Caladium

Provenant du Brésil, le caladium se cultive en intérieur et dans l'idéal, en serre chauffée. Surnommé oreilles d'éléphant, cœur de Jésus ou encore ailes d'ange, en raison de la forme de son feuillage, magnifique, la plante tubéreuse doit évoluer dans une terre de qualité et à la lumière, à la bonne température. Alors que son inflorescence, rappelant celle de l'Arum passe inaperçue, son feuillage force l'admiration. Attention, l'entretien du caladium reste difficile : mieux vaut avoir des mains vertes averties.

Caladium
© boon8studio/123RF

Comment planter un caladium ?

La plantation du caladium doit être réalisée avec une terre de qualité, quelque peu acide et riche en humus. Une terre de bruyère mélangée à du terreau horticole sera une combinaison parfaite. Du fait de son besoin de drainage, n'hésitez pas à déposer des billes d'argile dans le fond avant tout dépôt de terre. Puis, vous pouvez installer votre tubercule (le caladium se vend facilement sous forme de tubercules) ou votre jeune plant en terre.

Il a besoin de lumière sans soleil direct et d'une température ambiante variant entre 20 °C et 24 °C en moyenne. Plante vivace originaire des terres tropicales, le cœur de Jésus a également besoin d'une humidité constante. Cette condition est indispensable afin d'assurer son bon développement et son épanouissement. Enfin, veillez à ce que la pièce ne soit pas bercée par les courants d'air car le feuillage du caladium n'appréciera pas.

Comment entretenir un caladium ?

Chaleur et humidité sont donc les deux mots-clés d'un entretien réussi pour cette plante tropicale. Deux conditions pas toujours évidentes à obtenir au quotidien, ce qui explique la difficulté liée à la culture du caladium. Si vous avez une salle de bain avec fenêtre : cela sera l'endroit idéal. Pour lui faire couler des jours les plus heureux possibles :

  • Écartez-le des radiateurs ;
  • Évitez le soleil direct (je le répète volontairement) ;
  • Maintenez la même température ambiante ;
  • Vaporisez le feuillage durant la période estivale avec une eau non calcaire.

Arrosage du caladium

Il sera régulier durant les beaux jours, à savoir laisser le terreau des oreilles d'éléphant humide sans que l'eau ne stagne. En hiver, l'arrosage est moins régulier et le terreau doit être sec avant tout nouvel apport d'eau.

Fertilisation du caladium

Nourrissez votre plante d'un engrais liquide spécial plantes vertes entre le printemps et l'été.

L'hiver à la mi-ombre

Alors qu'il a besoin d'une forte luminosité aux beaux jours, le caladium doit être placé dans une pièce exposée mi-ombre et maintenue à 16 °C en moyenne en hiver.

Comment multiplier le caladium ?

Pour obtenir des boutures de caladium à cultiver en pot ensuite, il suffit de faire la séparation des rejets de la plante au début du printemps :

  1. Sélectionnez les tubercules pourvus de bourgeons et non loin du bulbe principal du caladium ;
  2. Appliquez un peu de poussière de charbon de bois ou tout autre produit permettant de préserver intacts vos tubercules ;
  3. Remplissez des godets de terreau et déposez-y vos plants ;
  4. Arrosez légèrement une fois que vos pots sont à la bonne place, à savoir à la lumière, baignée de lumière et de chaleur.

Quand et comment rempoter le caladium ?

La croissance du caladium est plutôt rapide. Le rempotage de votre plante sera donc salutaire car permettra au système racinaire de prendre ses aises au fil du temps. Le rempotage a lieu au printemps et tous les deux ans, selon le développement de votre caladium.

  1. Choisissez un pot assez volumineux et percé ;
  2. Déposez des billes d'argile ou des graviers afin de faciliter le drainage ;
  3. Remplissez votre pot d'un terreau horticole enrichi en terre de bruyère ; des minéraux et de la tourbe sont conseillés car ils permettront de solidifier votre plante vivace ;
  4. Arrosez avec modération juste après le rempotage ;
  5. Assurez-vous que le caladium se situe au bon emplacement et que le duo chaleur et humidité est présent.

