A quel âge percer les oreilles de bébé ?

A quel âge peut-on percer les oreilles d'un enfant ? Quels soins faire ensuite et y a-t-il des risques ? Arnault Pfersdorff, pédiatre et auteur de "Bébé : premier mode d'emploi" répond aux questions des parents qui souhaitent mettre des boucles d'oreilles à leur petite fille.

A quel âge percer les oreilles de bébé ?
© 123RF

Certains parents veulent percer les oreilles de leur enfant, ou acceptent quand celui-ci leur en fait la requête. Mais avant de faire des trous pour lui permettre de porter des boucles d'oreilles, il faut se poser les bonnes questions. A quel âge peut-on faire le perçage ? Comment choisir l'endroit où on va le faire ? Quels sont les soins à effectuer ensuite ? Arnault Pfersdorff, pédiatre et auteur du livre "Bébé : premier mode d'emploi " aux éditions Hachette, nous livre ses conseils.

A partir de quel âge peut-on percer les oreilles d'un enfant ?

Certains parents veulent percer les oreilles de leur enfant quand il est encore bébé. Ce peut être une question esthétique, mais aussi de tradition. Cependant, il ne faut pas le faire trop tôt, explique le Dr Pfersdorff : "un bébé va explorer son corps à partir de l'âge de 4-5 mois". A cette période, il va commencer à toucher ses oreilles, à les attraper, à jouer avec… Il faut donc attendre avant de percer. "Ce n'est pas le bon moment pour lui mettre des boucles d'oreilles, parce qu'il risque de les arracher et ça peut entraîner une infection. Quand la question est posée par les parents (souvent vers 5-6 mois), on leur conseille vivement d'attendre plus tard, qu'il ait 18 mois, voire 24 mois. C'est l'âge convenable, au plus tôt, pour faire le perçage".

En attendant que votre enfant soit un peu plus vieux, vous pourrez plus facilement lui expliquer avec des mots simples ce qu'il va se passer, et qu'il ne doit pas toucher ses oreilles après qu'elles aient été percées. "Ce qu'il faut éviter, c'est la contrainte chez l'enfant. Ce qui n'est pas bon, c'est de lui faire quelque chose, et après de lui interdire de toucher ses oreilles", soutient le pédiatre. Lui dire ce qui l'attend est capital, ajoute-t-il. Il faut que l'enfant sache et comprenne ce qui va lui arriver, et ne pas lui mentir, pour qu'il ne perde pas confiance en la parole de ses parents. Ainsi, même si, aujourd'hui, les techniques et les crèmes anesthésiantes permettent que le perçage se fasse presque sans douleur, il ne faut pas lui dire que ça ne lui fera pas mal, qu'il ne sentira rien. Selon ce médecin, l'idéal est quand même d'attendre que l'enfant fasse lui-même la demande."Personnellement, je suis plus favorable à ce qu'on attende que l'enfant demande de lui même, par exemple à l'adolescence. Il est grand, c'est son corps, on le laisse réfléchir, on peut l'accompagner. Mais faire percer les oreilles d'un tout petit bébé, ça pose toujours un peu question", précise le spécialiste.

Et si l'enfant n'a pas envie de se faire percer les oreilles ?

Parfois, les parents insistent pour que leur enfant se fasse percer les oreilles, même si celui-ci n'en a pas envie. S'il refuse, il est important de l'écouter et de respecter son choix, affirme Arnault Pfersdorff. "L'avis de l'enfant existe dès la naissance. Dès que bébé est né, son avis compte. Un bébé qui pleure parce qu'il n'aime pas qu'on lui fasse quelque chose, ça veut dire "non, ça je ne veux pas que vous me le fassiez". Il faut donc bien faire entendre aux parents qu'il faut une bienveillance, une écoute de l'enfant, qu'on ne doit jamais le forcer", explique-t-il. Il faut en effet qu'il sache que ses parents respectent son intégrité physique, et qu'il peut leur faire confiance pour s'exprimer.

