Siestes de bébé mois par mois

Bébé a besoin de faire de bonnes nuits, mais il a aussi besoin d'avoir un bon rythme de siestes ! Combien bébé fait-il de siestes ? Comment l'aider à bien dormir la journée ? Conseils de Kelly Champinot, consultante en périnatalité et spécialiste du sommeil des enfants.

Siestes de bébé mois par mois
© ekaterinapokrovsky.com

"Les siestes, c'est le nerf de la guerre ", annonce d'emblée Kelly Champinot. Si l'on se questionne (et s'inquiète !) beaucoup des nuits de bébé, l'instauration d'un bon rythme de sommeil pendant la journée est également fondamental. "S'il n'y a pas de régularité, que les siestes ne sont pas proposées au bon moment, que l'endormissement n'est pas apaisé, cela aura un retentissement sur la nuit à venir", explique la spécialiste. 

Les siestes de bébé de la naissance à 4 mois

Jusqu'à l'âge de 4 mois, le rythme de sommeil de bébé est très aléatoire. Entre la naissance et l'âge de deux mois, bébé fait la sieste entre 8 et 10 heures. De deux à quatre mois, il dormira entre 5 et 6 heures pendant la journée. Il découvre son environnement, est encore nourri à la demande. Comme alimentation et sommeil sont très liés, on ne peut pas attendre de bébé qu'ils dorme selon un rythme très structuré. Cela n'empêche pas toutefois de commencer à poser les bases d'un bon sommeil pour les mois qui suivront. 

Les siestes de bébé entre 4 mois-6 mois et 9 mois

A partir de 4 mois, mais cela peut parfois attendre 5 ou 6 mois, un rythme commence généralement à s'instaurer. "On observe un changement dans la structure du sommeil de l'enfant. Il va désormais avoir 4 à 5 heures de temps de sommeil dans la journée réparties en 3 siestes : une le matin, une en début d'après-midi, une en fin d'après midi", explique Kelly Champinot. Celle du matin dure entre 1h30 et 2h, celle du début d'après-midi entre 2h et 2h30 et la dernière environ 45 minutes. Entre ses périodes de sieste, l'enfant a des phases d'éveil de 2 heures en moyenne. 

Les siestes de bébé de 9 mois à 18 mois

Entre l'âge de 7 et 9 mois, la sieste de la fin d'après-midi est souvent la première à disparaître. "Cela ne se fait pas du jour au lendemain, il y a une phase de transition. De 9 à 18 mois environ, bébé va alors dormir 3 à 4 heures réparties en 2 siestes, une le matin, une après le repas de midi", détaille la consultante en sommeil. La sieste du matin disparaît ensuite vers 15 ou 18 mois.

Les siestes à partir de 18 mois

De l'âge de 18 mois à 3 ans environ, bébé va faire une sieste de deux à trois heures en début d'après-midi. L'évolution dépend en revanche beaucoup des enfants, mais Kelly Champinot précise que si 90% des enfants de trois ans font encore la sieste, ils ne sont pas plus de la moitié à 4 ans et 5 % à 5 ans. "Lorsque la sieste disparait, on peut essayer de la remplacer par un temps calme où l'enfant n'est pas stimulé", conseille la spécialiste.  

La sieste de bébé : pourquoi est-ce si important ?

Pour bien grandir, bébé a besoin de bien dormir. Le manque de sommeil peut en effet avoir un retentissement négatif sur son développement et ses capacités d'apprentissage, mais aussi sur sa santé, avec notamment un risque accru d'infections et de diabète de type 2 à l'âge adulte. "70 à 80 % des troubles du sommeil ont une cause comportementale : un mauvais rythme de sommeil, le besoin d'un aide extérieure pour transitionner d'un cycle à l'autre. L'explication est souvent multifactorielle, la somme de plein de petits détails. Dans tous les cas le parent a un rôle clé à jouer", observe Kelly Champinot.

Comment aider bébé à faire la sieste ?

Entre 0 et 4 mois

"Si bébé a des difficultés à s'endormir on peut essayer l'emmaillotage, le portage, le bercement, les bruits blancs mais aussi de l'apaiser avec la voix.", recommande Kelly Champinot. Cette dernière insiste également sur la nécessité de permettre à bébé de se réveiller dans les conditions dans lesquelles il s'est endormi. On va par exemple le bercer, mais ne pas attendre qu'il soit totalement endormi pour le coucher dans son lit.

A partir de 6 mois et pour les plus grands

Quel que soit l'âge de l'enfant il est évidemment important de respecter son rythme et d'être attentifs aux signes qui montrent qu'il est fatigué : il se frotte les yeux, le nez, baille, a le regard un peu dans le vague. C'est le signe qu'il est temps de le mettre au lit. Tout comme il y a un rituel de coucher, la consultante en sommeil insiste sur la nécessité d'instaurer un rituel de sieste. "C'est un point de repère donné à l'enfant afin de faciliter la transition vers le sommeil. Cette structure le sécurise"., explique-t-elle. Si le rituel du soir dure environ 20 minutes, en journée mieux vaut ne pas dépasser 10 minutes. Après le changement de couche, on peut par exemple lire une courte histoire ou chanter une berceuse puis on termine toujours avec un câlin et des bisous en disant à l'enfant qu'il est l'heure de faire la sieste. A partir de deux mois, bébé doit d'ailleurs faire sa sieste dans la pénombre !

Si bébé se réveille rapidement, il faut essayer de ne pas le sortir de son lit mais de lui donner la possibilité de se rendormir seul. Un bébé peut profiter de ce temps de repos passif sans stimulation, même sans dormir, pour récupérer. Il faut essayer de prolonger le temps passé au lit dans le calme, en lui laissant la possibilité de se rendormir. Bien sûr, s'il pleure et s'agite plus de 5 minutes, cela sonne généralement la fin de la sieste. Le rituel du levé est alors tout aussi important, on tire les rideaux, on le sort de son lit et on le rassure s'il pleure. Afin de donner des repères à l'enfant, il est important de répéter ces gestes toujours de la même manière. 

Merci à Kelly Champinot, Consultante en périnatalité et spécialiste du sommeil des enfants (Bébé & Confidences)