Arrosage automatique : lequel choisir pour son jardin ?

Pratique, écologique et économique, l'arrosage automatique a tout bon ! Découvrez les différents systèmes d'arrosage, leurs avantages et inconvénients.

Arrosage automatique : lequel choisir pour son jardin ?
© Serg Grigorenko/123RF

Les avantages de l'arrosage automatique

L'un des plus gros avantages, c'est de ne plus avoir la corvée d'arrosage ! En effet, les allers-retours avec l'arrosoir peuvent être longs et fatigants, surtout si l'on possède un grand terrain ! Avec l'arrosage automatique, il vous suffit juste de régler votre programmateur, et le tour est joué ! Un autre atout est de pouvoir partir en vacances l'esprit tranquille. En effet, vous ne risquez plus de perdre vos plantes préférées en partant deux semaines au mois d'août ! Le jardin est arrosé pendant votre absence et vous retrouvez vos plantes en bonne santé en rentrant. Également, l'arrosage automatique est écologique. Vous pouvez régler la quantité d'eau nécessaire à vos végétaux, sans leur en donner trop.

3 choses à savoir avant d'installer un arrosage automatique

  1. Connaître votre type de sol : est-ce un substrat sableux, qui est très drainant ? Ou au contraire une terre argileuse qui est compacte et qui retient l'eau ?
  2. Connaître les besoins en eau de vos plantes : commencez par lister les plantes présentes dans votre jardin, puis renseignez-vous sur leurs besoins en eau. Des plantes méditerranéennes ne demanderont pas le même apport en eau que des végétaux de terre de bruyère par exemple.
  3. Quel emplacement vous souhaitez arroser : un potager, des massifs fleuris ou d'arbustes, des haies, une rocaille, la pelouse... Chaque type d'aménagement demande un arrosage qui lui est propre.

Les différents systèmes d'arrosage automatique

L'arrosage automatique de surface

C'est la solution la moins coûteuse, qui convient bien aux petits jardins. Un embout est fixé à l'extrémité d'un tuyau relié à l'arrivée d'eau. L'arroseur peut être fixe et diffuser de l'eau à un certain rayon, ou bien rotatif. Il peut être équipé d'une rampe oscillante permettant d'arroser en éventail, idéal pour les surfaces rectilignes comme le potager. Pour les plus grandes surfaces, l'arroseur à canon expulse ses jets d'eau à plusieurs mètres. Il suffit ensuite de régler le programmateur pour que l'arrosage se lance automatiquement aux heures voulues. Il faut toutefois penser à ranger le matériel d'arrosage pour que le jardin reste esthétique. De plus, ce système n'est pas idéal pour les grands jardins car cela multiplie le nombre d'arroseurs et de tuyaux. Mieux vaut alors miser sur l'arrosage enterré !

L'arrosage enterré

L'arrosage automatique enterré a l'avantage d'être discret en se montrant uniquement au moment de l'arrosage. Le reste du temps, il est invisible et le jardin est impeccable. En revanche, son installation est plus complexe et nécessite l'intervention d'un professionnel. On l'installe généralement au moment de la conception du jardin ou lors de travaux. Il existe différents type d'arroseurs en fonction des végétaux à arroser. Pour un arrosage en pluie fine, on préfère les tuyères, pour un massif de fleurs par exemple. Pour un arrosage plus puissant, on choisit les turbines qui sont idéales pour les pelouses. Enfin, les arroseurs escamotables oscillants sont utilisés pour les grandes surfaces car ils peuvent couvrir jusqu'à 150 m2 de surface !

Le goutte à goutte

L'arrosage automatique au goutte à goutte offre de nombreux avantages. Il est écologique car il n'arrose qu'au pied de chaque plante et donc, ne gaspille pas d'eau inutilement à arroser les "mauvaises herbes". Il est pratique car il ne brûle pas les feuilles et peut se programmer facilement. Vous pouvez poser votre système goutte à goutte vous-même, les tuyaux sont fixés au sol à l'aide de crampons et vont d'une plante à l'autre à l'aide de dérivateurs. Ensuite, des goutteurs viennent arroser le pied de chaque plante. C'est un système qui est apparent mais peut être facilement recouvert par la végétation dans les massifs. Il est adapté aux potagers, bordures, massifs et balcons.