Remontant, non remontant : quelle signification pour les plantes ?

Plantes à fleurs, bulbeuses, vivaces, arbustes ou encore fruitiers peuvent être remontants ou non remontants. Le choix se fait en fonction de plusieurs facteurs tels que les objectifs de récolte, la superficie ou encore le temps consacré à l'entretien des végétaux, chacun nécessitant des besoins propres.

Remontant, non remontant : quelle signification pour les plantes ?
© victoriash/123RF

Qu'est-ce qu'une plante remontante ?

Une plante remontante a la capacité de fleurir et ou de fructifier à raison de deux fois au cours d'une même année (au printemps, puis, souvent, en été et ou au début de l'automne selon les variétés) et du même cycle végétatif. Les avantages de posséder une telle plante tiennent déjà à la chance de pouvoir profiter d'une floraison deux fois plus longtemps comme de déguster certains fruits deux fois plus longtemps également.

Néanmoins, il y a au moins un inconvénient, et cela vaut pour les fruitiers, la production des fruits est souvent plus faible chez une plante remontante alors qu'une plante non remontante produit en plus grande quantité. De même, l'entretien d'un végétal remontant sera, d'une variété à l'autre, plus assidu (taille, surfaçage, arrosage...) puisqu'il y a deux périodes-clés au cours du même cycle végétatif. Un rosier remontant se taille ainsi au début du printemps et la première année, la taille doit se concentrer sur les rameaux les plus solides. Cela permettra au rosier d'avoir sa "charpente" bien en place pour la suite de sa croissance. Enfin, selon les variétés, il vous faudra bénéficier d'une surface suffisante, certains végétaux étant quelque peu envahissants.

Bon à savoir : une plante remontante n'est pas forcément une plante grimpante pour autant. Les deux adjectifs sont souvent confondus et pourtant, ils n'ont pas le même sens dans l'univers du jardinage. Une plante grimpante pousse en hauteur et s'agrippe à tout support proche d'elle au besoin mais elle ne sera pas remontante par nature. Mais un végétal peut tout à fait être à la fois remontant et grimpant. Le meilleur exemple reste celui de certaines variétés de rosier grimpant.

Quelles sont les variétés de végétaux remontantes ?

Les végétaux (bulbes, vivaces, plantes à fleurs, fruitiers) entrant dans la catégorie de plantes remontantes sont assez nombreux. On peut les citer par exemple :

  • Les arbustes et plantes à fleurs : certains rosiers (Pierre de Ronsard, Grand-mère Jénny, Zephirin Drohin, Madame Alfred Carrière, la Crimson Glory, Paul Transon, la Golden Shower, New Dawn...), les hémérocalles (Artic Snow, Betty Warren Woods, All Fired Up, Barbara Mitchell, Awesome Blossom…), la glycine (glycine de Chine notamment), la clématite (Proteus, Rouge Cardinal, Nelly Moser, Huldine…), l'azalée (Encore Empress, Pourpre, Repetita...), certains iris (Germanica, Bold Move, Amazoniak, Fashionista, Folie Douce, Nordica, …), la lavande (Gien, Angustifolia, Dentata, )...
  • Les fruitiers : les fraisiers (Mara des Bois, Anaïs, Charlotte, Reine des Vallées, Cirafine, Maestro, Gento, Tabunda, Ostara), les framboisiers (Surprise d'automne, Cumberland, Heritage, Zeva, Fallgold, Sumo, Autumn Bliss…), certaines variétés de figuiers (Kadota, Grise de Tarascon, Jérusalem, Brown Turkey, Goutte d'or, Dalmatie, Noire de Caromb, Rouge d'Argenteuil…)...

Qu'est-ce qu'une plante non remontante ?

Les variétés de plantes dites non remontantes fleurissent ou produisent des fruits une seule fois dans l'année, en général entre le printemps et l'été. L'avantage premier est leurs propriétés florifères et ou fructifères puisque ces variétés de végétaux donnent des fleurs ou des fruits en abondance, ce qui est agréable autant pour les yeux, le nez que pour les papilles (fruits frais à consommer sur toute une période et à intégrer à de délicieuses pâtisseries). Mais la période de cueillette des fruits est plus courte et il vous faudra la faire régulièrement afin de pas perdre une miette de vos productions.

De même, les conditions d'entretien (arrosage, engrais, taille) peuvent différer et il vous faudra en tenir compte : par exemple, un rosier non remontant se taille une fois sa floraison achevée, en général à la fin du mois de juillet. Cela permettra de stimuler la venue de nouvelles pousses dans les temps. La taille demeure légère et vous devrez tailler les jeunes tiges de moitié afin de stimuler la ramification. D'une plante à l'autre, les conditions d'entretien changent : prenez tous les conseils utiles au moment de choisir votre variété.

Un végétal non remontant peut être grimpant comme certaines variétés de rosiers

Quelles sont les variétés de végétaux non remontantes ?

A l'instar des variétés remontantes citées plus haut, d'autres, appartenant à la même espèce, ne sont pas remontantes. En voici une liste non exhaustive :

  • Les arbustes et plantes à fleurs : certains rosiers (Protland, Mousseux, Lutéa, Centifolia, Alba, Damascena, Privins, Pimprenelle, Lutéa, Albertine), la glycine (glycine de ), la clématite (…), l'azalée (...), la lavande (Gien, Angustifolia, Dentata, )...
  • Les fruitiers : les fraisiers (Gariguette, Angelina, fraise tomate, Annablanca, Camarosa, Rubis des jardins, Festival, Snow White Pineberry, Candiss...), les framboisiers (Glen Ample, Willamette, Meeker, Malling Promise, Llyodd Georges... ), des variétés de figuiers (Ronde de Bordeaux, Rouge de Bordeaux, Solliès, Marseillaise...).

Plantes extérieures