Bruyère

Plante rustique typique des bois, la bruyère (Calluna Vulgaris) était considérée comme magique. Dans les landes de Bretagne, elle permettait par exemple d'éloigner les esprits. Avec ses touffes volumineuses s'érigeant vers le ciel et ses couleurs variées, celle que l'on appelle aussi brande ou béruée, existe sous des variétés si nombreuses qu'elle fleurit quasiment toute l'année malgré une croissance lente.

Bruyère
© Nataliia Melnychuk/123RF

Quand et où planter la bruyère ?

Selon la variété, la bruyère se développe sous forme d'arbustes ou d'arbrisseaux. Cette plante vivace se compose de trois espèces principales : Erica, Calluna et Daboecia. Chaque espèce possède des centaines de variétés au feuillage persistant et aux petites fleurs en forme de grelots de couleurs roses, blancs, bleus, dorés, mauves, rouges, argentées... Leur hauteur peut varier de 20 cm à plus de deux mètres dans le cas de bruyères poussant en arbres.

Selon la variété que vous choisirez, vous pouvez planter de la bruyère tout au long de l'année, hors gel et sécheresse. Fleurissant de juillet à novembre, la bruyère commune, ou callune, est la plus courante. Il existe aussi les bruyères d'hiver (rose, rouge, blanche) dont la Erica Carnea, les bruyères d'été dont la Erica Arborea connue aussi sous les appellations bruyère arbre et bruyère arborescente. Quant à la Erica Gracilis, elle est bien connue puisque c'est la bruyère de Toussaint : de quoi tapisser vos extérieurs avec un joli patchwork coloré.

Se plantant dans des massifs, en couvre-sols, en pots, en jardinières ou en bordures, la bruyère a une croissance lente, c'est sa grande caractéristique. Il faut donc choisir des espèces selon ce critère clé.

Quelle terre pour la bruyère ?

La terre est la seule contrainte liée à la plantation de la bruyère. Il lui faut en effet un sol acide pour bien pousser. Si ce n'est pas le cas, ajoutez-y de la terre de bruyère et de la tourbe.

Résistante, peu exigeante, la callune se développe dans des zones chaudes sans souci. Mais pour assurer sa floraison, longue, veillez à garder un sol drainé, ce qui devrait être facile si vous l'installez autour d'un bassin.

Bon à savoir : si votre terre est calcaire ou bien lourde, vous pouvez y ajouter du terreau de feuilles. L'espèce Erica tolère néanmoins la terre calcaire.

Comment planter une bruyère ?

La bruyère commune, tout comme la majorité des variétés, apprécie le soleil et la mi-ombre. Mais elle peut aussi fleurir à l'ombre selon les variétés. En général, la plante est vendue en godets ou en conteneurs.

Étapes de plantation de la bruyère en pleine terre :

  1. Aérez bien votre terre, que vous plantiez en massif, en jardinière ou en bordure.
  2. Creusez des trous larges pour chaque plant, distant de 30 cm environ.
  3. Immergez les mottes sèches avant plantation.
  4. Après avoir pris soin de démêler les racines, plantez ensuite vos mottes.
  5. Recouvrez-les de terre de bruyère, d'un paillage de gravier ou d'écorces de pin maritime.
  6. Tassez et arrosez généreusement.
Astuce : pour profiter le plus longtemps possible de vos bruyères, alternez des bruyères de différentes variétés. Vous aurez ainsi des rocailles, bordures et massifs fleuris quasiment toute l'année.

Étapes de plantation de la bruyère en pot :

La culture en pot est tout à fait réalisable avec la callune étant donné la lenteur de sa croissance. Servez-vous du même mélange de terre, prévoyez des pots assez volumineux - 30 cm minimum - et arrosez régulièrement, notamment en période de chaleur : la terre a tendance à sécher plus vite en pot.

La bruyère s'accorde bien avec les roses trémières, les goras, les cléomes ou encore les graminées (herbes de la pampa, Eulalie, Laîches…).

Comment entretenir une bruyère ?

C'est une plante discrète, son entretien l'est tout autant. Fleurissant longtemps même si elle prend son temps, la bruyère s'entretient quasiment seule. Quelques gestes simples suffisent pour la maintenir en forme :  

  • Au vu de la contrainte liée à la terre, évitez de fertiliser vos plants. Seule la terre de bruyère doit être utilisée de façon à garder votre terre pauvre et acide.
  • Cependant, vous pouvez tout à fait mettre de l'engrais spécial hortensia ou rhododendron.
  • Si votre bruyère est en pot, rempotez-la tous les deux ans au printemps.
  • En pot ou en pleine terre, l'arrosage doit être régulier mais pas extrême car un sol trop humide est néfaste.

Comment faire refleurir une bruyère ?

La floraison de la callune s'étale, dans la majorité des cas, entre mai et décembre. Pour faire refleurir votre bruyère, il suffit de 3 opérations simples :

  • Taillez légèrement les touffes défleuries à la même hauteur afin de créer un ensemble homogène.
  • Coupez les fleurs fanées afin de les faire repartir la saison suivante.
  • Rabattez les jeunes plants de moitié afin de les stimuler et leur permettre une floraison dense et un feuillage persistant.
bruyere
© Christelle Edelin-Yanez

Maladies et nuisibles de la bruyère

La bruyère se débrouille avec un sol pauvre mais ce dernier doit être bien drainé sans être trop humide : c'est pourquoi on recommande souvent la plantation en rocaille. Un arrosage trop copieux peut générer de la pourriture grise. Elle est reconnaissable a la moisissure épaisse en dépôt sur les plantes. Pour y remédier :

  1. Coupez les plants touchés
  2. Réduisez le taux d'humidité
  3. Ajoutez de la bouillie bordelaise ou du soufre mouillable

La callune est plutôt résistante aux maladies. Du côté des parasites, les pucerons ont tendance à causer de légers dégâts : du purin d'ortie en pulvérisation sera efficace pour éloigner les trouble-fêtes.

La récolte de la bruyère et ses utilisations

Pour bien récolter la bruyère, les grappes de fleurs doivent être cueillies, sans être arrachées, au début de la floraison avant l'ouverture des boutons colorés donc juste avant l'été, selon la variété : c'est le cas pour la Calluna Vulgaris. Il faut ensuite laisser sécher les tiges durant une semaine. Une fois que vous avez soigneusement dépiauté les fleurs et les feuilles, libre à vous de les utiliser comme vous le souhaitez.

La bruyère, emblème de la Norvège, est d'abord connue pour tapisser joliment nos massifs extérieurs mais elle a aussi d'autres utilisations :

  • En se décomposant, la bruyère permet d'obtenir la fameuse terre de bruyère. La bruyère morte garde donc tout son intérêt horticole !
  • Les feuilles et fleurs peuvent s'utiliser en infusion et en décoction.
  • Plante mellifère, la bruyère, notamment la cendrée, permet d'obtenir un miel à la robe brun foncé. Il faut donc éviter tout produit nocif pour les abeilles aimant butiner cette plante.