Bouture de lavande : quand et comment bouturer la lavande ?

La bouture de la lavande ne demande pas une maîtrise particulière en jardinage mais il vous faudra respecter certaines règles d'or. Parmi elles, la période de la bouture, idéalement à la fin de l'été, et le maintien de vos jeunes plants dans une humidité mêlée à une certaine chaleur : trois composantes essentielles dans la réussite de la bouture de la lavande. Découvrez nos conseils pratiques pour profiter, dès le retour du printemps, de ce végétal ô combien odorant.

Bouture de lavande : quand et comment bouturer la lavande ?
© Lukas Gojda/123RF

Quand bouturer la lavande ?

La période propice pour réaliser une bouture de lavande se situe à la toute fin de l'été, entre fin août et septembre. La floraison a eu lieu mais vous pouvez en profiter pour tailler légèrement les pieds afin de stimuler de nouvelles pouces, ce qui est parfait pour vos boutures et futurs plants. Cette bouture semi-aoûtée est connue pour être très efficace et donner des végétaux vigoureux.

Vous pouvez aussi choisir de faire une bouture herbacée, laquelle se réalise entre mars (hors gelées) et juin, avant toute floraison.
Si vous vivez dans une région au climat doux, cela peut être une bonne période d'autant que cette bouture assure une bonne reprise en général mais elle est aussi plus sensible, notamment à la sécheresse.

Comment bouturer la lavande ?

Le bon matériel, les techniques adéquates et les modes de pousse vont compter dans la réussite de votre bouture de lavande.

Matériel indispensable au bouturage de la lavande

  • Un sécateur désinfecté et taillé qui permettra des coupes impeccables, sans blesser les pieds de lavande ;
  • Un pot en terre cuite pour un bouturage en terre ;
  • Un bâton afin de réaliser les trous de bouture ;
  • Une cloche, une bouteille d'eau, une serre ou un châssis ;
  • Un plastique dédié à la bouture à l'étouffée, si vous choisissez cette technique.

Etapes pour une bouture herbacée de lavande, en pleine terre, sous serre ou cloche

  1. Prenez votre pot en terre cuite et réalisez un mélange avec 1/3 de terreau de plantation, 1/3 de sable de rivière (drainage) et 1/3 de terreau spécial semis : mélangez bien l'ensemble ;
  2. Coupez quelques pieds de lavande avec le sécateur, préalablement nettoyé, sur 10 cm environ au-dessus d'un nœud et, idéalement, choisissez les tiges non fleuries car leur système racinaire se développera plus vite ;
  3. Retirez les feuilles des parties inférieures sans agresser la tige ni l'écorce et veillez à ce qu'aucune feuille ne soit mise en terre ;
  4. Réalisez de petits trous aux périphéries de votre pot, fin prêt à accueillir les jeunes plants, à l'aide du bâton ;
  5. Installez vos boutures et tassez en douceur puis arrosez tout aussi doucement ;
  6. Mettez votre pot sous serre, cloche ou châssis, pour garder une bonne humidité et veillez à avoir une certaine chaleur ;
  7. Arrosez juste pour maintenir le mélange de terre humide en prenant soin de laisser sécher le substrat entre deux arrosages et gardez ce rythme jusqu'au repiquage, au printemps suivant.

Etapes pour une bouture semi-aoûtée de lavande

  1. Munissez toujours d'un pot en terre cuite en réalisant le même type de substrat ;
  2. Supprimez les feuilles des parties inférieures après avoir coupé sur 10 cm avec votre sécateur, désinfecté ;
  3. Déposez vos plants dans de l'hormone de bouturage afin de stimuler la venue des racines ;
  4. Une fois les petits trous réalisés grâce au bâton, installez vos boutures dans leur pot ;
  5. Comme pour la bouture herbacée, installez le pot à l'abri, imbibée d'humidité et de chaleur : sous serre, sous cloche, sous châssis, en laissant sortir de temps en temps vos boutures ;
  6. Arrosez de façon à maintenir le terreau humide ; même règle d'or que pour la première période de bouture, la terre doit rester humide, en trouvant le juste équilibre pour éviter le surplus d'eau, et ne pas trop sécher car vous risquez de mettre en péril vos jeunes plants de lavande ;
  7. Dès les premiers signes de croissance, après un mois et demi à deux mois en général, vous pouvez cesser d'arroser et laissez le tout reposer, protégé du froid ;
  8. Repiquez dès le printemps suivant.

Bon à savoir :

  • La bouture de la lavande à l'étouffée, optimale, pourquoi ? Elle permet de maintenir une hygrométrie dont a besoin un végétal, notamment une bouture. Pour cause, il faut éviter la sécheresse et favoriser un terrain humide. Sous cloche, sous un film dédié ou encore sous une bouteille, tous les moyens restent bons pour réaliser cette bouture à l'étouffée. Mais restez attentifs face à la possible apparition de moisissures. En sortant parfois vos jeunes plants, vous devriez les éviter. Installez-les à la lumière, en évitant un emplacement plein soleil et abrités du vent.
  • Le bouturage de la lavande dans l'eau, néfaste, pourquoi ? L'humidité excessive en est la cause. Un peu, oui, mais de là à les laisser dans l'eau, non. Bouturer un plant de lavande dans l'eau rendra difficile la pousse de nouveaux étant donné que la lavande, comme moult plantes, est sensible à l'eau.
  • Pourquoi un repiquage au printemps ? On sème, on plante en pot et on bouture généralement les végétaux quelques mois ou semaines à temps afin de les sortir au printemps, période de reprise végétative par excellence. Avant la venue des chaleurs estivales, le système racine poursuit ainsi tranquillement sa croissance et le végétal, son développement.

Multiplication des végétaux