La demisexualité, qu'est-ce que c'est ?

Vous n'arrivez pas à avoir de relations sexuelles si vous n'avez pas de sentiments pour votre partenaire ? Pas de quoi s'inquiéter. Ressentir une attirance sexuelle seulement après avoir lié des liens affectifs porte un nom : la demisexualité.

La demisexualité, qu'est-ce que c'est ?
© Viacheslav Iakobchuk / 123rf

Le terme est peu courant, pourtant il touche une grande partie de la population. Une personne demisexuelle ne ressent du désir pour son partenaire que lorsqu'elle tisse une relation affective avec lui. Pas d'histoire d'un soir, ni de relation sexuelle sans attachement affectif. Interrogée à ce sujet par Santé Canada, Holly Richmond, sexothérapeute américaine, décrit le demisexuel comme "quelqu'un qui cherche à établir une relation intense, solide et sûre avant même de pouvoir penser à l'intimité sexuelle."  Le plus souvent, les personnes demisexuelles nouent d'abord une relation amicale avant de développer des sentiments amoureux et de ressentir du désir sexuel. "Pour un demisexuel, l'intimité est d'abord platonique. L'attirance sexuelle se développe à mesure que la relation s'approfondit. Ils ont vraiment besoin de connaître quelqu'un pour se sentir sexuellement attirés par eux", précise la spécialiste.

Demisexualité : ne pas confondre avec asexualité 

Le mot a été utilisé pour la première fois en 2008 par le Réseau pour l'Education et la Visibilité de l'Asexualité. Pour autant, il ne faut pas confondre demisexualité et asexualité, qui englobe les gens ne ressentant aucune attirance sexuelle et ne portant pas d'intérêt pour le sexe en général. Pour Maité Tranzer, psychologue clinicienne, le terme n'est pas encore vraiment reconnu puisque la demisexualité "requalifierait une ancienne identité sexuelle".

Demisexualité : se protéger ou s'assumer ?

La demisexualité n'est donc pas un choix mais une véritable orientation sexuelle. La dessinatrice et écrivaine Zorume, demisexuelle assumée, dénonce l'oppression à laquelle elle est confrontée face à sa sexualité dans les colonnes de Marie-Claire : "La demisexualité a besoin de soutien, et est d'autant plus opprimée par la culture du viol et l'omniprésence du sexe dans nos sociétés."  Les jeunes renvoient aujourd'hui l'image d'une société plus libérée, sans peur des rencontres furtives qui mènent aux histoires d'un soir. Utiliser son corps et profiter de celui de l'autre, en oubliant la dimension du sentimental, serait en fin de compte, une façon nouvelle de se protéger du risque de souffrir à cause de l'être aimé."Les générations Y et Z, accros aux applications de rencontres, et pour qui la sexualité devient de plus en plus libre, ont pu mettre en évidence la demisexualité, parce qu'elle sort du lot.", ajoute Zorume. Belle conclusion. 

La demisexualité, qu'est-ce que c'est ?
La demisexualité, qu'est-ce que c'est ?

Le terme est peu courant, pourtant il touche une grande partie de la population. Une personne demisexuelle ne ressent du désir pour son partenaire que lorsqu'elle tisse une relation affective avec lui. Pas d'histoire d'un soir, ni de...