Thalasso bain bébé : en quoi consiste la méthode de Sonia Krief ?

Sonia Krief est une auxiliaire de puériculture qui a créé une méthode toute en douceur sur le bain des nourrissons. Elle nous explique en quoi consiste la "Thalasso bain bébé", un moment de détente et de relaxation pour les nouveaux-nés, comme pour les jeunes parents. Interview.

Thalasso bain bébé : en quoi consiste la méthode de Sonia Krief ?
© Sonia Krief

Les premiers bains d'un bébé ne sont pas toujours évidents pour les jeunes parents, et souvent, les nourrissons pleurent beaucoup. Pour éviter que le bébé soit mal à l'aise ou effrayé, Sonia Krief a imaginé la Thalasso bain bébé. Cette méthode créée par cette auxiliaire de puériculture permet de faire de la toilette un moment de détente pour l'enfant et, s'il est souvent pratiqué par des personnes formées, les parents peuvent malgré tout s'en approcher en apprenant les bons gestes. La créatrice du Thalasso bain bébé nous dit tout sur cette méthode.

Qu'est-ce que la Thalasso bain bébé ?

Auxiliaire de puériculture depuis un peu plus de 40 ans, Sonia Krief a commencé à réfléchir à sa méthode il y a une vingtaine d'années. Connu du grand public depuis environ 10 ans, la Thalasso bain bébé "part d'une réflexion sur le fait que les bébés pleurent beaucoup trop au moment du bain dans les maternités, alors que cela ne devrait pas être le cas, car on les remet dans l'eau, le milieu qu'ils connaissent le mieux, puisqu'ils ont passé neuf mois dans le liquide amniotique. J'ai donc commencé à réfléchir sur le fait que les nouveaux-nés devraient se sentir à l'aise dans la baignoire, et donc qu'il ne devrait pas y avoir de pleurs", explique l'experte. Après avoir fait ce constat, Sonia Krief commence à réfléchir à des façons de rendre ce moment plus agréable pour les tout-petits. "J'ai voulu que ce bain soit un moment de lâcher-prise et de détente pour le bébé, que ce soit un cadeau de bienvenue, quelque chose de rassurant pour lui à un moment où il vit un grand bouleversement, car, même si la naissance se passe bien, cela reste un choc au niveau des sensations et des émotions", précise-t-elle. Pour cela, l'auxiliaire de puériculture recrée "ce que le bébé connaît le mieux, le ventre de sa mère, et les sensations qu'il a pu avoir avant de naître".

Thalasso bain bébé : comment faire ?

Pour créer sa méthode, Sonia Krief a fait des recherches sur la vie in utero. "A partir de ce que l'on sait, je vais reproduire ce que le bébé a connu dans le ventre de sa maman grâce à l'enveloppement, en l'immergeant le plus possible, même si je laisse la bouche et le nez hors de l'eau, je le berce, je garde le contact avec lui… Ce sont toutes ces petites étapes qui font du Thalasso bain bébé ce qu'il est." 

Prendre son temps au moment du bain de bébé

Un élément clé de ce bain qui est réalisé dans les premiers jours de l'enfant par Sonia Krief elle-même ou par des soignants qu'elle a formés, c'est la lenteur. "Il faut que ce soit lent. Souvent, le bébé pleure parce qu'on se précipite. En prenant son temps, il reste plus calme, rassuré", explique l'experte. Il faut aussi veiller à ce que l'eau du bain soit à la bonne température. Pour cela, Sonia Krief recommande de la faire couler à 38°C pour qu'au moment où on immerge le bébé, elle n'ait pas encore trop refroidi. Elle veille aussi à toujours garder le contact avec le nourrisson. Physiquement, en lui tenant la main en le déshabillant, et mentalement, en communiquant avec lui et en faisant attention à ses réactions. "De cette façon, du début du bain jusqu'à ce qu'on le rhabille, il n'y a aucun pleur", affirme-t-elle."L'objectif, c'est de faire prendre conscience aux parents et aux professionnels que le bébé ne va pas à notre rythme, et que c'est nous qui devons nous adapter. Il faut lui laisser le temps d'atterrir tranquillement, grâce à la douceur, l'enveloppement, le peau-à-peau… Tout ce dont il a besoin pour dépasser ses peurs et ses émotions liées à la naissance", déclare Sonia Krief.

Les bienfaits de la Thalasso bain bébé

Les bienfaits pour les bébés

Le bain de Sonia Krief est voulu pour être un moment de détente pour les bébés. "Il va leur permettre de relâcher les tensions de la journée, si on lui laisse suffisamment de temps dans l'eau. Avec un bain de deux ou trois minutes, ce n'est pas possible". La Thalasso bain bébé peut aussi permettre de soulager des petites douleurs digestives, car on sait que l'eau chaude peut faire du bien dans ce cas de figure. "On attend aussi du bain que le bébé dorme bien après. Si on veut qu'il soit suffisamment relaxé pour s'endormir facilement, il faut prendre le temps", ajoute l'auxiliaire de puériculture. Enfin, ce bain réalisé dans les premiers jours de l'enfant va permettre de soulager des tensions liées à l'accouchement. "Le bain est libérateur d'émotions pour le nouveau-né, car il est peut être un facteur de revécu de la naissance. Cela ne se passera pas forcément la première ou la deuxième fois, mais au fur et à mesure, quand il sera prêt, il va relâcher les émotions liées à la naissance", explique Sonia Krief.

