Plantes grimpantes : lesquelles choisir et comment les entretenir ?

Volubilis, rosiers, bignones, lierres, vignes, glycines ou encore clématites... Il existe de nombreuses variétés de plantes grimpantes. Qu'elles soient laissés en liberté ou bien complètement maîtrisées, ces fleurs s'imposent très vite mais restent fragiles. Soleil et soin sont les maîtres-mots pour un résultat optimal.

Plantes grimpantes : lesquelles choisir et comment les entretenir ?
© Phatcharakorn Naknoon/123RF

Quelle plante grimpante choisir ?

Pour choisir une plante grimpante adaptée à vos besoins et vos envies, sachez que certaines de ces plantes doivent être attachées pour grimper correctement, comme les rosiers grimpants, tandis que d'autres s'appuient naturellement sur leur support jusqu'à le déformer, à l'image de la glycine. Choisissez donc pour une plante grimpante en fonction de son aspect esthétique mais aussi selon l'endroit où vous comptez l'installer : auprès d'un mur, d'un tronc d'arbre, d'un portique...

Plante grimpante sur une façade ou un mur

Sur un mur, mieux vaut privilégier les grimpantes à crampons ou à ventouses qui vont s'accrocher et tenir toutes seules sur cette paroi verticale.

  • La vigne vierge japonaise (Parthenocissus tricuspidata) : atteignant jusqu'à 20 m de haut, elle a une croissance rapide. Ses feuilles caduques sont larges, composées de 3 lobes verts qui s'empourprent en automne. Les tiges s'agrippent avec des ventouses ! Vous n'avez donc pas à la guider. Elle apprécie un sol humifère, drainé et supporte facilement les grands froids (jusqu'à -30 °C).
  • L'hortensia grimpant : si vous souhaitez que votre mur soit dissimulé toute l'année, optez plutôt pour cette plante. Avec ses crampons, il atteint jusqu'à 10 m de hauteur. L'avantage, c'est qu'en juillet, il se pare de fleurs blanches plus ou moins fournies selon les variétés. Votre façade, jusqu'alors recouverte de feuilles vert sombre, est alors illuminée d'une floraison claire. Rustiques, les hortensias grimpants prennent un peu de temps à s'installer mais après ils ne demandent pratiquement aucun soin.

Plante grimpante sur une pergola

Et si vous n'aviez qu'à tendre le bras pour attraper un délicieux kiwi ? Le kiwi (Actinidia) est une liane vigoureuse dont les branches volubiles s'enroulent facilement sur un support. Il est doté de feuilles tantôt ovales, tantôt en forme de cœur et se couvre de fleurs blanches à la fin du printemps. Pour obtenir des fruits, il faut planter un sujet mâle et un sujet femelle ensembles. Pourquoi pas un de chaque côté de la pergola ? Avec ses feuilles larges, le kiwi (ou kiwitier) fournit une ombre dense en été, tout en laissant ses fruits velus à disposition. Découvrez d'autres végétaux grimpants à faire pousser sur une pergola.

Plante grimpante sur un grillage

  • Le houblon doré : il offre un feuillage caduc vert tendre, doté de 3 à 5 lobes. Le cultivar 'Aureus' dévoile des feuilles d'un vert lumineux, tirant sur le jaune. En fin d'été, les fleurs se déploient. Pour les sujets mâles, elles prennent la forme de panicules, alors que celles des femelles sont des cônes vert clair parfumés. Ce sont les cônes qui sont récoltés pour être brassés et aromatiser la bière. Au moment de la plantation, enroulez les tiges autour du grillage, elles continueront leur ascension toutes seules en s'enroulant dans le sens des aiguilles d'une montre.
  • Le Solanum jasminoides : c'est une autre grimpante idéale pour un grillage qui  se cultive dans les régions aux hivers doux, son feuillage étant persistant si les températures sont clémentes. Ses feuilles sont de forme ovale, d'un vert plutôt foncé, duquel se détache des cymes de fleurs blanches à mauves entre avril et novembre. Le Solanum jasmonoides a l'avantage de pousser très vite, ce qui réjouit les plus impatients.

