Solanum jasminoïdes (Morelle faux jasmin)

Originaire d'Amérique du Sud, le Solanum jasminoïdes, appelé aussi morelle faux jasmin, est un arbuste grimpant très luxuriant, paré de lianes sarmenteuses produisant de nombreuses fleurs blanches ou bleues formant des étoiles, pareilles à celles du "vrai" jasmin. Plante évoluant au cœur d'un climat chaud et tropical, elle a besoin de soleil afin de bien grandir. Pour le reste, elle est plutôt accommodante.

Solanum jasminoïdes (Morelle faux jasmin)
© Iva Vágnerová/123RF

Comment bien planter un Solanum jasminoïdes ?

Plante originaire du Brésil, le Solanum jasminoïdes s'adapte à nos contrées mais elle a besoin de soleil. La première chose à faire afin d'assurer une condition de plantation optimale, c'est de trouver le bon emplacement. A ce titre, il n'aime pas le vent donc privilégiez un endroit épargné des courants d'air.

Le sol de votre plante devra être à la fois bien drainé et humifère. Mais il peut aussi se développer dans un sol pauvre et calcaire.

La plantation du morelle faux jasmin se fait idéalement durant le printemps. Cela laisse le temps au système racinaire de se développer. D'une croissance rapide et réputée pour sa grande vigueur, la plante brésilienne vous promet de belles fleurs au printemps suivant. La plantation peut se faire en été, moyennant un bon arrosage, et en automne si vous vivez en région méditerranéenne.

  1. En bac ou pleine terre, prévoyez un trou volumineux qui sera déjà rempli de billes d'argile ou de graviers ;
  2. Trempez la motte de votre solanum grimpant dans l'eau quelques minutes ;
  3. Faites un savant mélange de terreau (3/4) et de sable (1/4) ;
  4. Installez votre plante au centre et couvrez-la de terre ;
  5. Arrosez avec modération.

N'hésitez pas à installer votre solanum le long d'un treillage, support idéal pour ses lianes grimpantes et du plus bel effet une fois en fleurs.

Comment entretenir un morelle faux jasmin ?

L'arrosage du Solanum jasminoïdes est plus important les deux premières années surtout. Après, il reste régulier mais plus modéré. Globalement, l'entretien de cette plante est assez simple car elle s'adapte à toutes les situations ou presque. 
Pensez à :

  • Apporter un peu d'engrais entre le printemps et l'été sublimera sa floraison ;
  • Renouveler la quantité de terreau régulièrement si vous la cultivez en pot ;
  • Pailler sa souche en hiver dans les régions froides ;
  • Orienter les lianes grimpantes, notamment si votre Solanum jasminoïdes pousse le long d'un treillis.
Bon à savoir : le terme "morelle" renvoie à ce que la famille dont le solanum est issue, les solacanées, inspirait la mort, le loup et le diable du fait qu'elles étaient sombres et noires. Les croyances d'antan ont évolué depuis.

Comment tailler un solanum grimpant ?

Plante grimpante à la croissance rapide, le solanum jasmonoïdes peut vite devenir envahissant, voire pousser aux endroits peu opportuns. C'est pourquoi sa taille est susceptible d'arriver toute l'année. Néanmoins, si vous le pouvez ou que votre faux jasmin vous en laisse le temps, taillez plutôt en mars avant la reprise de l'activité végétale de la plante. Il suffit surtout de retirer les tiges en mauvais état et les fleurs fanées. Mais si vous voulez limiter aussi sa propagation, coupez les lianes envahissantes en prenant soin de préserver les boutons en devenir. La taille, si elle est bien réalisée, doit permettre de redynamiser aussi vos plantes.

Comment bouturer un morelle faux jasmin ?

A réaliser au printemps, le bouturage est une technique efficace qui permet de multiplier le solanum jasminoides.

  1. Optez pour des tiges jeunes et souples, d'un peu moins de 10 cm, en coupant à l'aide d'un sécateur en bon état ;
  2. Retirez les feuilles du bas ;
  3. Préparez un pot dans lequel vous ajoutez du terreau, du sable et de la tourbe ;
  4. Faites des trous de petite taille afin d'y placer vos jeunes boutures ;
  5. Arrosez bien en évitant de toucher le feuillage du haut ;
  6. Laissez votre pot à la mi-ombre, loin du vent, et arrosez quand le terreau montre des signes de sécheresse.

Idéalement, vos boutures peuvent grandir sous serre ou châssis, notamment si vos hivers sont froids. Le repiquage peut avoir lieu au printemps prochain, le système racinaire étant développé.