Phacélie

Appelée aussi phacélie à feuilles de tanaisie, la phacélie (Phacelia tanacetifolia) nous offre des inflorescences velues à la belle floraison bleue lavande très odorante. Originaire d'Amérique du Nord, la phacélie est surtout connue comme engrais vert sous nos latitudes. Elle est également très appréciée des pollinisateurs. Facile à cultiver, la phacélie est un bonheur en tous points…

Phacélie
© Algirdas Gelazius/123RF

Comment utiliser la phacélie ? Quelles sont ses propriétés ?

Plante très utilisée dans le cadre de la rotation de cultures au potager naturel, la phacélie joue le rôle principal d'engrais vert en générant de l'humus. Elle est plantée pour consommer les nutriments jusque dans les profondeurs des sols, nutriments qui seront redistribués au profit des cultures à suivre quand la phacélie sera broyée ou qu'elle se décomposera. Elle est donc idéale à planter avant de réaliser votre parcelle au potager ou bien, au sein d'un verger.

L'autre avantage de cet engrais vert est l'aptitude de son système racinaire à décompacter la terre. Quant à ses feuilles, similaires à celles de la tanaisie, elles enrichiront les sols en distribuant de l'azote et en générant de l'humus, deux composants essentiels pour obtenir un sol fertile. La phacélie s'utilise donc comme un engrais naturel très nourrissant pour le sol contrairement à un engrais chimique qui va appauvrir le sol bien qu'il nourrisse un végétal.

Plante mellifère, la phacélie fait aussi le bonheur des pollinisateurs s'en donnant à cœur joie à tel point que les apiculteurs l'utilisent afin de fabriquer un miel très parfumé. Pour ce faire, la culture de la phacélie se déroule sur plusieurs mois afin d'offrir des repas longue durée, surtout aux abeilles qui se délectent de ses divers nectars.

D'autres insectes viennent souvent visiter la plante, notamment les syrphes, connus pour éliminer les pucerons. Cela rend la phacélie fort utile quand elle est plantée près de végétaux sujets aux attaques de pucerons, comme c'est le cas des rosiers ou de nombreuses autres plantes courantes du jardin.

Pour bien faire, vous devez couper les tiges de la plante au plus près du sol avant qu'elle ne fleurisse de façon à ce qu'elle libère le plus d'azote possible dans la terre. Vous pouvez aussi le faire après l'apparition de ses inflorescences bleu lavande en forme de crosse : le système racinaire sera meilleur à ce moment-là car plus nourrissant. Sachez que si vous ne coupez pas votre phacélie, elle produira de très nombreuses autres plantes, ses graines, prenant vie dans les capsules (fruits) à terme, se semant de manière spontanée.

Comment et quand semer la phacélie ?

Facile à cultiver, la phacélie peut être semée un peu partout, notamment au cœur d'un massif, entourée d'autres plantes dont certaines seront sous bonne garde étant donné ses pouvoirs protecteurs au jardin. Mieux encore, l'engrais vert peut supporter tous les types de sols, en plein soleil. Pour semer la phacélie à feuilles de tanaisie :

  1. Retournez un peu le sol sans bêcher en profondeur ;
  2. Déposez vos graines à la volée en respectant le ratio suivant : entre 0,7 et 1 g pour 1 m² de parcelle ;
  3. Munissez-vous d'un râteau afin de tasser très légèrement ;
  4. Arrosez le tout, idéalement par aspersion de fines gouttes pour une germination plus rapide.

Les semis se réalisent au printemps ou bien au mois de septembre, si vous vivez sous un climat doux, hors des périodes de gel. La température parfaite pour semer les phacélies oscillent entre 10 °C et 25 °C. En semant au printemps, vous aurez la chance de voir les belles fleurs apparaître entre juin et août et en le faisant à l'automne, les phacélies fleuriront pleinement en avril.

Quel entretien pour la phacélie à feuilles de tanaisie ?

Facile cultiver, la phacélie est également facile à entretenir. En effet, elle n'a pas besoin de fertilisation et l'arrosage a lieu au moment de faire vos semis et jusqu'à ce que vous voyiez des graines. En fonction de l'usage que vous souhaitez faire de la phacélie, quelques gestes peuvent suffire :

  • Vous avez envie de récolter les graines ? Il vous suffit juste de patienter jusqu'à la floraison complète ;
  • Vous avez plutôt envie d'attendre jusqu'à la floraison des phacélies ? Dans ce cas, et les pollinisateurs vous remercieront, ces dernières peuvent être juste coupées avant l'arrivée des graines. Intégrées à la terre, elles serviront d'engrais pour la prochaine culture qui peut être débutée un mois plus tard ;
  • Vous préférez nourrir la terre afin de l'enrichir pour votre potager ou votre verger ? Dès que les semis donnent naissance à des feuilles, vous pouvez procéder à leur broyage.

Comment récupérer les graines de phacélie ?

Après la floraison, veillez à récolter vos graines quand les capsules les renfermant sont vraiment sèches et que les graines se retirent facilement. Une fois récoltées, vous pouvez, au choix, les semer sans tarder ou les conserver précieusement, sachant qu'elles peuvent rester au sec plusieurs années et que le prix des graines n'est pas toujours bon marché.

La phacélie est-elle comestible ?

Non, la plante aux mille et une vertus ne possède pas celle d'être consommée. Pour cause, les feuilles si nourrissantes pour nos sols sont composées de psychotropes. Il n'est donc pas du tout recommandé d'en consommer.

Associer phacélie et moutarde

La phacélie peut tout à fait cohabiter avec d'autres plantes et cela ne peut qu'enrichir davantage la terre en donnant vie à des nutriments multiples. L'association entre deux engrais verts que sont la phacélie et la moutarde est donc toute trouvée ! Idéalement, associez-les au printemps. Le fenugrec peut se joindre également à cette alliance de semis. Ces plantes seront un régal pour les pollinisateurs qui plus est !