Comment redonner vie au sol de son jardin ?

Les capucines que vous avez semées et arrosées consciencieusement ne pointent toujours pas le bout de leur nez et cela fait trois fois que vous replantez un nouvel arbuste au même endroit ? Il s'agit sans doute du bon moment pour vous intéresser à l'état de la terre de votre jardin, qui comme tout écosystème équilibré, nécessite des soins particuliers. Voici la bonne marche à suivre pour rendre à votre sol sa bonne mine !

Comment redonner vie au sol de son jardin ?
© Bouvier Sandrine/123RF
xavier-poillot-paysagiste
Le paysagiste Xavier Poillot © BCP Paysagiste

Repartir sur de bonnes bases

Aussi indispensable que précieuse, la terre de votre jardin apporte les nutriments nécessaires au développement et à la pousse de toutes vos plantes. Pour procéder à un premier état des lieux de l'état de votre sol, comptez sur votre nez et vos yeux : une terre qui sent bon l'humus et semble aérée est une terre pleine de vie - du vrai pain béni pour vos plantes ! Au contraire, si elle présente une odeur de poussière avec un aspect compacté et argileux ou alors que l'eau subsiste en surface, cela signifie qu'elle est atrophiée, asphyxiée. Dans ce cas-là, il faut intervenir pour lui apporter l'oxygène qu'elle vous demande désespérément.

Travailler la terre avec parcimonie

La fausse bonne idée, bien trop répandue, est de régénérer la terre en la retournant à l'aide de votre bonne vieille bêche sortie du fond de votre garage. Pourtant, les charrues ou le bêchage profond sont à proscrire ! Nombreux sont les agronomes qui s'accordent à le dire aujourd'hui : le sol est un mille-feuille dont il ne faut pas rompre l'équilibre fragile. Chaque "feuille" est en réalité une couche qui accueille un écosystème singulier où cohabitent un grand nombre de bactéries, d'êtres vivants et donc de nutriments que vos plantes vont chercher par leurs racines plus ou moins profondes. Le risque lorsqu'on bêche profondément est de ramener en surface des bactéries habituées à vivre en profondeur, qui ne pourront alors pas survivre longtemps. Le mieux est donc de "griffer" la surface de votre sol sur 4 à 5 centimètres maximum, à l'aide d'une grelinette ou d'une petite fourche-croc, afin de lui apporter un peu d'oxygène sans trop la malmener.

Le secret pour garder la ligne : le bon timing !

"Il faut de tout pour bien grandir" est un adage qui s'applique très bien au sol de votre jardin. Attention donc à ne pas vouloir nourrir votre terre avec excès. Ne laissez par exemple pas trop de feuilles mortes ou en décomposition sur vos sols : l'azote, indispensable au développement des plantes, se retrouvera consommée par le processus de dégradation de la matière organique, au détriment des végétaux vivants.

Préférez ainsi l'automne ou l'hiver pour ajouter de la matière organique, lorsque la terre est au repos. A la fin de l'hiver, courant mars, lorsque les premiers rayons de soleil se feront le plaisir de réapparaître, la matière organique aura ainsi été dégradée et pourra bénéficier à vos plantes, qui en auront bien besoin !

A chaque saison sa nourriture pour la terre du jardin

Pour redonner de l'énergie à une terre devenue un peu paresseuse, préférez donc apporter des végétaux déjà broyés, ou au processus de dégradation déjà engagé. Évitez par exemple de laisser l'herbe coupée sur votre pelouse, surtout si vous effectuez des tontes régulières. En plus du stress dû à la coupe, ce genre de déchet vert aura tendance à trop humidifier les végétaux mais aussi à filtrer la lumière de votre gazon qui en ressortira jauni… Privilégiez d'entreposer l'herbe de coupe à part, puis de déposer la matière décomposée dans un second temps. Ainsi les bactéries pourront se réinstaller, produire de l'humus et redescendre dans le sol et se lier à l'argile.

Des plantes peuvent également vous venir en aide : le seigle, la vesce, ou encore la phacélie, à semer au printemps, sont conseillées en presque toutes situations pour leurs racines qui enrichissent le sol. Véritable engrais vert, la phacélie et sa jolie floraison bleue régaleront aussi les abeilles !

(En partenariat avec l'Unep - Les entreprises du paysage)

Comment redonner vie au sol de son jardin ?
Comment redonner vie au sol de son jardin ?

Le paysagiste Xavier Poillot © BCP Paysagiste Repartir sur de bonnes bases Aussi indispensable que précieuse, la terre de votre jardin apporte les nutriments nécessaires au développement et à la pousse de toutes vos plantes. Pour procéder à...