variée de leurs feuilles. La forme de ses fleurs colorées lui vaut le surnom de "plante paon". Une bonne dose de patience sera aussi de mise afin d'assurer sa croissance durable.

Calathea
© Yuliya Koneva/123RF

Où planter un calathea ?

Nichée dans les forêts amazoniennes, à l'ombre des grands arbres en général, le calathea n'est pas friand de soleil direct. Assurez-vous de lui trouver un emplacement ombragé, humide et chaud. C'est l'équation parfaite mais aussi compliquée à obtenir : aucun excès, aucune sécheresse. C'est pourquoi il n'est pas rare de voir des calatheas cultivés en serre chauffée ou de l'installer dans une pièce orientée nord. Côté températures, l'idéal est d'avoir entre 16 °C et 21 °C aux beaux jours, et entre 16 °C et 10 °C en hiver.

Sublimes, ses fleurs sont reconnaissables à leurs formes et à leurs couleurs, notamment le Calathea crocata et son beau orange lumineux. Mais les couleurs sont aussi variées que les espèces. Encore plus belles et parfois surprenantes, les feuilles qui varient par la couleur de leur vert, de leur pourpre, etc. et par leurs formes différant d'une espèce à l'autre. Alors que ses tiges sont courtes, la plante tropicale se développe grâce à ses rhizomes. Ces derniers apprécieront un terreau riche, composé, à quantité égale, de terreau, de sable et de tourbe.

Comment entretenir un calathea ?

Le mot d'ordre pour bien entretenir un calathea est la patience. En effet, sa croissance est très lente, à raison de deux ou trois feuilles par an. Ses modalités de culture sont, nous venons de l'évoquer, spécifiques qui plus est. Il faudra aussi lui éviter tout courant d'air.

La plante paon nécessite un arrosage copieux, surtout les premières années et aux beaux jours. Regardez l'état de la motte régulièrement et dès qu'elle montre des signes de sécheresse, arrosez à nouveau. L'eau d'arrosage doit être tiède et dépourvue de calcaire. Le calathea appréciera l'engrais liquide pour plantes vertes entre le printemps et l'été. Ses feuilles ayant tendance à retenir la poussière, pensez à retirer les éventuelles traces. Attention, l'eau ne doit pas stagner car elle risque de faire pourrir les racines.

Quand et comment rempoter un calathea ?

Le rempotage du calathea doit se faire l'été. N'hésitez pas à lui choisir un pot plus large et plus profond : ses rhizomes ont besoin de place. En général, le rempotage de cette vivace tropicale se renouvelle une fois par an.

  1. Déposez des billes d'argile au fond du pot ;
  2. Mélangez du terreau, du sable ou de la perlite et de la tourbe ;
  3. Installez votre calathea en veillant à ce que les rhizomes aient de l'espace ;
  4. Recouvrez de terreau et tassez ;
  5. Arrosez généreusement.

Comment tailler le calathea ?

Le calathea ne se taille pas. Il vous suffit juste de retirer les feuilles fanées au fur et à mesure. Cela laissera la place et l'énergie aux autres pour bien se développer.

Pourquoi les feuilles de mon calathea jaunissent ?

Le jaunissement des feuilles peut avoir plusieurs origines :

  • Le vieillissement tout simplement, ce qui fait faner et jaunir les feuilles : vous n'avez qu'à les retirer.
  • Le manque d'eau aussi : à vous de veiller à rester régulier lors des arrosages.
  • L'autre principale raison est la possible présence d'araignées rouges, surtout en été. Si vous apercevez des toiles d'araignée, c'est confirmé. Vous pouvez traiter avec du purin d'ortie par exemple ou encore du savon noir.

Comment faire une bouture de calathea ?

