Mimosa pudica (Plante sensitive) : entretien, perte de feuilles

Le mimosa pudica est une plante rampante originaire du Sud de l'Amérique, notamment du Brésil. Aussi belle que surprenante, la "sensitive" développe de belles feuilles aux duos de vert brillants. Surprenante car elle se replie à la moindre menace extérieure. Vivant peu de temps en tant que plante d'intérieur, elle nécessite des soins particuliers et des ingrédients clés dont de la luminosité et de l'humidité.

Mimosa pudica (Plante sensitive) : entretien, perte de feuilles
© Sulistianto -/123RF
  • Nom scientifique : Mimosa pudica (espèce unique)
  • Famille : Fabacées
  • Couleur des fleurs : Fleurs roses
  • Plantation : Plantation en mars, Plantation en avril, Plantation en mai, Plantation en juin, Plantation en juillet, Plantation en août, Plantation en septembre, Plantation en octobre
  • Exposition : Soleil (non direct plutôt emplacement lumineux)
  • Type de sol : Humide, drainé
  • Utilisation : En jardinière, En pot, En bac, En suspension
  • Floraison : Floraison en juin, Floraison en juillet, Floraison en août
  • Feuillage : Persistant
  • Maladies, animaux nuisibles : araignées rouges
  • Arrosage : Moyen à soutenu
  • Croissance : Normale à rapide
  • Longévité : Vivace
  • Hauteur : entre 30 cm et 1 mètre
  • Symbolique : Pudeur
  • Vertus médicinales : Constipations, angines, inflammations de la bouche,maux de gorge, vertus relaxantes...

La particularité unique de la plante sensitive

8 centièmes de secondes, voilà le temps moyen dont elle a besoin pour replier des feuilles alternes. C'est la grande particularité du mimosa pudique ; à ce jour, c'est l'un des phénomènes les plus incroyables de l'univers végétal. Sans aller jusqu'à la classer dans la famille des espèces nyctinastiques, plantes fermant leurs feuilles la nuit venue, la "sensitive" porte bien cette seconde appellation. Toucher, coup de vent, tout mouvement ou sensation d'agression entraîne le repli de ses feuilles en un temps éclair, le plus rapide du monde qui plus est. Une fois la sérénité retrouvée, les feuilles reprennent leur forme, faisant alterner un beau vert clair prononcé avec un tout aussi beau vert plus foncé sur de fines feuilles joliment dessinées. Quand la plante fleurit, une jolie fleur de couleur rose à violacée apparaît.

mimosa-pudica
Au toucher, les feuilles de Mimosa pudica se replient © Tanapong Sungkaew/123RF

Quelle terre pour le mimosa pudica ?

Quand vous faites l'acquisition d'un mimosa pudica, il est souvent conditionné en godet de petite taille. Pour lui faire débuter des jours heureux, trouvez-lui un pot un peu plus grand et percé.

La plante sud-américaine a besoin d'une terre riche, très peu acide, composée, à quantité égale, de terre de jardin, de terre de bruyère et de tourbe si vous en avez ; sans oublier les graviers ou billes d'argile dans le fond afin de lui assurer un bon drainage. Et pour cause, la mauvaise évacuation de l'eau cause rapidement son affaissement puis son dépérissement. La qualité du terreau est donc le point de départ pour assurer un développement durable à votre sensitive.

Comment faire pousser Mimosa pudica ?

Chaleur, luminosité et humidité sont trois composantes garantissant la pousse de votre mimosa pudique. Votre plante n'appréciera pas pour autant le soleil direct donc choisissez bien son emplacement. Elle peut tout à fait évoluer dans une serre qui reproduirait le climat de ses terres d'origine, tropical et chaud à la fois. Une température ambiante intérieure lui assure des journées tranquilles. Si vous n'avez pas de serre, vous pouvez :

  • Lui laisser une soucoupe pleine de billes argile humides ;
  • Le vaporiser à température ambiante lors des grosses chaleurs.

Durant les beaux jours, n'hésitez pas à la placer en extérieur : veillez juste à ce que la température ne tombe pas sous les 15 °C ; en hiver, évitez toute sortie car la sensitive n'est pas une plante rustique.

Comment entretenir un Mimosa pudica ?

1. Arrosage

Parmi les règles d'or, l'arrosage de votre mimosa pudica. La motte ne doit pas rester sèche, ce qui signifie un arrosage régulier et une terre toujours humide. Bien sûr, en hiver, l'arrosage est plus réduit et la motte peut rester sèche entre deux arrosages mais jamais très longtemps. L'eau doit toujours rester à température ambiante, idéalement utilisez l'eau de pluie. Étant non calcaire, elle préservera le feuillage de votre plante mais aussi le terreau qui doit rester peu acide.

2. Fertilisation

Certains considèrent qu'elle n'a pas besoin de fertilisants, d'autres conseillent l'apport d'engrais liquide lors de sa période de croissance, entre le printemps et le début de l'automne. Si vous avez envie de lui administrer de l'engrais, faites-le toutes les deux semaines en moyenne. Étant donné qu'une culture en pot nécessite plus de soins et d'attention, je suis, pour ma part, favorable à la fertilisation du mimosa pudique.

3. Rempotage

Pour la laisser grandir comme il se doit, rempotez la plante au printemps quand les racines montrent des signes de saturation dans leur pot. Rappels utiles pour bien entretenir votre sensitive :

  • Vaporisez pour lui assurer, comme mentionné, une certaine humidité mais aussi pour faire fuir les araignées rouges ;
  • Évitez la stagnation de l'eau lors des arrosages car, comme précisé, elle n'appréciera pas du tout ;
  • Gardez toujours un œil sur la température, élément important pour le mimosa pudique.
mimosa-pudica
Mimosa pudica en pot © Christelle Edelin-Yanez

Comment tailler un Mimosa pudica ?

La taille du mimosa pudique peut se dérouler au mois d'avril, justement avant qu'elle n'entame sa période de croissance. Pour ce faire, taillez les tiges abîmées juste au-dessus d'un nœud selon le port souhaité pour votre plante ; sachant qu'elle pousse en hauteur, même si c'est une plante rampante à l'origine. La sensitive possède de fines épines qui peuvent faire mal donc pensez à porter des gants lors de la taille.

Quelle est la durée de vie de la plante sensitive ?

La durée de vie du mimosa pudique est assez courte pour une plante d'intérieur. Quelques mois en général, 5 mois, voire un peu plus, près d'un an, selon ses conditions de culture. Il est tout à fait possible de récupérer ses graines afin de semer de futures sensitives. C'est déjà ça !

Feuilles du mimosa pudica qui tombent ou jaunissent : que faire ?

La perte de feuilles et leur jaunissement sont souvent le signe d'un manque d'eau ou, au contraire, d'un excès d'eau. Pour en avoir le cœur net, il vous suffit d'observer l'état du terreau de votre mimosa pudica.

S'il est imbibé d'eau, stoppez les arrosages, excessifs, et attendez que la terre retrouve une humidité correcte pour renouveler les arrosages. Si de l'eau stagne, retirez-la vite au risque de faire pourrir racines et feuilles.

Si le substrat est sec, arrosez et gardez un rythme soutenu afin de le garder humide. Vaporisez aussi le feuillage de la sensitive quand il fait chaud.

Fleurs