Bébé perd du poids à la naissance : à quoi est-ce lié ?

Combien de poids un nouveau-né perd-il les heures qui suivent l'accouchement, pourquoi est-il normal qu'il maigrisse un peu et quand sa courbe va-t-elle reprendre ? Tant d'interrogations qui inquiètent beaucoup les jeunes parents. Le pédiatre-réanimateur Arnault Pfersdorff nous aide à faire le point sur la perte pondérale du bébé à sa naissance pour que le retour à la maison se déroule le plus sereinement possible.

Bébé perd du poids à la naissance : à quoi est-ce lié ?
© 123RF / belchonock

Combien de poids un nourrisson doit-il prendre par jour ? 

Le poids de naissance est pris en salle d'accouchement, puis le bébé sera à nouveau pesé 24 heures après. Un bébé moyen né à terme (c'est-à-dire qui pèse 3 kilos au moins à la naissance) doit prendre environ 800 grammes le premier mois et entre 800 grammes et 1 kilo lors du second mois. Grosso modo, les deux premiers mois, il prend entre 20 et 30 grammes par jour. "A partir du moment où la courbe ne baisse plus et réamorce une montée, on va généralement valider le retour à la maison de la mère et son enfant" note Arnault Pfersdorff, pédiatre-réanimateur à Strasbourg et auteur de plusieurs ouvrages dont Bébé : premier mode d'emploi (aux éditions Hachette) et 140 jeux d'éveils pour préparer son enfant à la maternelle (éditions Hatier). Ce départ a lieu généralement dans les 48 heures suivants l'accouchement. Cela à la condition toutefois que l'accouchement se soit bien passé, que l'enfant soit né à terme, non-issu d'une grossesse gémellaire et sans césarienne. 

Pourquoi le bébé perd-il du poids à la naissance ?

Les œdèmes, la principale cause de la perte de poids chez le nourrisson

"Tout bébé à la naissance perd du poids" rassure le pédiatre. La principale raison ? Dans le ventre, le fœtus évolue dans un milieu liquide et se charge en eau, surtout lors du dernier dernier trimestre de la grossesse. Il naît donc avec des œdèmes, notamment au niveau des paupières, des organes génitaux externes et des mamelons qui, en se dissipant, occasionnent une petite perte de poids. Toutefois, "cette perte ne doit pas dépasser 10 % de son poids de naissance" prévient le Dr. Pfersdorff.

Bébé perd du poids à la naissance : les autres raisons possibles

Lorsqu'un nouveau-né perd trop vite du poids ou au-delà de ces 10%, cela signifie qu'il y a une autre raison. Cela peut alors être dû à une difficulté du bébé à s'alimenter (au sein ou au biberon), à un terrain allergique, une infection ou une autre pathologie comme la jaunisse par exemple. Des causes susceptibles d'occasionner déshydratation, vomissements ou diarrhées intempestives nuisant à une bonne reprise de sa courbe pondérale.

Que faire si bébé perd du poids à la naissance ?

Un séjour en maternité prolongé

Le matin du départ de la maternité, si la perte de poids du bébé s'est stabilisée (il ne perd plus) ou qu'il commence à reprendre du poids, en principe le nouveau-né peut rentrer à la maison. Votre bébé continue de maigrir ou éprouve des difficultés au niveau de l'alimentation ? Si sa perte de poids est trop rapide ou qu'il n'amorce pas une remontée de sa courbe, le personnel hospitalier vous suggérera sans doute de retarder votre retour à la maison de 24 heures à 48 heures, le temps d'observer l'enfant. Toutefois, pondère le pédiatre, "si la maman a de l'expérience, qu'elle a déjà d'autres enfants, on la laissera peut-être rentrer plus tôt". Dans ce cas-là, une sage-femme viendra vous rendre visite à domicile dans les 48 heures, munie d'une balance pour peser votre bébé afin de s'assurer que sa courbe progresse bien. "Une visite qui très souvent rassure la maman" note-t-il, d'autant que la sage-femme peut en profiter pour vous ausculter et vous conseiller si vous avez la moindre question.

