Mastite : définition, allaitement, causes, symptômes

Sein rouge, douloureux, fièvre…Autant de signes qui peuvent faire suspecter une mastite chez les mamans allaitantes. Quelles sont les causes de cette inflammation de la glande mammaire ? Comment la prévenir et la guérir ? Réponses avec le Pr Cyril Huissoud, gynécologue obstétricien et Corinne Fouassier, sage-femme.

Mastite : définition, allaitement, causes, symptômes
© sifotography-123rf

Qu'est-ce qu'une mastite ?

La mastite correspond à l'inflammation du sein. Contrairement à ce que l'on pourrait penser, elle ne s'accompagne pas toujours d'une infection bactérienne. Elle survient le plus souvent durant les premières semaines d'allaitement. On distingue deux types de mastites : la mastite inflammatoire et la mastite infectieuse. 

Quelles sont les causes de la mastite ?

La mastite peut avoir diverses origines : 

  • La stagnation du lait dans le sein : "la plupart du temps, cette inflammation est simplement liée à l'accumulation de lait qui met en tension les canaux galactophores, petits conduits chargés d'amener le lait vers les mamelons. Cette mise en tension se traduit essentiellement par un sein rouge, une hyperthermie maternelle et la présence d'une masse douloureuse dans le sein", explique le Pr Cyril Huissoud, gynécologue obstétricien, chef du service de gynécologie obstétrique de l'HFME de Lyon et secrétaire général du Collège national des gynécologues et obstétriciens Français (CNGOF). 
  • Une bactérie : dans certains cas, cette inflammation peut être liée non seulement à l'accumulation de lait qui met en tension les canaux galactophores, mais aussi à la présence d'une bactérie (staphylocoque doré) susceptible d'entraîner une infection. 
  • Une obstruction des canaux galactophores : s'il y a plus de lait qui est produit que ce qui est évacué, il y a une accumulation qui va mettre le corps en tension, ce qui peut faire le lit de la surinfection bactérienne. "Celle-ci est directement liée au fait que le bébé met dans sa bouche l'aréole, puisque cela peut favoriser le passage de bactéries naturellement présentes sur la peau", commente Corinne Fouassier. 

Comment prévenir une mastite ?

Les crevasses, qui constituent la principale porte d'entrée des mastites, sont dues à trois grands facteurs : 

  • Un problème mécanique : "le bébé a un frein de langue trop court, ce qui l'empêche de téter correctement. La section du frein est alors préconisée. Ce geste peut être effectué en maternité ou dans un service de chirurgie maxillo-facial, selon le type de frein. Cette intervention est très rapide et indolore pour le bébé car il s'agit d'une zone très peu innervée et très peu vascularisée", indique la sage-femme. 
  • Une mauvaise prise du sein en bouche par le bébé.
  • Une mauvaise position du bébé pendant les tétées. 

"Ces trois facteurs peuvent prévenir ou, au contraire, favoriser l'apparition des crevasses et des mastites. Pour prévenir les mastites, il est également primordial de faire attention à ce qu'il n'y ait rien qui appuie sur le sein comme un soutien-gorge trop serré avec des armatures, qui viendrait bloquer les canaux et l'écoulement du lait", précise la spécialiste. 

Comment traiter une mastite ?

La prise en charge de la mastite consiste à favoriser l'évacuation du lait, autrement dit le drainage du sein. Lorsqu'une infection bactérienne est suspectée, un traitement anti-inflammatoire et des antibiotiques sont prescrits. "Le principal risque de complication est l'abcès du sein, qui requiert une évacuation du pus par des ponctions de l'abcès. En revanche, il est très rare que les abcès mammaires nécessitent une intervention chirurgicale", informe le Pr Cyril Huissoud. 

Peut-on continuer à allaiter avec une mastite ? 

La mastite, qu'elle soit inflammatoire ou bactérienne, ne doit pas amener à suspendre l'allaitement. "Celui-ci peut être maintenu car il ne met pas le bébé en danger. De plus, les antibiotiques prescrits sont compatibles avec l'allaitement. Si l'allaitement se révèle douloureux, il est possible de s'aider du tire-lait. Le goût du lait est un peu plus salé, du fait de la réouverture des jonctions, ce qui peut gêner le bébé", rassure Corinne Fouassier. Enfin, dans la grande majorité des cas, les mastites sont unilatérales, il y a toujours la possibilité de se tourner vers le sein qui n'est pas malade et d'évacuer avec un tire-lait le sein qui présente une mastite.

Allaitement