Bouture d'hortensia : comment la réussir ?

Facile à bouturer, selon deux principales techniques, l'hortensia aura le mérite d'embaumer et de décorer vos extérieurs lors des beaux jours.

Bouture d'hortensia : comment la réussir ?
© punkeerati/123RF

Quand faire des boutures d'hortensia ?

La période vraiment optimale pour la bouture d'un hortensia s'étend du mois d'août au mois de septembre quand l'arbuste vivace est paré de ses si jolies fleurs. A cette période, vous sélectionnerez surtout des rameaux semi-ligneux, ou semi-aoûtés, c'est-à-dire majoritairement tendres tout en pour débutant son durcissement. Mais il semble que bouturer demeure efficace même quand l'arbuste commence à perdre ses fleurs.

Une autre période est possible pour la bouture de l'hortensia, entre juin et juillet : on parle de bouture herbacée puisque, dans ce cas, vous réaliserez des boutures à l'aide de rameaux tendres, verts et jeunes.

Selon la période que vous choisirez, il est possible que le temps de floraison diffère, sans oublier que le climat de votre région peut aussi influer sur les conditions de culture.

Comment réaliser une bouture d'hortensia ?

Deux principales méthodes sont utilisées pour bouturer un hortensia : depuis l'extrémité d'une tige ou depuis un talon.

La bouture de l'hortensia à l'aide de l'extrémité d'une tige :

  1. Coupez une branche de 15 cm environ, sous un ensemble de feuilles, en vous servant d'un sécateur désinfecté et propre ; idéalement, optez pour une tige qui n'a pas encore fleuri afin d'obtenir une floraison plus rapide ;
  2. Retirez les feuilles situées en bas et ne gardez que deux feuilles à son sommet ;
  3. Préparez un pot dans lequel vous mêlerez de la terre de bruyère, du terreau et du sable de rivière ;
  4. Installez votre bouture bien au centre ;
  5. Arrosez et laissez l'eau s'évacuer totalement ;
  6. Utilisez une bouteille, un sac ou une cloche qui recouvrira votre jeune plant afin de créer une bouture à l'étouffée, dans une ambiance confinée jusqu'à l'apparition de nouvelles pousses.

La bouture de l'hortensia à l'aide du talon d'une tige :

  1. Désolidarisez une tige en gardant un bout d'écorce (talon) issu de la tige mère ;
  2. Retirez les feuilles à la base de la tige ;
  3. Comme pour la bouture précédente, réalisez le même mélange de terre et placez votre bouture dans le pot ;
  4. Arrosez et laissez l'eau s'évacuer afin d'éviter tout eau stagnante ;
  5. Usez, là aussi, de la technique de la bouture à l'étouffée.
  6. Cette méthode permet la venue de racines en moins d'un mois.

Quelle que soit la méthode privilégiée, dès que vous apercevez des racines et de petites feuilles, vous pouvez retirer la bouteille, le sac ou la cloche car cela confirme que votre bouture a réussi. Maintenez ensuite votre bouture bien à l'ombre.

Bon à savoir :

  • Durant la période hivernale, protégez vos boutures du froid et des gelées en les mettant sous un châssis par exemple ;
  • Choisissez une zone lumineuse sans soleil direct ;
  • Ne laissez jamais d'eau stagnante dans les soucoupes car cela mettrait en péril le système racinaire ;
  • C'est au printemps suivant que vous pourrez repiquer vos boutures afin de les placer au jardin ou bien de les cultiver encore en pot, en choisissant des contenants plus volumineux ; cette seconde option est idéale car elle laisse le temps à vos jeunes plants de bien se développer et de prendre des forces ;
  • La floraison peut survenir seulement quelques années après la bouture donc restez patients pour profiter de l'agréable parfum des fleurs de l'hortensia ;eut survenir seulement quelques années
  • Il existe de nombreuses variétés d'hortensias mais celles qui vous garantiront un bouturage à succès sont surtout les variétés grimpantes telles que l'hortensia petiolaris et les arbustives tells que l'hortensia macrophylla, l'arbuste classique et le plus connue.
Multiplication des végétaux