Quel tuteur pour les tomates ?

Pour éviter que les pieds ne cassent, tuteurez vos tomates ! Découvrez les différents types de tuteur et comment y accrocher les tomates.

Quel tuteur pour les tomates ?
© Kamil Macniak/123RF

Le poids de leurs fruits et l'effet du vent peuvent casser les pieds de tomates. C'est pourquoi, bien souvent, elles ont besoin de l'aide d'un tuteur, afin de les maintenir tout au long de leur pousse.

Quelle hauteur de tuteur pour les tomates ?

Les tomates peuvent atteindre jusqu'à 2,50 m de haut selon les variétés. Il faut donc choisir le tuteur en conséquence ! Tenez compte du fait qu'une trentaine de centimètres sera enterrée pour maintenir le tuteur.

Quand tuteurer les tomates ?

Au moment de la plantation idéalement. Vous pouvez ensuite les accrocher au fur et à mesure de leur pousse sur le support.

Comment tuteurer les plantes de tomates ?

En fonction du tuteur choisi, vous aurez soit à enrouler la tige autour du support, soit à l'accrocher à l'aide de liens. Pour cela, optez pour des liens en raphia. Naturels, ils sont sans danger pour les plantes et l'environnement car ils ne contiennent pas de produits chimiques.

Quel type de tuteur choisir ?

Tuteur à spirales

Ce type de support est pratique puisqu'il suffit d'enrouler la plante, vous n'avez donc pas besoin de l'attacher tout du long. Sensible au vent, il vaut mieux le privilégier pour des variétés basses, ne dépassant pas 1,50 m.

Portique en A

Les pieds de tomates sont alors plantés face à face, formant deux lignes. Les tiges partent de deux pieds de tomates, l'un en face de l'autre. Ils se rejoignent au sommet, attachés par des ficelles. Tous les sommets sont reliés entre eux par une longue tige.

Tipi

Le principe est le même que le portique en A, sauf que plusieurs tiges se rejoignent en un sommet, formant plusieurs petits tipis.

Corde ou ficelle

Il suffit d'enfoncer plusieurs tiges hautes, le long des allées de tomate. Il ne reste plus qu'à les relier avec de la ficelle et d'y accrocher les pieds de tomate. Cette opération peut être mise en place en utilisant la structure d'une serre.

Piquet

Tout simplement, un piquet planté dans le sol pour chaque pied. Il faut ensuite attacher le pied au pied, à l'aide de liens en raphia.

Quel matériau privilégier ?

  • Le métal : solide et résistant, il faut choisir un métal ne rouillant pas, comme l'aluminium, léger et robuste à la fois.
  • Le bois : comme le châtaignier ou l'acacia qui sont imputrescibles.
  • Le bambou : léger et solide, il est adapté aux tipis et portiques. Utilisé en simple piquet, les liens risquent de glisser.
Potager