Lantana

Lantanier, mille fleurs, corbeille d'or ou encore vieille fille sont quelques-uns des petits surnoms du lantana, une plante vivace dont certaines variétés sont arbustives. Réputé pour ses sublimes ombelles aux couleurs multiples, le lantana est originaire des zones tropicales d'Afrique du Sud, d'Amérique du Sud et d'Amérique centrale. S'adaptant à tout type de sols tant qu'il est bien drainé, la plante est peu rustique en général et un climat doux lui conviendra mieux. C'est l'une de ses principales caractéristiques car au-delà, le lantanier est une plante facile tout autant que belle.

Lantana
© Ekarin Apirakthanakorn/123RF

Où planter le lantana ?

Le lantanier apprécie les emplacements ensoleillés bercés par un peu d'ombre, sous un climat tempéré. Il a toute sa place dans le sud méditerranéen en somme d'autant qu'il y sera vivace ; dans d'autres régions plus rigoureuses, la plante sera annuelle : on ne peut en vouloir à ses originales tropicales requérant un climat doux.

Privilégiez une zone qui ne souffrira pas des gelées hivernales et assurez bien son drainage dès le départ. Vous devez donc vous assurer que le sol ne sera pas trop lourd, surtout si vous maintenez vos lantaniers en pleine terre, par exemple dans des massifs ou des rocailles. Il est important que le substrat soit riche, léger et, insistons, drainé.

Comment planter un lantana ?

Les lantanas doivent être plantés au printemps, quand tout risque de gelée est écarté. Pour une plantation en pleine terre :

  1. Creusez un trou trois fois plus large au moins pour laisser de la place aux racines du lantanier ;
  2. Déposez une couche drainante à l'aide de graviers ou de billes d'argile ;
  3. Installez la motte sans trop l'enterrer trop profondément ;
  4. Mixez un terreau riche à de la terre de jardin et recouvrez votre motte ;
  5. Tassez bien et arrosez avec générosité.

Quel entretien pour le lantana ?

Robuste face aux courants d'air, à la sécheresse, aux maladies ou encore aux pics de pollution, le lantanier reste sensible au froid.

Hivernage

Si vous vivez dans une région douce, votre corbeille d'or peut rester dehors mais installez un paillage à ses pieds s'il demeure en pleine terre ou posez un voile d'hivernage s'il est en pot. Bien entendu, vous pouvez tout à fait rentrer votre pot en intérieur, dans une véranda par exemple.

Arrosage

Après la plantation, l'arrosage du lantana doit rester régulier, au moins la première année. Durant sa période de croissance, la plante peut être arrosée une à deux fois chaque semaine. En plus d'encourager la floraison des tiges, vous maintenez un sol humide, ce dont elle a besoin. Si vous souhaitez optimiser leur floraison, vous pouvez pincer les tiges avant que n'éclosent les boutons, au printemps.
Par la suite, l'arrosage est réalisé quand la plante montre des signes de flétrissement. Veillez à ne pas laisser l'eau stagner dans la soucoupe pour votre lantanier en pot.

Éclaircissage

N'hésitez pas à supprimer les feuilles et fleurs fanées, ce qui aura pour effet d'en faire naître de nouvelles.

Fertilisation

Durant la période de croissance, vous pouvez apporter de l'engrais liquide tous les 15 jours. 

Lantana en hiver : que faire, est-ce qu'il gèle ?

Le lantanier pourra rester dehors uniquement si vous vivez dans une région au climat doux en hiver. Auquel cas, le mieux est de rentrer votre plante durant l'hiver car elle ne survivra pas à des températures trop rigoureuses (dès -8 °C), étant considérée comme une annuelle. Si votre plante est en pot, cela sera assez simple. Si elle est en pleine terre, vous pouvez retirer délicatement les mottes, les planter en intérieur et les remettre en terre au printemps suivant ou dès que les risques de gelées sont écartés. Optez pour un endroit lumineux baignant à une température oscillant entre 10°C et 15 °C et réduisez au maximum l'arrosage durant cette période repos végétatif.

Poser un voile d'hivernage de qualité est possible en vous assurant que les racines sont bien protégées. Ajouter un paillis végétal (feuillage mort ou paille) sera bénéfique.

Quand et comment tailler le lantana ?

La taille d'un lantanier peut être utile pour plusieurs raisons : tailler en boule, l'une des formes courantes de la plante, cultiver en tige en la redirigeant, retirer les tiges mal positionnées afin de conserver une bonne symétrie… Quel que soit votre objectif, la taille doit se dérouler en hiver, hors périodes de gel, et consiste à couper les tiges en ne gardant que deux nœuds environ. Cette règle vaut pour le lantanier en pleine terre, en serre comme en pot.

Comment faire boutures de lantana ?

La bouture du lantanier peut être réalisée en février ou entre août et septembre selon votre région d'habitation. Dans les deux cas, les boutures doivent être protégées et rentrées à un emplacement lumineux et bénéficiant d'une température de 15 °C à 20 °C. Idéalement, pratiquez une bouture à l'étouffée afin de favoriser l'enracinement.

Bouturage en février

  1. Coupez des tiges de 10 cm environ, dépourvues de fleurs ;
  2. Retirez-leur les feuilles du bas ;
  3. Préparez votre substrat avec un mélange riche, composé de terreau, de sable (pour le drainage), et de tourbe ;
  4. Positionnez vos jeunes boutures ;
  5. Recouvrez de terre, arrosez et recouvrez d'un film spécial bouture durant au moins trois semaines ;
  6. Veillez à garder le substrat humide jusqu'au printemps ;
  7. Repiquez une fois le risque de gelée écarté et n'hésitez pas à pincer les bourgeons afin de favoriser la ramification ;
  8. Conservez un arrosage régulier la première année.