Plante grimpante sur un balcon

  • Le jasmin d'hiver (Jasminum nudiflorum) : il fait partie des rares plantes fleurissant pendant les mois les plus froids. Entre décembre et avril, il offre une pluie de petites fleurs jaunes en forme de trompette. En revanche, il ne s'enroule pas tout seul sur un support, il faudra le guider petit à petit. Vous pouvez l'installer sur un treillage fixé à un bac de plantation. Utilisez des fils en raphia pour l'accrocher sur le support, au fur et à mesure qu'il pousse.
  • Les rosiers lianes : leurs longues tiges souples sont facile à enrouler et à attacher à un support. Vous allez être amené à le manipuler donc munissez-vous de gants pour ne pas vous piquer ou misez sur une variété sans épines comme le Rosier de Banks 'Lutea'. Sa floraison généreuse et jaune apparaît au printemps, de quoi prendre le relais du jasmin d'hiver !

Variétés persistantes

Vous souhaitez une grimpante persistante décorative toute l'année ? Pensez à la passiflore ! Dotée de vrilles, elle s'enroule autour d'un support. Toutefois, il faudra sûrement la guider au début, au moment de la plantation, en l'enroulant autour. Privilégiez la Passiflora caerulea, aussi appelée passiflore bleue. C'est la plus rustique, elle supporte jusqu'à -10 °C. Ses fleurs mesurent une dizaine de centimètres de diamètre et se distinguent par des pétales blancs, posés sur des filaments violets. Très attractive, cette floraison originale est visible entre mai et octobre. Ses feuilles persistantes ovales sont de couleur vert foncé. Plantez-la au soleil, dans un substrat bien drainé et recouvrez-la de paillage pour la protéger du froid hivernal.

Les régions plus froides peuvent opter pour le lierre. Facile de culture, on peut l'utiliser partout. Il couvre un mur, un talus, une pergola ou est suspendu en pot. Il grimpe comme un grand sur les supports, à l'aide de ses petits crampons. Rustique, il peut être aussi bien planté à l'ombre qu'au soleil.

Comment bien planter sa plante grimpante ?

Une fois l'espèce de plante grimpante définie, il vous faut la planter. Cette plantation peut s'effectuer à tout moment de l'année sauf en période de gel, mais les mois de septembre à avril sont particulièrement recommandés.

  1. Retirez tout d'abord la plante de son conteneur, puis immergez la motte dans l'eau, afin de la réhydrater.
  2. Démêlez éventuellement les racines, pour faciliter l'enracinement.
  3. Positionnez la plante de manière légèrement inclinée dans le trou prévu à cet effet et creusé à proximité du support de votre choix. Préalablement, vous aurez placé une couche de drainage au fond du trou (billes d'argile ou graviers).
  4. Rebouchez alors le trou avec de la terre, puis arrosez.
  5. Idéalement, réalisez un paillage en déposant au pied de la plante grimpante une couche de 5 à 10 cm de paille ou de gazon tondu : le paillage permet de maintenir l'humidité afin de prévenir le dessèchement de la plante.

Pensez à vous renseigner sur les besoins en termes de sol, de votre plante grimpante. Chaque plante a des besoins spécifiques qui permettent de guider votre choix ou de travailler la nature de votre sol.

Comment entretenir une plante grimpante ?

Hormis un arrosage régulier et une taille légère, la plante grimpante ne demande pas d'entretien particulier. Pour tailler votre plante grimpante sans nuire à son développement, sachez que les plantes à floraison printanière se taillent juste après la période de floraison, mais pas en hiver, sous peine de supprimer les fleurs de l'année. Les plantes à floraison estivale, quant à elles, se taillent en hiver, ce qui favorise la pousse des fleurs.