Allaitement en public : où donner le sein, que dit la loi ?

Après une femme giflée pour avoir allaité en public à Bordeaux, une mère australienne a été priée d'arrêter de donner le sein à son bébé à Disneyland Paris. Marlène Schiappa a réagi. On fait le point sur les droits des mères qui allaitent dans l'espace public.

Allaitement en public : où donner le sein, que dit la loi ?
© Non mentionné / 123 RF

[Mise à jour du 12 juillet à 13h27]. Laura, une touriste australienne de passage à Disneyland Paris avec ses enfants ne s'attendait pas à une telle interpellation par les agents du parc. Alors qu'elle était tranquillement en train d'allaiter son bébé âgé de deux mois sur un banc, ces derniers lui ont demandé d'arrêter de donner le sein, "au motif que cela choquait la clientèle étrangère" selon un tweet relayé sur les réseaux sociaux.

La ministre Marlène Schiappa a réagi pour rappeler que l'allaitement en public n'est pas un délit. "Que vous ayez des salles dédiées c'est bien, mais on ne décide pas où et quand un bébé va avoir faim. Ne vous mettez pas vous aussi à stigmatiser les mères, c'est assez dur comme ça partout ailleurs" a-t-elle déclaré. Le parc a répondu qu'une garderie appelée "baby care center" était "mis à disposition des mamans avec du matériel adapté et confortable comme des sièges spécial allaitement". Mais le nombre de place reste limité en raison du Covid et l'attente est parfois longue, précise Marie, à l'origine du premier tweet. La maman australienne s'est par ailleurs confiée au journal Le Parisien. "On ne voyait pas grand-chose… Ils m'ont dit que si je ne voulais pas, je devais aller ailleurs. Qu'il y avait des gens d'autres cultures et d'autres religions qui peuvent me voir" confie-t-elle encore choquée. Pour la soutenir, Marie raconte qu'elle s'est assise auprès d'elle, et que malgré leur règlement incohérent, a allaité son enfant à ses côtés. "La contrariété puis cette aide merveilleuse, c'était trop d'émotion pour moi", raconte la mère australienne. Le parc a fini par présenter ses excuses : "Nous regrettons profondément cette situation et présentons de nouveau nos sincères excuses à la maman concernée. La demande qui lui a été faite n'est pas en phase avec notre règlement intérieur et nos valeurs. Il n'y a aucune restriction sur l'allaitement à Disneyland Paris". Mais ce n'est pas la première fois que l'allaitement en public crée la polémique...

Une maman giflée à Bordeaux pour avoir allaité en public

Début mai, une jeune maman du nom de Maylis a été insultée et giflée à Bordeaux alors qu'elle allaitait en public, dans la file d'attente de la poste. Elle s'est vue reprocher d'exhiber son sein en public, de choquer les passants, et malgré l'agression, personne n'a pris sa défense. Ce n'est pas la première fois que l'allaitement en public suscite une réaction de rejet en France, d'autres exemples avaient déjà été rapportés par les médias, il était notamment arrivé qu'une femme soit priée de quitter une réunion Pôle Emploi pour cette raison. Ce dernier événement a suscité une vague d'indignation dans la presse et sur les réseaux sociaux, entre autre pour sa violence. Sur les réseaux sociaux, le mouvement I want to breast free (#Iwanttobreastfree) né d'autres attaques du genre envers des femmes allaitantes, s'est de nouveau mobilisé. Une vague de photographies de mères en train de nourrir leur bébé a été publiée sur Instagram, accompagnée d'autres hashtags comme #soutienàMaylis.

A-t-on le droit d'allaiter en public ?

Actuellement, aucune loi ne prohibe l'allaitement en public, dans aucun lieu. Il existe même une mention particulière pour permettre aux femmes d'allaiter sur leur lieu de travail, dans le code du travail. Elles bénéficient d'une heure par jour pour nourrir leur enfant sur place. Une proposition de loi menée par Bérangère Poletti vise à légiférer la question de l'allaitement et à le favoriser dans l'espace public, car "l'environnement direct dans lequel se déroule l'allaitement par la mère est décisif" précise le texte de loi. L'objectif est d'offrir un cadre juridique aux femmes qui décident de donner le sein à leur enfant, sans que rien ne puisse les restreindre ou s'y opposer. "Rien ne justifie de refuser l'allaitement d'un enfant, et ce peu importe le lieu", précise le projet de loi numéro 3964. Cette proposition est née du constat que l'allaitement recule en France, et que sa durée est souvent trop courte, selon l'Enquête Epifane (Épidémiologie en France de l'alimentation et de l'état nutritionnel des enfants pendant leur première année de vie) de 2012. En France, l'allaitement dans l'espace public est encore aujourd'hui souvent rejeté d'un point de vue culturel. Car le fait de donner le sein est souvent perçu comme de l'exhibitionnisme. Bien que la définition de cet acte n'ait rien à voir, puisqu'il s'agit d'une "déviation sexuelle dans laquelle l'exhibition en public de la verge, accompagnée de masturbation, remplace toute autre forme de rapport sexuel", selon le Larousse. 

Vers la création d'un délit d'entrave à l'allaitement maternel en public ?

C'est ce que propose la députée du Val-d'Oise, Fiona Lazaar (ex-LREM), qui réclame au gouvernement une clarification de la loi qui préciserait "sans nuance" que donner le sein dans l'espace public n'est pas une exhibition sexuelle et en aucun cas une infraction. Pour l'heure, cette proposition n'a pas encore été étudiée au Parlement.

Où allaiter en public ?

En France, il est autorisé d'allaiter absolument partout, y compris dans les lieux publics intérieurs ou extérieurs. Si la loi manque encore de clarté à ce sujet, elle prône l'allaitement sans condition, au vu des nombreuses études de santé publique sur les bienfaits de celui-ci. Vous pouvez donc allaiter dans la rue, dans un parc, à la Poste, dans une salle d'attente d'un médecin ou d'une mairie... Il n'existe pas de contre-indication géographique à l'allaitement. 

Allaiter en public avec un lange, vêtements et astuces ?

Pour aider les femmes à allaiter et les mettre plus à l'aise, de nombreux mouvements sont nés, avec des propositions concrètes pour faciliter le fait de donner le sein, partout. Il existe notamment des vêtements d'allaitement, T-shirts, robes, Sweat-shirt, pulls qui permettent de donner le sein de manière pratique, comme les modèles de la marque française Tajine Banane. Ils permettent d'allaiter sans avoir à soulever son T-shirt, sans avoir froid et sans avoir à trop se dévoiler en public. Leur objectif n'est pas de préserver autrui de la vue du sein, mais de simplifier l'allaitement des femmes. C'est également ce que propose une autre marque française, Boobies. Ses vêtements sont produits à Nîmes dans le respect de l'environnement et ont un système de fermeture exclusif et breveté. Une ouverture bien placée sur les côtés permet d'allaiter en toute tranquillité, avec une taille idéale pour que bébé puisse téter sans que le sein ne soit compressé dans la fente.

haut-d-allaitement-les-boobies
Les hauts d'allaitement Les Boobies © Les Boobies

Vous pouvez aussi opter pour un soutien-gorge d'allaitement qui aide à avoir accès au sein plus facilement, ou porter des vêtements qui se déboutonnent devant (robe, chemisier). Une autre option, pour celles qui seraient mal à l'aise de donner le sein en public, consiste à se couvrir d'un lange pendant que le bébé tète. Mais aucune de ces solutions n'est obligatoire, elles ont simplement pour but d'offrir de la sérénité aux mères qui allaitent.

Allaitement