L'Occitane en Provence édite Iris, un magazine accessible aux aveugles et malvoyants

La marque continue son engagement contre la cécité par le biais d'un magazine print et digital, réalisé en partenariat avec Madame Figaro.

L'Occitane en Provence édite Iris, un magazine accessible aux aveugles et malvoyants
© S de P / L'Occitane en Provence

Pour que tous les regards soient concernés par le handicap visuel, L'Occitane en Provence a conçu Iris, un magazine digital et print en kiosque depuis le 1er juin. Fruit d'une étroite collaboration avec le Madame Figaro, la ligne édito d'Iris s'inspire de celle de son partenaire pour mieux diffuser les messages. Le support aborde tous les thèmes de la presse féminine : société, culture, mode… à travers un fil rouge de circonstance : l'œil et le regard.
La conception graphique, spécialement pensée pour les personnes malvoyantes (corps 18 sur le print, normes AA sur le web), le ton léger et les couleurs douces de la maquette, apportent un éclairage sensible et esthétique à tous sur ce handicap.  

Depuis 1995, L'Occitane en Provence lutte contre tous les handicaps " C'est une valeur motrice de la marque ", explique Olivier Baussan, fondateur de la marque. " Cela a commencé avec l'accessibilité des fauteuils roulants à tous les magasins, suivi de l'édition des étiquettes des produits en braille puis avec la naissance de la fondation L'Occitane ", précise-t-il. Avec ce nouveau projet, L'Occitane poursuit son militantisme et lance un grand message de partage et d'ouverture aux autres.

Infos pratiques

Iris, en kiosque depuis le 1er juin
Sur le web : http://irisbyloccitane.madame.lefigaro.fr

© S de P / L'Occitane en Provence

L'Occitane en Provence édite Iris, un magazine accessible aux aveugles et malvoyants
L'Occitane en Provence édite Iris, un magazine accessible aux aveugles et malvoyants

Pour que tous les regards soient concernés par le handicap visuel, L'Occitane en Provence a conçu Iris, un magazine digital et print en kiosque depuis le 1er juin. Fruit d'une étroite collaboration avec le Madame Figaro, la ligne édito...