Bouturage en août

  1. Choisissez des tiges de 10 cm environ ;
  2. Retirez le feuillage situé en bas et gardez juste deux feuilles sur le haut ;
  3. Préparez un terreau drainé, léger et riche (même type que pour la bouture de février) que vous positionnez dans des pots ;
  4. Installez vos jeunes boutures et recouvrez de terre ;
  5. Arrosez et maintenez le terreau humide.

Lantana en pot : comment le cultiver ?

  • La culture en pot du lantanier est possible et sa plantation doit idéalement se faire durant le printemps, avant la reprise de la croissance végétative.
  • Assurez-vous de lui apporter un substrat riche, léger et drainé, à base de terreau de plantation, de sable, voire de tourbe.
  • Installez votre pot, percé et d'au moins 30 cm de diamètre, dans une zone ensoleillée avec un peu d'ombre afin de le laisser en paix lors des heures de grosses chaleurs.
  • Le bac et la jardinière sont également tout indiqués pour cultiver le lantanier pouvant faire une belle plante pour la décoration de vos balcons, terrasses et bordures.
  • En suivant nos conseils d'entretien, votre lantana en pot s'épanouira à la perfection.

Lantana sur tige : comment le cultiver ?

Le lantanier se développe de façon naturelle ou bien, par notre intervention, sur tige. Pour ce faire, vous devez choisir une tige jeune et vigoureuse. Le principe est simple : au fur et à mesure, supprimez les pousses latérales de la tige de façon à donner la priorité à elle seule. Idéalement, il faut prévoir un tuteur afin de permettre à votre tige d'y prendre appui. Une fois que votre plante a atteint la hauteur souhaitée, vous pouvez pincer l'extrémité de la tige, ce qui aura pour effet de stimuler la ramification.

Feuilles de lantana qui noircissent : pourquoi et que faire ?

Deux causes principales peuvent expliquer le noircissement des feuilles.

  1. La première est liée au climat et au fait que votre lantanier soit une variété caduque. De ce fait, lors de la période hivernale, ses feuilles brunissent et finissent par tomber. Elle reviendront au printemps suivant.
  2. La seconde est liée à ce que l'on nomme la pigmentation d'anthocyane. Il s'agit d'un panaché sombre et changeant de couleurs alliant le rouge, le violet ou encore le bleu qui se déclenchent dès lors que la photosynthèse n'est plus en marche étant donné que cela survient lors du repos végétatif de la plante arbustive.

Dans le premier cas, mieux vaut rentrer votre lantanier si vous le pouvez afin de le préserver des conséquences du froid. Dans le second cas, il faut laisser faire mère nature, arroser très peu, éviter les engrais, inutiles, et attendre le retour du printemps.

Le lantana est-il une plante toxique ?

Certaines variétés de lantana peuvent être toxiques pour l'homme et l'animal, c'est le cas du Lantana camara (lantana commun), très courant. On le doit à ses fruits, des baies riches en substances toxiques. Vérifiez bien la variété que vous choisissez et si jamais des baies y poussent, vous pouvez toujours les supprimer. Elles peuvent entraîner différents troubles dont des vomissements, des dermatites ou encore une photosensibilisation.

Variétés de lantana

Plus de 150 espèces de lantanas cohabitent sur la planète. La majorité sont issues de deux espèces principales : le Lantana camara et le Lantana montevidensis. Le Lantana camara, ou lantana commun, alterne des couleurs rouges, jaunes, blanches, roses ou encore orange et le Lantana montevidensis des nuances lilas, blanches et violettes. Parmi les variétés les plus courantes, on trouve :

  • Le lantana camara Framboisine qui possède des capitules de gros volumes réunissant des fleurs blanches, roses et jaunes à planter en seconde ligne d'un massif ;
  • Le lantana camara Orange Carpet qui se compose d'ombelles alliant du orange clair et du orange vif à installer dans les massifs et près de vos bordures ;
  • Le lantana camara Flamenco, une plante charmante avec son alliance parfaite entre les pétales des fleurs et le jaune de leurs cœurs ;
  • Le lantana camara Cream Pearl qui, comme son appellation le laisse supposer, est habillée de rose crème réhaussé de jaune ; cette variété peut être installée en seconde position au cœur d'un massif ;
  • Le lantana camara Jaune Carpet est une belle plante arbustive de couleur jaune vif, idéale pour des massifs et des bordures ;
  • Le lantana camara Cochenille est un artifice de couleurs à elle seule puisque la plante cumule du violet, du jaune, du rouge, du orange et du jaune : elle sera du plus bel effet en bordure ou en seconde ligne d'un massif ;
  • Le lantana camara Bandana Cherry possède du rose assez clair mais elle change de couleur pour aller vers du rose plus foncé puis du violet. A planter en massif ;
  • Le lantana camara Confetti allie du jaune, du orange et du saumon sur ses fleurs ; l'ensemble peut venir en seconde position d'un massif ;
  • Le lantana camara Violet de Corse peut atteindre jusqu'à 2 mètres haut et habille les extérieurs avec son alternance d'orange foncé et de violet prune ;
  • Le lantana camara Radiation est une plante arbustive pouvant atteindre jusqu'à 2 mètres et qui contient du orange clair évoluant vers du foncé.