Alocasia

Originaire du sud-est de l'Asie, l'alocasia est une plante vivace se développant en rhizomes. Admirée pour ses longues feuilles souvent ovales joliment nervurées à pointes pouvant atteindre jusqu'à 1 mètre selon les variétés, elle se plaît dans une ambiance chaude, lumineuse et humide ; comme dans son milieu d'origine, les forêts tropicales. Celle que l'on surnomme aussi oreilles d'éléphant, masque africain ou taro géant demande une culture particulière, pouvant s'avérer délicate.

Alocasia
© westhimal/123RF
  • Nom scientifique :  Alocasia macrorrhiza
  • Famille : Aracées
  • Variétés :  Alocasia Ventii, Sanderiana, Watsoniana, Odora, Cucullata, Bambino, Plumbea Nigra, x Amazonica Polly, Pink Dragon, Macrorrhiza Stingray, Silver Dragon, Micholitziana, Calidora, Black Velvet, Zebrina, Amazonica, Polly, Lauterbachiana, Brisbanensis, Gigantea
  • Couleur des fleurs Fleurs blanches, Fleurs vertes
  • Plantation : Plantation en avril, Plantation en mai, Plantation en juin
  • Type de sol : Humifère
  • Utilisation : En bac, En pot, En pleine terre
  • Floraison : Floraison en juin, Floraison en juillet, Floraison en août
  • Feuillage : Persistant
  • Animaux nuisibles : Acariens (araignées rouges), cochenilles
  • Arrosage : Abondant
  • Croissance : Rapide
  • Longévité : Vivace
  • Hauteur : Parfois jusqu'à 2 mètres (en bac) et jusqu'à 5 mètres en forêt tropicale
  • Symbolique : Harmonie, sérénité
  • Vertus médicinales : Digestives, anti-inflammatoires, antidiabétiques

Comment planter un alocasia ?

Ne produisant que rarement des fleurs dans nos contrées européennes, l'exotique taro géant fait le spectacle avec ses feuilles géantes. Difficile à cultiver car plante d'origine tropicale, l'alocasia nécessite à la fois chaleur, lumière et humidité. Pas évident de réunir ces trois composantes, surtout si vous cultivez l'alocasia en pot. Mais ce n'est pas impossible non plus.

  1. Choisissez un grand bac en procédant à son drainage grâce à une couche de billes d'argile ;
  2. Ajoutez du terreau et du compost afin d'assurer une préparation fertile ;
  3. Installez votre motte sans trop l'enfoncer : elle doit rester au niveau du sol ;
  4. Placez vos oreilles d'éléphant dans une serre ou une véranda qui bénéficie de bonnes températures, d'une exposition lumineuse, sans soleil direct, et qui apportera l'humidité constante dont elle a besoin pour sa croissance ;
  5. Arrosez bien.

Planter l'alocasia en pleine terre peut aussi se tenter et la saison idéale sera le printemps, dans une zone mi-ombre, fraîche et à l'abri des vents. Mieux vaut la rentrer à l'arrivée de l'hiver car elle n'est pas rustique du tout.

  1. Creusez un trou volumineux pour laisser ses rhizomes se développer ;
  2. Ajoutez un fertilisant organique (du compost ou du fumier) ;
  3. Positionnez votre motte de façon à ce qu'elle soit au niveau du sol de votre jardin ;
  4. Recouvrez de terre ;
  5. Arrosez généreusement.

Parmi les espèces les plus étonnantes à cultiver en extérieur, l'alocasia gigantea qui dépasse la taille d'un homme et peut donc aisément le cacher !

Comment entretenir un alocasia ?

De croissance rapide, l'alocasia apprécie l'apport d'engrais spécial plantes vertes au moment où elle est le plus en activité, à savoir au printemps et en été. Veillez à ce que sa terre ne sèche pas et reste bien drainée. Arrosez dès que nécessaire, notamment durant la saison estivale.

Maintenez bien une ambiance humide en intérieur car c'est l'une des conditions pour que votre plante s'épanouisse. Si vous avez une serre pouvant être trempée, c'est idéal ; l'installer sous des arbres volumineux l'été, des chênes par exemple, sera aussi une bonne idée.

Pensez à mettre en place un paillage durant l'automne afin de préserver les rhizomes.

Persistant, son feuillage vert clair à vert foncé, tirant sur le noir selon les variétés, est amené à repousser depuis la base en cas de chute.

Bon à savoir : certaines espèces et variétés d'alocasias sont plus propices à être cultivées et entretenues dans des conditions plus simples. C'est le cas de l'alocasia Bambino Arrow qui pousse de façon plus compacte. En effet, elle ne dépasse pas 50 cm et s'épanouit bien en intérieur si vous conservez une température de 20 °C et l'humidité ambiante (arroser d'eau tiède est utile). Elle se plaît autant à la lumière qu'à l'ombre.

Plante ornementale impressionnant pour la diversité de tailles, de formes et de verts de son feuillage, l'alocasia se distingue surtout par ses nervures très marquées, ce qui lui vaut le surnom de masque africain.

Arroser une plante oreille d'éléphant

La plante vivace nécessite un arrosage régulier à abondant, notamment en été avec un arrosage deux fois par semaine. Vaporisez souvent le feuillage. L'arrosage est plus irrégulier en hiver avec un arrosage tous les 10 jours environ. Arrosez toujours à température ambiante pour laisser la terre humide. Surtout, dosez bien l'arrosage : un alocasia qui jaunit est le signe d'un manque ou d'un excès d'arrosage.

Comment bouturer un alocasia ?

Le bouturage de vos taros géants peut se dérouler en mars.

  1. Choisissez des tiges pourvues de bourgeons en les coupant avec soin
  2. Positionnez vos boutures dans un récipient composé de terreau humidifié, sans les mettre dans la terre
  3. Recouvrez afin de créer un effet serre
  4. Installez vos boutures dans une pièces chauffée à 24 °C
  5. Dès la venue de nouvelles pousses, débutez l'arrosage à petite dose
  6. Mettez vos boutures en pot une fois qu'ils ont bien grandi en respectant la composition du terreau

Quand rempoter un alocasia ?

Le rempotage de l'alocasia peut se dérouler au printemps, saison au moment où la plante garde toute son activité. Il faut maintenir des conditions de culture identiques : une terre riche, drainée et humide.

Quel terreau pour l'alocasia ?

Avec l'humidité, la chaleur et la lumière, le terreau est l'une des clés de la réussite de la culture de votre alocasia, qu'il soit en pot ou en pleine terre. Drainé, riche, humide, le mélange doit donc être composé d'un tiers de terreau spécial plantes vertes, d'un tiers de fumier ou d'un autre fertilisant organique et de votre terre de jardin et de sable, chacun à quantités égales. L'ajout de billes d'argile est aussi recommandé car il participe au drainage de votre plante.

Parasites de l'alocasia

L'alocasia n'échappe pas à certaines attaques de parasites tels que les acariens et les cochenilles. Pour éloigner ces dernières, qu'on trouve souvent dans les serres, appliquez un peu d'alcool à brûler sur les feuilles, puis rincez bien.

Le nettoyage régulier des feuilles éloignera la poussière et ainsi, les acariens dont font partie les araignées rouges, très courantes. Une plante asséchée ou affaiblie (feuillage retombant ou jaunissant) est aussi une proie facile pour elles : veillez à bien gérer l'hygrométrie ambiante.