Maquillage pour enfants : "le plus tard possible, le moins possible"

Rouges à lèvres et gloss, vernis, fard à joues et ombre à paupières... Le maquillage destiné aux enfants contiendrait trop d'allergènes, des perturbateurs endocriniens et des substances cancérogènes, prévient l'association CCLV. A quel âge accepter que sa fille se maquille ? Que penser des soins d'hygiène ? Le point avec le Pr Misery, dermatologue.

Maquillage pour enfants : "le plus tard possible, le moins possible"
© lightfieldstudios-123rf

A l'heure ou les jeunes ados ne jurent que par les tutos maquillage sur YouTube, les enfants sont de plus en plus tentés de se maquiller à leur tour, qu'il s'agisse de se déguiser pour mardi gras ou Halloween, ou tout simplement pour faire comme les grandes. D'autant que les produits "spécial maquillage pour enfants" se multiplient sur le marché et s'invitent même dans les rayons des magasins de jouets, s'inquiète l'association de défense des consommateurs CLCV dans un communiqué. "Mais attention, ce qui pourrait apparaître comme un jeu ne l'est pas. Fards à paupières, gloss ou vernis à ongles sont susceptibles de provoquer des allergies, mais aussi de déposer sur la peau et les ongles des enfants des substances nocives telles que des perturbateurs endocriniens", précise-t-elle. Une enquête publiée le 3 juin 2019 porte sur 9 produits pour enfants (dès 3 ans). Ainsi, deux brillants à lèvres, cinq vernis et deux mallettes de maquillage ont été analysés.

Les rouges à lèvres ou les gloss pour enfants, à proscrire

Selon les résultats de l'étude, les rouges et brillants à lèvres sont à proscrire ! "Tous les rouges et brillants à lèvres/gloss contiennent des MOSH et MOAH, des huiles minérales issues du pétrole. Ces substances Les MOSH sont en effet soupçonnés d'être bioaccumulables dans le foie et les MOAH seraient susceptibles d'être cancérigène", précise l'association. Par exemple, la malette de maquillage Make it Real atteint 42% de MOSH, et dépasse donc largement les doses limites recommandées (5%). Rappelons par ailleurs que ces produits cosmétiques sont appliqués sur les lèvres et sont donc ingérés par l'enfant.

Que penser des vernis à ongles ?

Sur les cinq vernis étudiés, trois contiennent du phénoxyéthanol, un conservateur qui, à forte dose, peut avoir des effets sur le foie. Néanmoins, la majorité des produits analysés ne contiennent pas de solvants volatils, précise le CLCV, puisqu'il sont souvent remplacés par de l'eau. Pour autant, certains vernis à ongles pour enfants contiennent des taux d'allergènes élevés. C'est notamment le cas du vernis Miraculous Ladybug qui en cumule cinq. Enfin, "dans un produit (Rêve de princesse -  Ma manucure créative), on retrouve à la fois du phénoxyéthanol et des doses très élevées de styrène, potentiel perturbateur endocrinien", ajoute l'étude.

Évitez les mallettes de maquillage pour enfants

Les mallettes de maquillage regroupent de nombreux produits : fards à joues et ombres à paupières, gloss, et vernis. Mauvaise nouvelle : toutes les mallettes de l'échantillon testées par l'association contiennent du phénoxyéthanol, et ce, dans tous les produits. "Nous avons trouvé dans les fards et vernis des traces de BHT, un potentiel perturbateur endocrinien, et de methylisothiazolinone (MIT), un allergène puissant" ajoute le CLCV. De plus, ces substances ne sont pas indiquées sur les étiquettes des produits.

A quel âge accepter que son enfant se maquille ? 

"Il faut attendre que la peau soit prête, soit capable de se défendre avant de porter du maquillage même pour enfant. Il est conseillé d'attendre la fin de la puberté" précise Isabelle Rousseaux, dermatologue et membre du Syndicat National des Dermatologues. "Si les petites filles se maquillent régulièrement en dehors d’événements ponctuels comme une fête ou un anniversaire, elles risquent de se sensibiliser au maquillage et devenir allergiques", ajoute-t-elle. La spécialiste insiste donc sur le fait que "le maquillage des enfants doit rester occasionnel et ne pas être appliqué aux plus jeunes". 

  • Si vous utilisez du maquillage (occasionnellement) pour votre enfant, privilégiez le maquillage qui s'enlève à l'eau, et ne laissez pas votre enfant le garder trop longtemps. 
  • Avant toute application sur la peau, lisez bien les consignes d'utilisation et les avertissements indiqués sur l'emballage ou la notice. 
  • Démaquillez soigneusement la peau avec de l'eau et un savon doux ou un lait de toilette adapté à l'âge de votre enfant et appliquez ensuite une crème hydratante. 
  • Enfin, évitez d'acheter des produits de maquillage sur des sites internet (hors de l'Union européenne) car les normes sanitaires sont moins restrictives qu'en Europe pour les fabricants.

