Cognassier du Japon

Avec sa belle floraison dès la fin de l'hiver, le cognassier du Japon apporte une touche colorée précoce à votre jardin. En automne, vous pourrez récolter ses fruits odorants qui persistent longtemps sur les branches après la chute des feuilles. Rustique, il s'adapte facilement à différents sols et résiste bien au froid.

Cognassier du Japon
© mysikrysa/123RF

Quelle est la différence entre le pommier du Japon et le cognassier du Japon ?

Le cognassier du Japon est souvent confondu avec le pommier du Japon. Ils font partie de la même famille (les Rosacées) et se ressemblent. Mais le pommier du Japon (Malus floribonda) fleurit plus tardivement. Ses fruits ressemblent à des pommes miniatures, alors que ceux du cognassier (Chaenomeles) ressemblent plutôt à des coings.

On compte peu d'espèces de cognassiers du Japon. La plus authentique est le Chaenomeles japonica mais il en existe d'autres comme le Chaenomeles speciosa. Par facilité, ils sont tous appelés "cognassiers du Japon", alors que certaines espèces sont originaires de Chine ou de Corée.

Où planter un cognassier du Japon ?

Choisissez un endroit ensoleillé mais sans soleil brûlant. Le cognassier du Japon peut aussi se contenter d'une exposition mi-ombre.

Il poussera dans tous types de sols, du moment que la terre est bien drainée. Évitez cependant les sols trop calcaires, le cognassier pourrait développer une chlorose. Lorsque vous choisissez son emplacement, évitez la proximité avec une allée, une terrasse ou des jeux d'enfants : c'est un arbuste très épineux. Rustique, il supporte des températures allant jusqu'à -25°C et résiste à la pollution. Il peut être planté en ville.

Le cognassier du Japon peut venir garnir une haie défensive, être planté de manière isolée ou bien en pot sur une terrasse ou un balcon. Il est également cultivé régulièrement sous la forme de bonsaï.

 Quand et comment planter un cognassier du Japon ?

Plantez  le cognassier du Japon de préférence en automne, même s'il est possible de le planter au printemps.

  • Si vous le plantez en pleine terre, respectez une distance de 1 m à 1,5 m entre deux plants.
  • Si vous le plantez dans un pot, choisissez un contenant assez grand, au moins 30 cm de hauteur.

Comment entretenir un cognassier du Japon ?

Au cours du premier été après sa plantation, arrosez tous les 15 jours. Une fois bien enraciné, le cognassier du Japon résistera plutôt bien à la sécheresse. Si votre cognassier du Japon est planté dans un bac ou un pot, rempotez dès qu'il est à l'étroit et apportez-lui régulièrement de l'engrais.

Quand et comment tailler un cognassier du Japon ?

Le cognassier du Japon croît rapidement. Vous pouvez le tailler deux fois par an, pour que l'arbuste conserve une belle forme et un bel équilibre ou pour le densifier s'il est dans une haie.

  1. Taillez toujours après sa floraison, par exemple en juin et en septembre.
  2. Munissez-vous de gants et faites attention aux épines qui peuvent rentrer dans la peau.
  3. Taillez l'intérieur de l'arbre et le bois mort.
  4. Coupez les branches qui se croisent ou les branches disgracieuses
  5. Coupez les branches d'un tiers de leur hauteur.

Comment bouturer un cognassier du Japon ?

Le bouturage du cognassier du Japon s'effectue à la fin de l'été.

  1. Prélevez des talons d'environ 10 cm sur des pousses latérales.
  2. Plantez-les dans un pot.
  3. Ajoutez de préférence une hormone de bouturage.
  4. Installez les pots en intérieur, la température ne doit pas descendre en-dessous de 16°C.

Les fruits du cognassier du Japon sont-ils comestibles ?

Les fruits du cognassier du Japon sont très astringents et ne peuvent donc pas être mangés crus. En revanche, ils peuvent être consommés après cuisson dans des gelées. Ils agrémentent aussi certaines recettes de liqueurs.