26 semaines de grossesse / 28 SA

Si vous entrez dans votre 26e semaine de grossesse, c'est-à-dire 28 SA si vous comptez en semaines d'aménorrhée, vous arrivez désormais à la fin du sixième mois de grossesse. Le cerveau de votre bébé poursuit sa maturation. Vous pouvez avoir des petites contractions et problèmes digestifs. Soyez détendue, la fin approche...

26 semaines de grossesse / 28 SA
© Fotolia

Vous terminez votre sixième mois de grossesse 

26 semaines de grossesse ou 28 SA (semaines d'aménorrhée) : votre corps, enceinte

C'est la fin de votre sixième mois de grossesse. Peut-être ressentez-vous vos toutes premières contractions ? Celles-ci sont normales, comme les petits soucis digestifs qui vont vous poursuivre jusqu'à l'accouchement...

A la 26ème semaine de grossesse, les contractions commencent à faire leur apparition

En cette fin de sixième mois de grossesse, les contractions ne sont pas rares chez les futures mamans (certaines mamans les ressentent même avant). Rassurez-vous : si elles sont espacées, peu régulières et non douloureuses, elles sont tout à fait normales et ne présument pas d'un accouchement imminent. Elles sont simplement le signe que votre corps se prépare tout doucement. Pensez bien à vous reposer le plus possible. Allongez-vous sur le dos, les jambes pliées et les mains sur le ventre. Respirez régulièrement et pensez à vous décontracter. Vos contractions vous paraissent au contraire rapprochées, elles sont de plus en plus longues ou douloureuses ? Dans ce cas, n'attendez pas pour consulter votre médecin ou pour vous rendre à la maternité la plus proche afin de faire un petit contrôle.

Vous avez peut-être quelques petits problèmes digestifs

En raison du volume de votre utérus, vous pouvez ressentir, à ce stade de la grossesse, quelques petits soucis d'ordre digestif. Au programme des réjouissances : brûlures d'estomac, remontées acides, digestion lente, constipation... Pensez à manger varié et équilibré et à fractionner vos repas. N'oubliez pas également de consommer beaucoup d'aliments riches en fer (fruits secs, lentilles, oeufs, céréales, chocolat...) afin de prévenir la fatigue et les carences.

26 semaines de grossesse : le développement du foetus

Votre sixième mois de grossesse s'achève : vous allez maintenant entrer dans la dernière ligne droite, à savoir le troisième trimestre. Votre bébé commence à grossir légèrement et son cerveau fait preuve d'une activité intense.

Votre bébé s'épaissit petit à petit

Jusqu'ici, votre bébé était encore assez fin, maigre et avait la peau fripée. En cette 26ème semaine de grossesse, son petit corps va commencer à s'épaissir petit à petit grâce à l'entrée en action des cellules graisseuses. Sa peau, elle, est toujours recouverte de vernix caseosa, une sorte de graisse qui le protège de l'immersion prolongée dans le liquide amniotique. Ce liquide constitué d'eau, de sels minéraux et de ses propres cellules est avalé en permanence par votre bébé, qui en respire aussi.

26ème semaine de grossesse : son activité cérébrale est toujours très intense

Votre bébé dispose maintenant d'un très grand nombre de neurones, et son cerveau poursuit sa maturation. Les sillons cérébraux sont bien dessinés : en clair, votre enfant peut commencer à mémoriser les différentes informations qu'il reçoit. Tous ses sens sont en action : le toucher, l'ouïe, le goût et la vue sont en plein développement. S'il naissait maintenant, votre bébé aurait passé le cap de la très grande prématurité pour celle de la grande prématurité. À ce stade, ses poumons seraient encore très fragiles, mais l'équipe médicale mettrait tout en oeuvre pour l'aider à finaliser sa croissance en couveuse.

26 semaines de grossesse : pratiques et démarches

Votre sixième mois (et deuxième trimestre) de grossesse se termine. C'est le bon moment pour penser organisation. Prenez vos dispositions pour le jour J et n'oubliez pas de réfléchir également au mode de garde de votre bébé.

Semaine 26 de grossesse : organisez votre départ à la maternité

Pour être zen le jour J, mieux vaut avoir tout organisé, surtout si vous avez un ou plusieurs autres enfants. Prévoyez une personne de confiance pour les garder, et prévenez leur école. Pensez aussi à préparer votre valise de maternité, avec tout le nécessaire pour vous et votre bébé : vêtements de rechange, pyjamas, trousse de toilette, soutiens-gorge et coussinets d'allaitement (si vous souhaitez allaiter)... Prévoyez également un petit sac pour le jour de l'accouchement avec de la lecture, quelques lingettes pour vous rafraîchir, une tenue ample et confortable, quelques pinces pour vous attacher les cheveux... Mieux vaut être prête, car votre bébé pourrait pointer le bout de son nez un peu plus tôt que prévu.

Ne tardez pas pour trouver votre mode de garde

Si vous travaillez, ne tardez plus pour trouver le mode de garde de votre bébé. Si vous ne savez pas par où commencer, renseignez-vous auprès de votre service de PMI (Protection maternelle et infantile) : ils pourront vous donner de précieux conseils, vous aider à faire votre choix et vous donner des contacts utiles, notamment la liste des assistantes maternelles de votre quartier. Pensez également à votre demande de place en crèche, si tel est votre choix. Mais sachez que, les places étant rares, il vaut mieux prévoir une option de secours, au cas où vous seriez sur liste d'attente.