Des produits de beauté pour faire comme les grands

Il y a une véritable émergence des produits de beauté et de soin pour le visage. Les enfants vont ainsi bientôt pouvoir faire tout (ou presque) comme leurs parents. Avec leurs odeurs gourmandes et leurs packagings ludiques et colorés, ils ont tout pour plaire. Gels douches aux senteurs d'enfance (chocolat, pomme d'amour, bonbon…), les industriels font tout pour séduire les enfants et leurs parents. Certaines marques à l'instar de Too Fruit(1), d'Enfance… proposent ainsi des produits d'hygiène et de soin pour les enfants. Leur crédo ? Des produits bios, sans produit chimique, 100% made in France. Même s'ils mettent en avant une composition sans parabène et au pH neutre, voire une fabrication française, il faut rester vigilant et toujours penser à regarder la composition. Par ailleurs, "il n'y a aucun intérêt médical. Il s'agit d'une tentative du marketing d'étendre le marché des cosmétiques et même de conditionner les enfants très tôt à l'usage de cosmétiques", explique le Pr Laurent Misery, dermatologue*. Quant aux marques qui proposent du maquillage pour enfant, elles sont nombreuses. Maman est jalouse propose par exemple des vernis à ongles à l'eau et des roses à lèvres fabriqués en France, et ce sans parabène et sans matière première animale. C'est aussi le cas de la marque de vêtement Du Pareil Au Même qui vend aussi des eaux de senteur ainsi que du maquillage (vernis à ongles à l'eau, craies pour cheveux, brillants à lèvres). Une tendance qui peut laisser perplexe…

Soins visage : quelle est l'utilité des produits d'hygiène pour les enfants ?

Les enfants âgés de 6 à 12 ans ne produisent pas de sébum. Mais est-ce que leur peau a pour autant besoin d'être hydratée ? "Absolument pas ! Cela n'a aucun intérêt sauf dans le cas des enfants atopiques ou de ceux qui ont d'autres maladies induisant une peau sèche", affirme le dermatologue. "On peut même penser que l'usage de crèmes hydratantes empêche la fabrication des hydratants naturels de la peau. Il pourrait donc induire des peaux sèches chez ceux qui n'en avaient pas au départ, et ceci surtout chez des enfants. Certains parlent de cosmétodépendance.

Des risques d'allergie ?

Les produits d'hygiène et de soin adaptés aux enfants peuvent être utilisés tous les jours sauf si les enfants ont une ou plusieurs maladies de peau. Le Pr Misery s'interroge toutefois sur le réel intérêt d'utiliser quotidiennement des produits de soin. Il explique d'ailleurs ne conseiller "aucun produit à part les produits d'hygiène et bien sûr, des émollients, mais uniquement si l'enfant présente une maladie de peau". Pour l'heure, les allergies aux cosmétiques ne sont pas fréquentes chez les enfants. Toutefois,"plus on utilise tôt les cosmétiques, plus les allergies vont apparaître progressivement", explique le dermatologue. Quant au maquillage, il est essentiel de vérifier sa composition, notamment lorsque les produits contiennent des composants qui peuvent avoir des effets nocifs.

Quels composants sont à éviter ?

Avant de laisser son enfant utiliser des produits de soin ou du maquillage, il est essentiel de jeter un œil aux composants (et cela est aussi valable pour vous !).

  • Les parabènes (propyl-, éthyl-, méthyl-, isopropylparaben…), largement utilisés comme conservateurs dans les cosmétiques, sont reconnus comme perturbateurs endocriniens et peuvent provoquer divers effets nocifs. Et si certaines molécules sont interdites (isopropyl-, isobutylparaben), ce n'est pas le cas de toutes. Ce serait ainsi trois quarts des produits de beauté qui contiendraient des parabènes. Alors pour éviter tout risque, privilégiez les produits sans parabène.
  • Le phénoxyéthanol, également utilisé comme conservateur, peut être nocif à haute dose notamment pour le foie. L'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) recommande ainsi de ne pas utiliser de phénoxyéthanol dans les produits destinés au siège et de réduire la concentration à 0,4%, au lieu de 1%, dans tous les autres produits destinés aux enfants de moins de trois ans. Cependant, les concentrations n'étant pas indiquées sur les étiquettes, il est préférable d'éviter d'utiliser les produits en contenant.

* Un autre conservateur très courant ces dernières années est le méthylisothiazolinone (MIT). Or, il fragilise la flore de la peau et serait responsable de plusieurs réactions allergiques, notamment d'eczémas. Là aussi, même conseil : passez votre chemin !

Pour que votre enfant ne sensibilise pas sa peau, fuyez les produits qui contiennent des parfums de synthèse. Place au naturel ! Et ce même si les industriels ont l'obligation de mentionner les substances parfumantes allergisantes présentes dans un produit dès que leur concentration est supérieure à 10 mg/kg. On en retrouve notamment dans les parfums, les vernis à ongles, les shampooings… Ce sont 26 substances (citral, géraniol, limonène…) qui ont été officiellement identifiées comme étant potentiellement allergènes. Inutile de vous dire qu'il vaut mieux les éviter.

(1) Too Fruit a mené une étude sur l'hydratation de la peau de 60 enfants âgés de 6 à 12 ans.

*Propos recueillis en 2016

Lire aussi

Maquillage pour enfants : "le plus tard possible, le moins possible"
Maquillage pour enfants : "le plus tard possible, le moins possible"

Sommaire Rouges à lèvres et gloss pour enfants Vernis à ongles Mallettes de maquillage Maquillage pour enfant : à quel âge ? Faire comme les grands Que penser des produits d'hygiène ? Risques d'allergies Composants à...