Le calathea peut se multiplier par division des touffes. Pour ce faire :

  1. Sélectionnez les rhizomes les plus solides de la plante ;
  2. Divisez-les ensuite avec un bout tranchant sans retirer les racines et en pensant à conserver certaines feuilles ;
  3. Plantez vos touffes dans un mélange de tourbe, de sable et de terreau en veillant à démêler les racines ;
  4. Placez vos pots en serre chauffée ou placez-leur des voiles de forçage, avec une température ambiante située autour de 18 °C ;
  5. Quand les racines prennent vie, retirez les voiles et rempotez vos plants de façon classique.

Variétés de calathea

Le calathea existe sous près de 300 espèces. Parmi elles :

  • Le Calathea crocata. Son feuillage est vert foncé et, au dos, violet. C'est l'espèce la plus courante et ses fleurs orange ont déjà dû capter votre regard. Elle garde une taille modeste mais fait partie des calatheas les plus élégants.
  • Le Calathea insignis. De dimension similaire au premier, il présente un feuillage vert pâle dont les feuilles se dressent et s'ondulent sur leurs bords. En son centre, du vert foncé façonne les feuilles, ce qui en fait un beau spécimen.
  • Le Calathea bachemiana. Son feuillage est de même forme que le précédent mais les couleurs diffèrent : gris à vert avec des taches aux tons vert foncé et un dessous de couleur pourpre.
  • Le Calathea makoyana. Une espèce un peu plus grande dont les feuilles sont, comme le Calathea recurvata, allongées. Côté coloration, il étonne avec ses tons vert argent, ses bords tout de vert et de grandes taches de couleur vert foncé au centre. Sans oublier le dos du feuillage, de couleur tantôt pourpre, tantôt rouge.
  • Le Calathea orbifolia. Un peu plus grande encore cette espèce que l'on trouve aussi aux Antilles. Elle présente un feuillage touffu de couleur vert et des rayures blanches à pourpres.
  • Le Calathea zebrina. Originalité de cette espèce, le feuillage est étroit et très long. Tout vêtu de vert émeraude, il est parsemé de bandes vertes plus foncées.
  • Le Calathea ornata. Lui aussi est enrichi de bandes sur les feuilles mais elles sont très fines et de couleur rose clair. Le feuillage est de forme ovale, de couleur vert foncé sur le dessus et pourpre sur le dessous. Cette espèce est originaire de Colombie.
  • Le Calathea picturata. Un petit dans la famille des plantes paon. Ses feuilles, arborant un joli vert foncé et des rayures rose devenant ivoire avec le temps, forment une poire.
  • Le Calathea veitchiana. Appelé aussi calathea médaillon, il possède un joli dégradé de vert sur son feuillage de forme ovale.
  • Le Calathea warscewiczii. Très graphique, il arbore des belles nervures joliment tracées, un dégradé de verts et au dos, un beau pourpre. Son feuillage est plus long que large et duveteux.
  • Le Calathea rubifarba. Appelé aussi calathea velours, il présente une multitude de feuilles alternant le vert et le pourpre. Chaque feuille semble striée et ressemble à une plume élancée.
  • Le Calathea compacstar. Il débute par un port étroit puis s'étoffe joliment une fois le feuillage arrivé à maturité. Lui aussi est très graphique avec une jolie alternance de verts et des nervures nettes.
  • Le Calathea roseopicta. Il mérite bien son nom car son feuillage vert est entouré de superbes marquages rose à violet. Cela forme un ensemble très esthétique et étonnant.
  • Le Calathea triostar. Lui aussi est étonnant avec son trio de couleur vert clair à foncé et rose sur son feuillage tout en longueur et s'érigeant. Magnifique…
Bon à savoir : certains variétés de calatheas sont comestibles. C'est le cas du Calathea allouia, pendant du topinambour en Amérique du Sud. Il est consommé pour ses rhizomes. Le Calathea violacea est consommé en légume, comme le Calathea macrosepala. D'autres espèces de calatheas sont comestibles tels que le Calathea latifolia.