Perçage d'oreilles : quels sont les risques pour bébé ?

Si l'enfant est trop petit, le risque principal est qu'il touche la boucle d'oreille, qu'il l'arrache, et que cela entraîne un risque d'ingestion s'il a l'âge de tout mettre à la bouche. Le risque d'infection est également présent. Pour Arnault Pfersdorff, "si les bijoux sont très petits, il y a un faible risque de lésion, ou alors de lésion de grattage". Par ailleurs,"il y a un risque d'eczéma de contact s'il y a une allergie à la matière de la boucle d'oreille. Cela peut favoriser une sur-infection dans un deuxième temps avec un staphylocoque ou autre chose. Si c'est le cas, il y aura peut-être besoin de faire un traitement local avec un antibiotique local, mais que cela reste relativement rare, surtout si le perçage est fait dans de bonnes conditions d'hygiènes", ajoute le pédiatre.

Comment choisir l'endroit où le perçage d'oreilles va être fait ?

Le choix de l'endroit où le perçage va être réalisé est très important. "Il faut que ce soit fait dans des conditions d'asepsie maximale", souligne le Dr Pfersdorff. Pour savoir si vous pouvez faire confiance à un perceur, il faut commencer par vous assurer qu'il est habilité à percer les oreilles. Ensuite, vérifiez qu'il a une salle dédiée, qu'il utilise du matériel jetable, qu'il se lave les mains et utilise des gants. Enfin, certains ORL sont habilités à percer les oreilles des enfants, ce qui peut rassurer les parents.

Quels soins faire une fois que les oreilles ont été percées ?

Il y a de nombreux vaisseaux sanguins dans le lobe de l'oreille, et c'est une des raisons pour laquelle il faut consciencieusement désinfecter la plaie. Arnault Pfersdorff recommande d'utiliser un produit antiseptique pendant les premiers jours puis, quand il n'y a plus de croûtes, de nettoyer l'oreille et le bijou avec du savon. Pendant ces étapes, "il faut faire attention à ne pas accrocher la boucle d'oreille et à ne pas faire une lésion".

Combien de temps faut-il aux oreilles pour cicatriser quand elles ont été percées ?

"Une fois que le geste a été fait, selon l'âge de l'enfant et selon le type de matériel qui est utilisé, il faut compter quelques semaines pour que la cicatrisation se fasse", précise le Dr Pfersdorff. Dans la très large majorité des cas, les poseurs mettent d'abord une boucle d'oreille provisoire, et il faut compter deux ou trois semaines pour que ce soit cicatrisé, avant de changer de bijou. Quand vous en serez à cette étape, le pédiatre recommande de choisir des petites boucles d'oreilles, dans lesquelles votre enfant ne pourra pas mettre son doigt et l'accrocher.

Il veut se faire percer les oreilles, comment savoir s'il en a vraiment envie ?

Quand c'est l'enfant qui demande à porter des boucles d'oreilles, il faut s'assurer qu'il en a véritablement envie avant d'accepter. Selon Arnault Pfersdorff, c'est généralement vers l'âge de 9-10 ans, à la pré-adolescence, qu'ils peuvent vraiment formuler cette demande. "Il faut entendre son souhait, mais il ne faut pas se précipiter", indique-t-il. Ainsi, avant de dire oui, attendez de voir s'il va le demander plusieurs fois, demandez-lui pourquoi il a envie de le faire (est-ce uniquement pour faire comme son copain), etc. Le pédiatre ajoute qu'il ne faut pas le lui interdire, mais plutôt "écouter ses arguments, puis se donner le temps d'y réfléchir".

Lire aussi

A quel âge percer les oreilles de bébé ?
A quel âge percer les oreilles de bébé ?

Certains parents veulent percer les oreilles de leur enfant , ou acceptent quand celui-ci leur en fait la requête. Mais avant de faire des trous pour lui permettre de porter des boucles d'oreilles, il faut se poser les bonnes questions. A quel...