Bêcher son jardin : quand et comment retourner la terre ?

Pour créer un massif, un potager ou pour désherber, le bêchage est une étape importante. Découvrez comment bêcher efficacement votre jardin et les alternatives respectueuses des sols.

Bêcher son jardin : quand et comment retourner la terre ?
© Dmitrii Shironosov/123RF

Pourquoi bêcher ?

La bêche est une sorte de pelle avec un fer bien tranchant qui est utilisée pour retourner la terre. Le bêchage consiste à placer la couverture herbacée sous terre en la retournant. Cela permet d'aérer le sol, de le décompacter pour mieux recevoir l'eau, les engrais ou les semences. Le bêchage est effectué pour transformer une pelouse en massif, en potager ou pour désherber efficacement.

Quand bêcher ?

Pour rendre l'exercice moins pénible, on évite de bêcher lorsque le sol est sec ou mouillé, par temps de gel ou de neige. L'idéal est de procéder à la fin de l'automne. Il vous suffit alors de retourner la terre qui va se décompacter durant tout l'hiver. Au printemps, vous n'aurez plus qu'à passer un coup de grelinette. Un bêchage annuel est amplement suffisant.

Quels outils utiliser ?

Cela dépend de votre sol ! S'il est bien meuble, voire sableux, contentez-vous d'une bêche. S'il est compact et argileux, vous aurez besoin de l'aide d'une fourche-bêche. Ses dents sont plus adaptées à ce type de terre collante. Dans tous les cas, prenez garde de bien choisir l'outil le plus léger possible et un manche adapté à votre taille. 

Comment bêcher sans se fatiguer ?

Le bêchage est un travail usant et qui abîme le dos si on le pratique mal. Pour ne pas se blesser, il convient d'utiliser la force de ses jambes au lieu de celle de son dos. Pour cela, placez-vous au plus près de la zone à bêcher. Enfoncez la bêche dans le sol, puis, utilisez votre cuisse pour faire un effet levier. Pendant toute cette opération, gardez le dos bien droit. Ne creusez pas trop profond, travaillez seulement la couche supérieure de la terre sur 20 cm environ.

Les inconvénients du bêchage

Le bêchage est une pratique de plus en plus décriée car elle tue les vers de terre qui aèrent le sol et elle détruit l'écosystème fertile qui a pris du temps à se créer. Il y a les pour et les contre ! Toutefois, lorsque l'on part d'une pelouse pour créer un potager, il est difficile de se passer du bêchage au moment de la création. Le bêchage annuel qui est réalisé pour désherber et aérer la terre, peut être remplacé par d'autres techniques.

Les alternatives au bêchage

Au lieu de désherber avec le bêchage, misez plutôt sur du paillage ! Le paillage limite la pousse des adventices et enrichit le sol. Ce sol sain va contenir des vers de terre qui vont l'aérer en sous-face. Pour aérer manuellement le sol, vous pouvez utiliser une grelinette, un outil qui ameublit le sol sans le retourner.

Retourner la terre pour mettre du gazon

Pour semer votre gazon, choisissez le printemps (de mars à mi-juin) si vous avez un jardin avec de nombreux arbres. De cette façon, les jeunes pousses ne seront pas écrasées sous les feuilles mortes. Vous pouvez également semer à l'automne, de septembre à octobre, dans une terre réchauffée qui favorisera la pousse du gazon. La terre doit être retournée à la bêche ou avec une motobineuse juste avant de semer.

Retourner la terre pour créer un potager

L'automne est une bonne période pour bêcher et préparer la terre pour le printemps suivant. Vous pouvez commencer à enlever les mauvaises herbes et les racines. Si vous créez votre potager et que votre terrain est très enherbé, disposez pendant l'hiver un paillage assez épais afin de faire mourir les mauvaises herbes. Le mieux est de le faire le plus tôt possible. Au tout début du printemps suivant, retirez ce qu'il reste du paillage pour en faire du compost et permettre à la terre de se réchauffer. Ensuite, à vous de déterminer la nature de votre sol. S'il est très compact et lourd, travaillez la terre à la bêche (attention au dos !). Mais si la terre est déjà assez meuble, préférez l'aérabèche (ou grelinette), moins fatigante que la bêche et plus respectueuse de la vie organique. Elle ameublit la terre sans la retourner profondément. Nivelez ensuite au râteau, et ajoutez du compost. Votre sol est aéré et bien nourri, vous pouvez mettre en terre vos premiers plants !

Conseils pratiques