Les bienfaits pour les parents

La Thalasso bain bébé peut aussi avoir des vertus apaisantes pour les parents, et notamment pour la mère. "Chez la jeune maman, cela va être réparateur et libérateur, surtout si elle n'a pas vécu la naissance comme elle l'avait imaginée, par exemple si elle a eu une césarienne d'urgence. Elle va avoir l'impression de revivre l'accouchement comme elle l'avait souhaité. Ça ne se passe pas à chaque fois, cela dépend des femmes, mais quand c'est le cas, c'est important", indique la spécialiste.

Ce bain va aussi permettre de créer une communication entre la mère et l'enfant. "C'est aussi une prise de conscience que, quand il y a un accouchement compliqué, il n'est pas seulement difficile pour la maman, mais aussi pour le nourrisson", déclare Sonia Krief. Elle ajoute qu'il s'agit d'un "moment de partage, d'écoute, de connexion, de tendresse… Le bébé nous regarde, nous tend la main, autant de façon de faire comprendre aux parents que le bébé sait communiquer et qu'il faut savoir recevoir cette communication."

Enfin, la Thalasso bain bébé va permettre de créer une bonne base pour tous les prochains bains. "Si ce bain n'est pas réalisé par les parents, cela leur permet malgré tout d'observer ce qu'il faut faire. Les soignants doivent montrer l'exemple. Par exemple, si on savonne le bébé en dehors de la baignoire à la maternité, les parents continueront à le faire à la maison et c'est un vrai calvaire pour lui. A l'inverse, s'ils nous voient communiquer, échanger, prendre le temps, ils vont faire la même chose", raconte celle qui est à l'origine de cette méthode.

Où se former à la Thalasso bain bébé ?

Récemment, Sonia Krief a ouvert l’École du Bien Naître, pour former aides-soignantes, auxiliaires de puériculture et infirmières qui travaillent en maternité. Elle a donc fermé son cabinet, et ne fait plus de bains à domicile. Mais il est toujours possible pour les jeunes parents de la contacter pour réaliser un bain à l'école. "Comme dans les centres de formation d’ostéopathie, nous travaillons avec de vrais patients, donc nous faisons appel à des bébés. Pour avoir un rendez-vous, les parents peuvent m'appeler entre le 2e et le 20e jours de vie. Les bains sont gratuits. Ils sont faits à quatre mains, je suis présente avec l'élève. Le rendez-vous dure une heure, et c'est assez global : on parle aussi allaitement ou biberon, on répond aux questions des parents, on parle du sommeil, etc", explique Sonia Krief. Si le premier bain a lieu au tout début de la vie de l'enfant, il pourra même peut-être en faire plusieurs avant son 20e jour. L'école est à Neuilly-sur-Seine, et les familles peuvent la contacter au 01 46 40 00 04.

Comment recréer ce moment à la maison ?

Il est possible de s'inspirer du Thalasso bain bébé à la maison ! Les parents qui ont suivi un cours avec leur bébé peuvent reproduire ce qu'ils ont vu aux côtés de Sonia Krief. "Il faut commencer par y aller en douceur pour le déshabiller. Ensuite, ce n'est pas la peine de l'emmailloter, mais on peut poser un lange sur son corps si le bébé n'aime pas la sensation d'être nu", indique l'auxiliaire de puériculture. Il faut aussi faire en sorte que la baignoire forme un milieu accueillant pour le bébé. C'est pour cela qu'elle conseille de faire couler l'eau à 38°C pour qu'elle ne soit pas froide le temps de déshabiller l'enfant et de l'y installer, mais aussi de mettre plus que les 8 cm d'eau conseillés. "Avec si peu d'eau, le bébé ne sera pas immergé et va avoir froid. Si on veille bien à toujours le tenir et à lui laisser le nez et la bouche hors de l'eau, mettre plus de 8 cm d'eau n'est pas dangereux. Et, contrairement aux idées reçues, il n'y a aucun problème si les oreilles sont immergées", explique Sonia Krief.

Elle conseille aussi aux parents d'être attentifs aux signaux que leur envoie leur bébé. Par exemple, s'il bat des pieds, c'est peut-être parce qu'il n'est pas rassuré de ne pas sentir les bords de la baignoire. "Comme dans le ventre de sa mère, il va chercher les contours, à sentir ce qui l'entoure. Si c'est le cas, il ne faut pas hésiter à lui mettre les pieds contre le bord pour le rassurer". Sonia Krief rappelle qu'il est nécessaire de prendre son temps et ne pas se précipiter. "Le bain ne doit pas durer deux minutes, sinon cela n'a pas les mêmes bienfaits. Mettre de l'eau plus chaude peut aussi permettre que le bain dure quelques minutes de plus", ajoute Sonia Krief.

Les consignes de sécurité pour le bain de bébé

"Avec l'émergence du Thalasso bain bébé et du bain enveloppé, les parents connaissent de plus en plus cette approche. Elle est vraiment à la portée de tous, mais la maman et le papa doivent avoir confiance en eux", assure l'experte. Elle rappelle malgré tout des petites consignes de sécurité. "C'est une méthode qu'on peut pratiquer avec des bébés en bonne santé, et pas des grands prématurés par exemple". Quant à la température de l'eau, il faut aussi l'adapter à son enfant. Si le bébé aime le chaud, on la met à 37-38°C, et un peu moins s'il est plus à l'aise dans une eau moins chaude. Enfin, toujours rester en contact avec son enfant pour garder son nez et sa bouche hors de l'eau.