Tailler un hortensia : les règles d'or à connaître

D'une croissance plutôt rapide, l'hortensia doit néanmoins être taillé, selon différentes techniques et selon la variété, afin de poursuivre son existence sereinement. Et c'est la même règle d'or pour l'hortensia cultivé en pot, à quelques spécificités près. Voici nos conseils pratiques afin de profiter longuement de cet arbuste sculptural.

Tailler un hortensia : les règles d'or à connaître
© Valerii Honcharuk/123RF

Quand tailler un hortensia ?

Parmi les variétés les plus courantes installées dans les jardins et les pots, il y a l'hydrangea macrophylla et l'hydrangea paniculata. Arborant des couleurs roses, bleues, mauves, ces arbustes fleurissent à foison dans nos jardins, un délice autant pour les yeux que pour le nez. Mais aussi beau et agréable soit-il, l'hortensia doit être taillé, une fois par an dans l'idéal.
Comme pour tout végétal, il y a des principes de base à respecter. Le premier, ne pas tailler un jeune plant d'hortensia venant d'être planté quelques mois auparavant. Attendez qu'il ait fleuri une première fois.
Quant aux périodes de tailles d'un hortensia, elles peuvent intervenir soit au printemps, avant la période floraison, afin de garantir la pousse, soit à l'automne, avant la période repos végétatif, de façon légère pour favoriser la venue d'une prochaine floraison.
L'intérêt de la taille est double : les tiges se fatiguent, ce qui a une incidence sur la floraison. Couper les tiges en question stimulera la floraison.

Comment tailler un hortensia ?

Il faut avoir en tête que l'hortensia fleurit sur les tiges de l'année précédente. Ces jeunes bois doivent donc être préservés si vous souhaitez les voir se multiplier par la suite. Une taille trop rigoureuse, de plus de 20 à 30 cm, serait néfaste.

La taille de l'hortensia à l'automne :

  • La taille de l'hortensia en automne se résume à couper surtout quelques rameaux parmi les plus anciens et les bois morts, au ras du sol, ce qui permettra la croissance de tiges énergiques. Pour les identifier, c'est simple : ces bois sont plus volumineux et leurs talons manquent de couleur.
  • Sans oublier de couper les fleurs fanées au-dessus du premier bourgeon se trouvant sous la fleur. La floraison est en passe de s'achever donc cette taille ne peut être que bénéfique.
  • Selon la variété d'hortensia, une taille peu avant la période de gelée s'avère risquée car les tiges coupées seraient fragilisées. C'est le cas des hortensias rustiques, à l'exemple du magnifique hydrangea macrophylla Endless Summer.

La taille de l'hortensia au début du printemps :

Cette taille peut se dérouler en fin d'hiver si la région dans laquelle vous vivez le permet.

  • Elle consiste à supprimer, de façon légère, les branches mortes qui ne fleuriront pas afin de laisser la place aux rameaux vigoureux.
  • C'est aussi l'occasion de couper les branches trop fragiles ne poussant pas correctement.
  • Des tiges portant des fleurs fanées seront certainement à retirer également et, ce, de la même façon que lors de la taille automnale, à savoir en taillant vraiment juste au-dessus des bourgeons en devenir.

Exceptions :

  • Tailles trop rares : dans le cas où votre hortensia n'a pas été taillé assez régulièrement, l'accumulation de branches est à craindre, notamment des bois morts ou en mauvais état. Coupez-les au ras du sol pour laisser la place à de nouvelles tiges et aérer votre arbuste. Veillez à maintenir les bourgeons situés à la base des tiges car leur fleurissement viendra bien assez tôt, pour votre plus grande satisfaction.
  • L'importance de l'éclaircissage : en coupant des rameaux en trop grand nombre et au centre de la plante, parmi les plus abîmés et les plus âgés, vous laissez la lumière passer au cœur de votre arbuste et ainsi, vous favorisez sa croissance et une bonne santé, notamment face aux parasites et maladies.

Quand rabattre un hortensia ?

Le rabattage d'un hortensia peut être nécessaire si ce dernier montre de gros signes de vieillesse ou que sa croissance générale est en péril. Dans ce cas de figure particulier, vous pouvez procéder à une taille sévère, à savoir couper sur 20 à 30 cm les tiges, quitte à éliminer toute chance de floraison estivale.
Le rabattage de l'hortensia doit débuter au centre de l'arbuste, ce qui permettra de l'aérer. Cela peut être utile surtout pour les hortensias qui pourraient repartir l'année suivante.

Comment tailler un hortensia en pot ?

La culture de l'hortensia en pot est tout à fait possible selon la variété. L'hydrangea serrata ou l'hydrangea paniculata s'y prêtent bien. Néanmoins, évitez de cultiver en pot les variétés grimpantes telles que l'hydrangea petiolaris ou l'hydrangea seemanii, à planter en pleine terre.
La taille d'un hortensia en pot possède ses propres règles. En effet, il est recommandé de ne couper les fleurs fanées qu'au printemps afin de laisser l'arbuste passer l'hiver, celui-ci pouvant être rigoureux. C'est une façon efficace de le protéger.
Une fois le début du printemps, ou la toute fin d'hiver, quand le risque de gel est nul, une légère taille peut être faite et consiste à raccourcir les tiges, juste au-dessus des bourgeons en pleine croissance ; mais également de supprimer, bien sûr, les bois morts, mal placés ou fragilisés. N'hésitez pas non plus à éclaircir le centre du végétal.
Étant donné que les variétés d'hortensias cultivés en pot possèdent un port compact, une taille printanière leur permettra de conserver cette allure, fort décorative.