Chenille processionnaire du pin et du chêne : comment en venir à bout ?

Se déplaçant en file indienne, les chenilles processionnaire colonisent les pins et les chênes. Elles sont dangereuses pour les arbres, les animaux et les hommes. Découvrez comment lutter efficacement !

Chenille processionnaire du pin et du chêne : comment en venir à bout ?
© Dennis Van De Water/123RF

Origine de la chenille processionnaire

Son nom tient du fait qu'elle se déplace en ligne, en procession. C'est la larve d'un papillon de nuit d'origine forestière. Colonisant les régions du sud, on observe depuis quelques années, qu'elle remonte de plus en plus au nord, à cause du réchauffement climatique.

Chenille processionnaire du pin

Elles sont brunes avec des petites taches orangées. Poilues, elles dégagent une petite poussière urticante. Les chenilles se nourrissent des aiguilles, ce qui ralentit la croissance de l'arbre et l'affaiblit. Les étapes de la vie de la chenille processionnaire du pin sont  :

1. Les papillons sortent de terre en juin.

2. Les papillons s'accouplent.

3. La femelle dépose des centaines d’œufs sur les aiguilles du pin.

4. Les papillons meurent quelques jours après leur accouplement.

5. En juillet/août, les chenilles éclosent et commencent à grignoter les aiguilles.

6. En automne, elles construisent leur abri de soie.

7. Elles y restent tout l'hiver.

8. Le printemps suivant, elles descendent de l'arbre et s'enfouissent sous le sol.

9. Elles se transforment en chrysalides avant de devenir des papillons.

Et c'est reparti pour un tour ! Vous l'aurez compris, il faut lutter contre les chenilles car c'est un cercle vertueux.

Chenille processionnaire du chêne

Également poilue, la chenille processionnaire du chêne est grise/argentée. Mesurant jusqu'à 35 mm, la chenille processionnaire du chêne ne s'enfouit pas dans le sol, les étapes de sa vie sont légèrement différentes :

1. En été, les papillons s'accouplent, le mâle meurt dans la journée qui suit.

2. La femelle dépose ses œufs sur les branches les plus hautes du chêne, puis meurt.

3. Les œufs restent alors ainsi durant tout l'hiver.

4. Ils éclosent au tout début du printemps, au moment de l'apparition des jeunes feuilles, qu'elles vont se faire un plaisir de déguster.

5. Les chenilles construisent leur abri de soie pour y passer leur stades larvaires, avant de se transformer en chrysalides.

Les dégâts sur les arbres et la santé

L'arbre subit une défoliation, c'est-à-dire qu'il perd ses feuilles. Traité rapidement, il va se remettre de cette attaque en quelques années. En revanche, s'il n'est pas traité et qu'il subit des attaques plusieurs années de suite, il peut en mourir à cause d'une perte de feuilles trop importante. L'arbre n'est pas le seul impacté ! Les chenilles provoquent des démangeaisons chez l'homme et les animaux de compagnie. Au contact de la peau, elles créent des irruptions, si les yeux sont touchés, une conjonctivite va se manifester. Si vous respirez leurs poils urticants, vous pouvez être pris de maux de gorge. Le vent suffit à transporter leurs poils urticants, traitez rapidement l'arbre pour vous en débarrasser et n'hésitez pas à consulter un médecin.

Nid de chenilles processionnaires : comment le reconnaître ?

Les nids de chenilles, appelés abris de soie, sont facilement reconnaissables. Ils forment des boules blanches sur les branches, boules qui ont un aspect cotonneux et sont composées de multitudes de fils.

A quelle période les chenilles processionnaires descendent-elles de l'arbre ?

Au printemps, les chenilles processionnaires du pin descendent de l'arbre et viennent s'enfouir sous terre. Elle cherchent alors un endroit ensoleillé et creusent jusqu'à 20 cm de profondeur sous terre. C'est à ce moment là que les cocons sont créés par chaque chenille. Il faudra quelques mois, pour que les chrysalides donnent naissance aux papillons, qui vont alors sortir de terre, une fois les températures plus clémentes.

Piège à chenille processionnaire

Plusieurs techniques de lutte sont possibles. La première est la prévention, essayez de diversifier les espèces d'arbres de votre jardin, pour éviter toute propagation. Si votre arbre est déjà attaqué, vous pouvez utiliser un traitement biologique (à base de Bacillus thuringiensis) qui va agir sur les larves. Il existe aussi un traitement chimique, le diflubenzuron, qui perturbe le processus de mue. Ce traitement n'est pas recommandé pour les attaques de grande ampleur. Vous pouvez aussi vous couvrir de la tête aux pied et directement couper les branches concernées, avant de les brûler. Enfin, les pièges à phéromone capturant les mâles constituent une alternative intéressante.

Qui mange les chenilles processionnaires ? Leurs prédateurs naturels

La chenille processionnaire a peu de prédateurs naturels en raison de son caractère urticant. Seules les mésanges se nourrissent des jeunes larves, et les coucous s'aventurent parfois à les manger. En revanche, la larve de calosome se nourrit des chenilles processionnaires. Elle grimpe facilement sur l'arbre pour venir les dévorer.

Chenille processionnaire du pin et du chêne : comment en venir à bout ?
Chenille processionnaire du pin et du chêne : comment en venir à bout ?

Sommaire Origine de la chenille processionnaire Chenille processionnaire du pin Chenille processionnaire du chêne Dégâts sur les arbres et la santé Nid de chenille processionnaire A quelle période ? Piège à chenille...

Autour du même sujet