Un suivi avec le pédiatre

L'impératif, ensuite, est que si votre enfant est né à terme, il ait repris sont poids de naissance au plus tard au quinzième jour, lors du premier rendez-vous de suivi chez le pédiatre. En outre, au-delà de la courbe de poids, il y a des signes auxquels vous devez prêter attention indique le spécialiste. Votre enfant est-il joyeux ou au contraire pleure-t-il en permanence ? Est-il calme et apaisé après son repas ou énervé et agité ? Urine-t-il régulièrement dans sa couche ? De bons indicateurs de son état de satiété et de bonne santé.

Perte de poids chez le bébé et allaitement

Déroulement de la tétée

Si vous allaitez et que votre bébé perd du poids ou n'en reprend pas suffisamment vite, la sage-femme ou le médecin va observer comment la tétée se déroule. Saisit-il bien le mamelon ? Car parfois, une mauvaise posture ou un mamelon rétracté peut empêcher l'enfant de bien téter. Idem en cas de mammite (infection de la mamelle) ou de crevasse. D'où l'importance d'être bien conseillée par sa sage-femme ou de faire appel à une conseillère en lactation. Les signes qui indiquent que bébé prend bien ? Il déglutit, a le hoquet après sa prise de biberon ou du sein, et enfin, il urine régulièrement prouvant ainsi qu'il s'hydrate bien. 

La montée de lait

L'autre question qui se pose si le poids de votre enfant peine à remonter : la montée de lait a-t-elle eu lieu ? Celle-ci succède généralement au colostrum d'ici le troisième jour suivant la naissance. D'ailleurs, comme le précise le pédiatre, "on préfère généralement laisser rentrer la maman même si elle débute juste sa montée de lait afin qu'elle soit dans son environnement". Un séjour plus long pourrait en effet s'avérer stressant ce qui aurait pour résultat de compliquer le bon déroulement de l'allaitement. Quant aux compléments de biberon, "ils ne sont proposés qu'en cas de véritable nécessité afin de ne pas culpabiliser inutilement la mère sur ses capacités nourricières ou lui mettre la pression" avertit-il.

Vérification du frein

La perte de poids chez le nourrisson peut aussi être due à un problème de frein intérieur ou postérieur de la langue chez le bébé l'empêchant de prendre le sein correctement. Le pédiatre pourra alors le diagnostiquer lors de la première visite médicale de l'enfant.

Perte de poids bébé : quand s'inquiéter ? 

Une pathologie en cause

Si votre nourrisson perd du poids de manière trop rapide ou inquiétante et ne l'a pas récupéré lors de la visite médicale du quinzième jour, le pédiatre s'assurera alors qu'il n'y a pas une pathologie sous-jacente en procédant à un bilan accompagné, éventuellement, d'une échographie abdominale du bébé.

Une intolérance au lait infantile ?

Une intolérance au lait peut aussi être la source d'une perte de poids chez le nouveau-né. Ainsi, en cas de reflux abondants, votre médecin pourra vous indiquer un lait infantile premier âge spécifique. "Attention à ne pas se précipiter à la pharmacie pour changer de lait au moindre reflux ou selles molles de l'enfant car les taux de lactose et de protéines varient d'un lait à l'autre. Un changement de lait ne doit être fait que sur l'avis du médecin" avertit le Dr. Pfersdorff.

Enfin, rassure-t-il :"Les maternités travaillent en réseau. On ne laisse pas une mère rentrer chez elle avec un bébé qui peine à reprendre son poids sans avoir prévenu la sage-femme, le pédiatre ou la PMI de son secteur afin de continuer à bien l'accompagner" . Son conseil : ne pas faire une fixation sur le poids de votre enfant car si vous angoissez trop, il risque de le ressentir. Résultat, il va stresser et pleurer davantage, ce qui ne contribuera pas à une bonne reprise de sa courbe. En somme, un accompagnement médical éclairé, régulier et rassurant pour vous et votre bébé durant les jours et semaines suivants l'accouchement est donc le meilleur moyen de garantir à votre bébé de recevoir tout ce dont il a besoin durant ses premiers mois de vie. 
Développement du bébé