Plantes épiphytes : de quoi s'agit-il ? Quelles sont-elles ?

Comment faire lorsqu'on est une plante, que l'on a besoin de nutriments et de lumière, mais qu'on est entouré d'immenses végétaux bien plus hauts, qui nous font de la concurrence et de l'ombre ? Les plantes épiphytes ont trouvé la solution : se défaire de leurs racines et s'installer en hauteur. Découvrez ces étonnantes plantes, qui n'ont pas besoin d'avoir les pieds dans la terre pour survivre.

Plantes épiphytes : de quoi s'agit-il ? Quelles sont-elles ?
© kendonice - 123RF

Qu'est-ce qu'une plante épiphyte ?

Sous la canopée, où 3% de la lumière seulement atteint le sol, la course aux sommets est l'une des priorités pour les plantes face à une rude concurrence. Les plantes épiphytes (terme qui signifie étymologiquement "sur la plante") ont trouvé divers moyens pour se passer de la terre et du sol et vivre le plus haut possible... en s'installant notamment sur d'autres végétaux. Elles s'accrochent généralement à un arbre, mais elles peuvent aussi parfois s'acclimater sur des morceaux de bois, des pierres et même parfois des lignes électriques 

Il ne faut pas confondre plantes épiphytes et plantes parasites : les premières ne se servent pas de leur hôte pour s'alimenter. Elles ne puisent pas dans ses réserves. Pour cela, elles ont développé de nombreuses méthodes pour ne plus avoir besoin de racines souterraines ni de subtiliser les sources énergétiques d'une autre plante : elles captent l'humidité ambiante via des poils absorbants, des racines aériennes ou leurs feuilles et trouvent des nutriments dans l'eau ou parfois dans le humus à proximité, par exemple quand il est niché dans l'écorche des arbres. 

Il ne faut pas non plus les confondre avec des plantes grimpantes, qui, elles, ont généralement leurs racines dans la terre puis grimpent sur le support depuis le bas - même si certaines plantes épiphytes peuvent aussi être grimpantes. 

Quelles sont les plantes épiphytes plus connues ? 

Les plantes épiphytes vous semblent être des extra-terrestres ? Pourtant, si vous aimez cultiver des plantes en intérieur vous en avez certainement bien plus que vous ne soupçonnez autour de vous. Certaines sont vendues en pot avec un substrat adapté - elles cachent bien leur jeu ! Très appréciées pour leur originalité, ces plantes - souvent tropicales - se retrouvent souvent en jardinerie ou chez les horticulteurs mais elles peuvent être délicates à entretenir quand on ne connaît pas leurs particularités. 

  • les plus connues sont les orchidées - et leur caractère épiphyte les rend parfois difficiles d'entretien. Trois quarts des orchidées sont épiphytes. Elles sont généralement cultivées en pot avec un substrat adapté, qui permet de maintenir l'humidité autour de leurs racines aériennes. Hors de leur pot et dans nos habitations à l'air sec, elles ne survivraient pas longtemps. 
  • celles-ci sont plus reconnaissables : les tillandsias s'adaptent généralement à tout type de support que vous leur proposez. Elles absorbent l'eau et les nutriments par leur feuillage. Elles forment de très belles plantes suspendues. 
  • la famille des broméliacées regroupe de nombreuses espèces épiphytes, à commencer par l'ananas. Toutes ces espèces ont la même particularité : avoir des feuilles serrées en rosette qui maintiennent une petite réserve d'eau au cœur de la plante. 
  • certains cactus comme le rhipsalis ou le schlumbergera sont aussi épiphytes. Pour d'autres raisons climatiques, les cactus font eux aussi généralement preuve d'inventivité pour capter et stocker l'eau ! 
  • il existe des plantes épiphytes carnivores : c'est l'astuce que certaines ont trouvée pour ne pas dépendre de l'humus. 
  • la mousse et les algues - et de nombreuses plantes d'aquarium sont épiphytes. 

Comment prendre soin d'une plante épiphyte ? 

Les plantes épiphytes sont très originales à cultiver chez soi, certaines peuvent être suspendues ou rejoindre un mur végétalisé. Les soins à apporter à ces plantes dépendent de l'espèce mais en général : 

  • les plantes épiphytes ont besoin d'ensoleillement mais ne doivent pas être exposées à la lumière directe. 
  • elles ont évidemment besoin d'eau puisque c'est leur nourriture principale : vaporisez régulièrement de l'eau sur et sous leurs feuilles. Comme pour l'arrosage, il faut savoir mesure garder et ne pas noyer ni détremper la plante. 
  • en général, ces plantes tropicales apprécient la chaleur et n'aiment pas quand le thermomètre descend en-dessous de 12°C. 
  • si votre plante est cultivée en pot, choisissez un substrat adapté. 
  • les plantes épiphytes n'ont pas besoin de beaucoup d'engrais mais si vous leur en apportez, choisissez un produit adapté à la plante et non un engrais universel. 

Plantes épiphytes et écosystème : le saviez-vous ?

Dans son ouvrage "Atlas poétique de botanique", Francis Hallé décrit les guzmania (famille des broméliacées) comme des "aquariums suspendus". Elles stockent l'eau au cœur de leur rosette et recréent autour d'elles un écosystème incroyable. Lisez plutôt : "A l'intérieur se développe en pleine lumière tout un écosystème : grenouilles, mollusques, crevettes, larves d'insectes et même un crabe que l'on ne trouve que dans ces broméliacées. A la base du Guzmania, les feuilles mortes retiennent du terreau où vivent d'autres animaux : scorpions, mille-pattes, blattes, termites et même un serpent aveugle." Et certains de ces animaux ne redescendraient jamais sur terre, grandissant dans cet écosystème de génération en génération. Incroyable canopée, incroyable nature ! 

Plantes d'intérieur