Variétés de caladium

Deux principales espèces de caladium coexistent : le caladium hybride et le caladium bicolor. De ces espèces phares, de nombreuses variétés sont nées. Leur point commun : un feuillage sublime, riche en tons variés et pourvus de superbes nervures. La majorité de ces variétés peut être achetée en tubercules à planter.

  • Caladium bicolor Candidum possède un feuillage blanc et des nervures vertes ;
  • Caladium bicolor Pink Cloud arbore un grand feuillage de couleur vert foncé rehaussé de rose ;
  • Caladium bicolor Pink Beauty séduit avec son grand feuillage rosé ;
  • Caladium bicolor Vent est une jolie variété au feuillage blanc dont les nervures sont de couleur rose ou rouge ;
  • Caladium Red Flash est une autre variété dont le feuillage séduit avec son vert et ses nervures épaisses et développées toutes de rose ou fuchsia vêtue formant comme une araignée ; une autre sous-variété de cette dernière présente un feuillage teinté de points blancs ;
  • Caladium White Queen est la variété qui me surprend le plus et qui a opéré chez moi un coup de cœur immédiat… Son feuillage est très clair-pastel presque transparent et il est mis en valeur et magnifié par de fines nervures aux tons rose foncé se développant sur chaque feuille ;
  • Caladium Florida Moonlight n'est pas en reste avec son feuillage blanc immaculé, coupé de vert plus foncé pour ses très fines nervures ;
  • Caladium Fiesta est l'exemple parfait d'un hybride réussi avec ses feuilles très pâles et des nervures rose, le tout entouré de vert plus foncé ;
  • Caladium Candidum présente un feuillage aussi fin que clair, à la limite de la transparence lui aussi et ses nervures sont tout aussi fines ;
  • Caladium Strawberry Star est habillée de larges feuilles aux tons blancs parsemées de rose pastel ;
  • Caladium Miss Muffet forme un joli ensemble de tâches de couleur blanche, vert clair et rouge s'exprimant en harmonie sur chacune de ses feuilles ;
  • Caladium Rose Bud et son artifice de vert et de rose foncé.

Maladies du caladium

Le caladium peut subir l'attaque de parasites courants parmi lesquels :

  • Les pucerons ;
  • Les araignées rouges ;
  • Les cochenilles ;
  • Les mouches de terreau (sciarides).

Les pucerons et les araignées rouges causent la déformation de la plante. N'hésitez pas à retirer le feuillage touché et à appliquer une solution naturelle de type savon noir coupé à de l'eau. Ce mélange fonctionne bien aussi avec les cochenilles.

Les mouches de terreau attaquent souvent les plantes tropicales. Elles pondent des œufs et causent l'humidité excessive de la terre. Parmi les moyens de lutter contre leurs dégâts, l'huile essentielle de cannelle et de géranium rosat, à raison de 3 gouttes pour 1 litre d'eau, ou encore le Steinernema feltiae, un vers microscopique récupéré depuis les sols ; il apprécie beaucoup les larves des mouches. Il est transformé en poudre à pulvériser sur les zones atteintes.

Et les feuilles ?

  • Si vos feuilles présentent des taches brunes, il s'agit d'un champignon. Il suffit de retirer le feuillage touché dans un premier temps. Surveillez bien et traitez si besoin.
  • Le feuillage brûlé est le signe d'un excès de soleil ou d'un manque d'humidité.
  • De même, le dessèchement des feuilles indique un air trop sec.
  • Un feuillage qui s'affaisse signifie que la pièce dans laquelle il se trouve présente une température trop froide.
  • Quant au feuillage qui ternit, c'est le signe d'un manque de lumière.

Le caladium est-il toxique ?

Le caladium est une plante toxique à manipuler avec des gants. Ingérer la plante peut entraîner des brûlures, allergies ou suffocations.