Renouée du Japon : comment éradiquer cette plante invasive ?

Derrières ses jolies feuilles vertes et ses fleurs blanches parfumées, se cache une plante invasive difficile à éradiquer. La renouée du Japon colonise l'Europe et ne laisse gère de place aux végétaux locaux. Découvrez nos moyens de lutte !

Renouée du Japon : comment éradiquer cette plante invasive ?
© Tomas Vynikal/123RF

Pourquoi la renouée du Japon est-elle invasive ?

La renouée du Japon développe des tiges souterraines appelées rhizomes. Ces organes de réserve forment des racines et de nouvelles tiges permettant à la plante de se multiplier facilement. Ces rhizomes s'étendent et créent un maillage sur 10 m de large et 2 m de profondeur. Ainsi, si vous retirez une touffe, il restera toujours des fragments de tiges souterraines. Chaque fragment sera à l'origine d'une nouvelle pousse...

Une plante bio-indicatrice

La renouée du Japon révèle la nature du sol qu'elle occupe. Elle pousse facilement dans les terrains pollués, notamment aux métaux lourds et à l'aluminium. C'est une des raisons de son expansion en Europe. Le déclin de l'activité industrielle lui a offert des zones à exploiter. Bien qu'elle occupe des sols pollués, elle n'est pas toxique pour l'homme. C'est en 1825 qu'elle fut introduite aux Pays-Bas, par Philipp Franz von Siebold, médecin officier de la Compagnie néerlandaise des Indes orientales : il l'acclimata pour ses qualités de plante fourragère et mellifère.

Où pousse la renouée du Japon ?

En général, on la retrouve dans des sols frais, voire humides, aussi bien au soleil qu'à la mi-ombre. Elle supporte bien le calcaire et les substrats pauvres. Très rustique, elle supporte des températures jusqu'à -25 °C. Toutes ces caractéristiques la rendent difficile à déloger. On la trouve dans les friches industrielles, au bord des cours d'eau pollués et le long des voies ferrées

En quoi la renouée du Japon est-elle une menace pour la biodiversité ?

Bien qu'elle attire les abeilles et les autres pollinisateurs, elle envahit les espaces et prend le pas sur les variétés locales, n'ayant plus la place de pousser. Elle gagne même face aux orties qu'elle supplante allègrement. Là où la renouée du Japon s'installe, la biodiversité diminue considérablement, ne laissant aucune chance aux autres espèces végétales.

Comment se débarrasser de la renouée du Japon ?

Avec du gros sel

Certains jardiniers recommandent l'utilisation de gros sel. Il faut alors en déposer à chaque pied de renouée qui meurt en quelques jours. Attention, le gros sel n'affecte pas uniquement la renouée, mais toutes les plantes dans les parages. C'est une technique à utiliser avec parcimonie pour ne pas intoxiquer le sol et l'eau.

Avec du vinaigre blanc

Le vinaigre blanc est un bon désherbant naturel dilué dans de l'eau (cinq litres d'eau pour 200 ml de vinaigre blanc). Le mieux reste encore de tester cette technique sur la renouée du Japon. Il faudra sûrement l'associer à une autre méthode pour obtenir des résultats.

A l'aide d'une fauche et d'une bâche

Si l'on déclare la guerre à la renouée, il faut être patient et endurant. Effectuez des fauchages hebdomadaires et placez une bâche opaque sur toute la zone concernée. Sans lumière, la plante ne pourra plus se développer correctement.

Quel animal mange la renouée du Japon ?

Une autre solution, souvent utilisée par les collectivités, est d'utiliser des animaux. La chèvre serait plutôt friande de cette herbacée ! Autant faire d'une pierre deux coups : lutter contre cette espèce invasive et nourrir le bétail.

Parasites et maladies