Cassissier

Visible en Asie centrale, en Sibérie et en Europe, surtout en France, dans la région de Bourgogne, le cassissier, appelé aussi gadellier noir, est un arbuste buissonnant apprécié pour ses baies rouges tirant sur le noir, tantôt acidulées, tantôt plus acides, mais toujours délicieuses. D'une variété à l'autre, la fructification ne sera pas la même tout comme la saveur. A vous de choisir votre variété selon vos objectifs. Fruit le plus riche en vitamine C, devant l'orange, le cassis aime le soleil mais sans excès, un arrosage régulier et une taille maîtrisée.

Cassissier
© oksix/123RF

Quelle exposition pour un cassissier ?

Le cassissier doit être planté à un emplacement qui lui évite tout plein soleil et exposition trop importante car il souffrirait rapidement de sécheresse et d'une trop forte chaleur, surtout dans les régions au climat méditerranéen.
L'emplacement idéal est donc une zone ensoleillée mais sans soleil direct, bercée par un peu d'ombre aux heures les plus chaudes, et abrité des vents trop brusques.
Arbuste mellifère, le cassissier peut combler un pollinisateur avec quatre plants minimum, ce qui vous donne une importante culture si vous avez envie de faire plaisir à plusieurs butineurs.

Quelle est la meilleure variété de cassis ?

Parmi les nombreuses variétés de cassissiers, toutes ne sont pas égales face à la culture. En effet, certaines sont précoces, apportant des baies rapidement, d'autres tardives, certaines douces et fruitées, d'autres plus acidulées, certaines encore autofertiles alors que d'autres auront besoin d'être stimulées.
C'est pourquoi il y a un principe de base quand on souhaite cultiver des cassissiers : planter des variétés diverses afin de s'assurer une productivité minimum. Parmi les variétés à privilégier :

  • Le cassissier Noir de Bourgogne, une variété classique et ancienne, très courante dont la floraison est tardive donnant des baies acidulées mais fort aromatiques. Bien que d'une production moyenne, cette variété est indiquée pour des réalisations à grande échelle et la plus recommandée.
  • Autofertile, le cassissier Albany détient une bonne productivité et fait ainsi partie des variétés couramment plantées
  • Autofertile et robuste, le cassissier Andega, né du croisement entre le cassissier Noir de Bourgogne et du cassissier Öjebyn, donne naissance à de multiples grappes très aromatiques acidulées qui permettent de faire autant des confitures que des liqueurs.
  • Également autofertile, le cassissier Arno produit de longues grappes à la saveur douce et des baies de grande taille.
  • Précoce et autofertile, le cassissier Bigno donne vie à de grosses baies accrochées à de longues grappes au goût acidulé.
  • Autre variété à privilégier, le cassissier Royal de Naples qui cumule des baies à la saveur douce, une floraison précoce et une belle productivité.
  • Très utilisée en pâtisserie, le cassissier Black Down offre des fruits à la fois acidulés et parfumés.
  • Quant à la jeune variété Neva, elle vous permettra de profiter de fruits riches en jus qui peuvent être dégustés nature ou en confitures.

Quand planter des cassis ?

Le cassissier est un arbuste qui peut être planté entre le mois de novembre et jusqu'au début du printemps, en mars. Attendez que les périodes de gelées et de grand froid passent car les racines de ce lui qu'on nomme également groseillier noir ne le vivront pas bien.

Comment planter votre cassissier ?

La plantation d'un cassissier en pleine terre se fait selon différentes étapes :

  1. Commencez par creuser un trou assez volumineux, de l'ordre de 30 cm ;
  2. Retirez les éventuels cailloux et végétaux parasites afin d'avoir une terre nette ;
  3. Déposez du compost enrichi au fond du trou et adaptez le produit en fonction de la nature de votre sol ; un sol calcaire sera amendé grâce à de la tourbe, un sol pauvre, avec de la corne broyée car elle a une forte teneur en azote, de l'engrais riche en potassium et en phosphore, tous deux propices à la bonne santé de la terre avant de réaliser une plantation ;
  4. Déposez ensuite votre arbuste en prenant soin de recouvrir de terre le collet sur 5 centimètres environ, ce qui encouragera la venue de tiges ;
  5. Arrosez généreusement ;
  6. Installez un paillage afin de garder le terreau frais et humide.

La plantation du cassissier en pot est possible mais la richesse du sol est de mise :

  1. Laissez la motte un peu dans l'eau afin de laisser le temps aux racines de s'humidifier ;
  2. Dans votre pot, bac ou jardinière, déposez des billes d'argile ou des gravillons pour assurer le drainage ;
  3. Ajoutez votre terreau en veillant à ce qu'il soit riche, frais et humide ;
  4. Déposez votre arbuste et recouvrez de terre ;
  5. Arrosez bien ;
  6. Paillez là aussi pour assurer une bonne fraîcheur.

Comment entretenir un cassissier ?

Arrosage

En pot, comme en pleine terre, un cassissier a besoin d'un arrosage régulier, notamment lors des beaux jours des deux premières années suivant sa plantation. D'une part, cela maintiendra son terreau bien humide, sans être trop rempli d'eau, d'autre part, cela donnera la chance aux racines de se développer dans les profondeurs.

Fertilisation

Faites un apport d'engrais pour arbustes fruitiers lors du printemps, cela favorisera une meilleure production. Un engrais liquide peut aussi être ajouté lors de l'arrosage entre le printemps et l'été.

Rempotage

Si votre groseillier noir évolue en pot, pensez à le rempoter tous les 3 ans car les racines poussent bien et changer la terre est bénéfique à sa croissance.

Taille

Il y a une chose à savoir avant de tailler un cassissier : la fructification a lieu sur les rameaux de l'année d'avant. Vous devrez donc procéder à une taille sur les branches plus anciennes. Vous pouvez le faire entre janvier et février, en coupant les rameaux principaux sur un tiers environ.
La première année suivant la plantation, taillez sur 25 à 30 cm les tiges amenées à fructifier.
L'avantage notable pour le cassissier est que son bois repousse sans cesse, ce qui lui fait supporter des tailles sévères.
Après la première année, vous pouvez procéder surtout à une taille de formation, de façon à maintenir le port de votre arbuste, en coupant les tiges anciennes, mal en point ou poussant de travers. La lumière passera mieux et cela évitera le risque de maladies.

Récolter les cassis

La période de récolte du cassis s'étend entre le mois de juin et le mois d'août, voire jusqu'à septembre parfois, selon les variétés, les régions et leur climat. Pour vous assurer une bonne récolte, voici quelques règles d'or :

  • Avant toute cueillette, vous devez être sûrs que toutes les baies sont bien mûres, même les dernières. Si c'est le cas, vous pouvez même retirer la grappe dans son ensemble.
  • Si vous observez des cassis tomber, la récolte doit être faite rapidement car cela signifie que les fruits sont plus que mûrs ;
  • Mieux vaut récolter vos fruits le matin ou en début de soirée ;
  • Cueillez vos baies par beau temps et non par temps de pluie ;
  • Une fois la récolte achevée, mettez vos cassis au frais sans attendre ;
  • Lavez-les juste quand vous avez décidé de les consommer et de vous en servir pour différentes préparations.