Ces plantes incontournables dans un jardin japonais

Soigné, harmonieux et emprunt de sérénité, le jardin japonais inspire et intrigue. Floraisons subtiles et silhouettes élégantes se marient au sein de la palette végétale. Découvrez 4 plantes typiques des jardins japonais.

Ces plantes incontournables dans un jardin japonais
© Chon Kit Leong/123RF

Représentation d'un paysage naturel en miniature, le jardin japonais met en lumière l'irrégularité de la nature. Chaque plante a sa place et demande une attention toute particulière. Voici 4 plantes incontournables du jardin japonais.

L'érable du Japon

L'érable du Japon (Acer palmatum) est un petit arbre dont la couleur des feuilles évolue avec les saisons. Selon les variétés, elles vont du vert tendre au pourpre, sont tantôt larges et palmées, tantôt fines et ciselées. En automne, elles dévoilent des nuances orangées, rouges, cuivrées ou jaunes. Cet arbre apprécie une exposition mi-ombre, un sol frais et acide. Il faudra ensuite un arrosage régulier mais pas d'eau stagnante. Pensez donc à disposer une couche de drainage, au fond du trou ou du pot au moment de la plantation.

  • Niveau de culture/d'entretien : pour amateur
  • Astuce de culture : pour garder l'humidité du sol et l'acidifier, paillez le pied de l'érable avec des écorces de pin.

Les bambous

Touche zen par excellence, les bambous possèdent des tiges étroites et hautes plus ou moins vertes, jaunes ou noires. Les feuilles fines et élancées bruissent au moindre vent et sont très décoratives. Certaines variétés sont naines, d'une hauteur d'1,50 m maximum. Elles sont alors utilisées en bordures. D'autres sont de taille moyenne ou géante, de 3 m à plus de 10 m de haut ! Pratique pour se cacher des regards indiscrets. Les bambous ne sont pas difficiles en terme de sol mais ils ont besoin d'eau. En pot, les arrosages devront être très réguliers en été.

  • Niveau de culture/d'entretien : pour débutant
  • Astuce de culture : les bambous sont traçants, c'est-à-dire qu'ils deviennent envahissants. Certaines variétés font exception à la règle comme le Fargesia jiuzhaigou et le Fargesia rufa.

Le rhododendron

Le rhododendron fait partie des plantes de terre de bruyère qui s'épanouissent dans un sol acide. Au printemps, il offre de grosses inflorescences rouges, roses, violettes, jaunes, blanches, orange ou bleues selon la variété choisie. Son feuillage sombre, lustré et persistant ne fait que valoriser la luminosité de la floraison. De 50 cm à 5 m de haut, les rhododendrons peuvent être plantés en haie, en massif ou en pot. Si votre terre n'est pas acide, il conviendra d'ajouter de la terre de bruyère au moment de la plantation. C'est un arbuste facile à vivre s'il est bien installé : évitez la terre calcaire, l'eau stagnante et les courants d'air.

  • Niveau de culture/d'entretien : pour amateur
  • Astuce de culture : n'arrosez pas votre rhododendron avec de l'eau calcaire, il déteste ça, préférez l'eau de pluie. Une fois par an en fin d'hiver, apportez lui un peu de matières organiques comme du compost ou du fumier.

L'If taillé en nuage

La taille en nuage est l'art de tailler un arbre ou un arbuste de manière à former des nuages au bout des rameaux. Certaines espèces d'arbres se prêtent bien à cet exercice, c'est le cas de l'If, qui pousse facilement dans nos contrées. Ce conifère est doté de petites aiguilles sombres recourbées. Ce feuillage dense permet de créer facilement des formes qui ne risquent pas d'être dégarnies. L'idée est de dégager entièrement les branches principales, afin qu'elles soient dénuées de petits rameaux et de feuilles. À l'extrémité de la branche, on taille alors le feuillage en forme de boule. Effet décoratif garantit !

  • Niveau de culture/d'entretien : pour confirmé
  • Astuce de culture : parfois, certaines branches poussent trop vers le haut. Pour qu'elles se développent horizontalement, on les maintient plus bas à l'aide de tendeurs fixés au sol.
plante-jardin-japonais-if
If taillé en nuage © Ilona Tymchenko/123RF
Choix des végétaux