Rencontre avec Adrien Sahores, nouveau visage Hugo Boss

Mannequin de 25 ans, Adrien Sahores est le nouveau visage du parfum Hugo Man. Rencontre avec un jeune homme à la gueule d’ange, à la voix rocailleuse destiné à un bel avenir.

Le mannequinat, véritable vocation ?
Adrien Sahores : J’ai débuté le mannequinat en 2009. Un peu par hasard. J’ai été repéré dans un magasin. Je ne m’y attendais pas du tout. J’étais en école de commerce à l’époque. (Adrien a obtenu son diplôme en 2014 ndlr) Le mannequinat était loin d’être un projet professionnel pour moi. Aujourd’hui, ça fait six ans que je fais ce métier. J’ai pu faire de très belles campagnes, travailler avec des marques prestigieuses. Pour l’instant, ça me plait beaucoup, donc j’en profite.

Qu’est-ce qui te plait dans le mannequinat ?
A.S : Quand j’ai commencé, j’avais 19 ans. Forcément, c’est un univers qui fait briller les yeux. Et puis grâce à ça, j’ai pu énormément voyager. A une époque où je n’avais pas forcément les moyens de voir le monde. Et surtout où je devais me consacrer à mes études. Le mannequinat est aussi un milieu qui m’a permis de rencontrer des gens extrêmement créatifs, de participer à des projets très intéressants. Quand je défile ou quand je participe à des campagnes pour des marques, j’ai l’impression de faire partie d’une équipe. C’est toujours très excitant.

Adrien Sahores pendant le shooting  de Hugo Man. © SdP - Hugo Boss

Tu penses rester dans le mannequinat ? Ou as-tu d’autres projets pour l’avenir ? Cinéma, musique ….
A.S : Ce qui est sûr, c’est que je ne pensais vraiment pas faire ça à la base. J’ai toujours été attiré par le marketing, les métiers de la restauration… Le mannequinat m’a ouvert les portes sur un autre univers, d’autres possibilités. Je suis aujourd’hui beaucoup plus tourné sur les métiers créatifs. Rester mannequin, pourquoi pas ? Pour ce qui est du cinéma, je n’ai pas envie de tomber dans le cliché du mannequin qui veut devenir acteur ou rockstar à Los Angeles. Mais si de beaux projets se présentent à moi, je réfléchirai bien sûr. Au début, j’étais tétanisé devant une caméra. Je ne savais pas quoi faire, comment me placer. Aujourd’hui, j’adore. J’y prends beaucoup de plaisir.

Tes études de marketing te donnent peut-être envie de travailler pour des marques…
A.S : Mon expérience peut me servir si je veux intégrer une marque, c’est certain. Mais depuis que je fais ce métier, je m’intéresse de près  la production, à l’événementiel. Y’a pas mal de choses qui m’intéressent. J’ai toujours rêvé d’ouvrir un restaurant ou un bar. Mais c’est difficile de savoir vers quoi je veux aller précisément.

Aujourd’hui, tu es égérie Hugo. Qu’est-ce que ça représente pour toi ?
A.S : Mon père avait souvent des parfums Hugo. Je lui en piquais systématiquement quand je sortais le soir. Être égérie Hugo Boss me fait bizarre. Sûrement parce que je ne réalise pas encore tout à fait. Mais ça me rend extrêmement fier que la marque m’ait choisi, qu’elle me fasse confiance. C’est quand même pas n’importe quelle marque. C’est tout simplement énorme. Je suis vraiment très heureux.

L’homme Hugo d'Hugo Boss est toujours très chic, très sûr de lui. Tu penses que tu corresponds à cette image ? Quel est ton uniforme mode ?
A.S : J’aime être élégant mais je n’aime pas l’élégance commune. J’aime bien avoir mon propre style et en même temps être simple et à l’aise dans les vêtements que je porte. Je suis attiré par les belles matières, les belles coupes. Ce qui définit Hugo Boss finalement. Mon vestiaire est dans les tons gris, bleu nuit, noir. Toujours très sobre. Peut-être qu’il faudrait que je porte un peu plus de couleurs !

Qu’est-ce qui te donne confiance en toi ?
A.S : Mon expérience sans aucun doute. Quand j’ai débuté à 19 ans, je n’avais pas forcément confiance en moi devant un objectif. J’étais totalement tétanisé. Aujourd’hui, je suis beaucoup plus à l’aise. J’ai compris que lorsque tu as confiance en toi, les gens avec lesquels tu travailles auront confiance en toi. J’ai aussi la chance d’avoir des amis fidèles et des parents présents.  Du coup, je me sens bien et j’ai confiance en moi et dans ce que je fais.

Pour suivre l’actualité d’Adrien Sahores sur Twitter : @SahoresAdrien

Hugo Man d’Hugo Boss
Prix : 45 euros le flacon d’eau de toilette en 40 ml
Disponible dans les points de vente agréés

Rencontre avec Adrien Sahores, nouveau visage Hugo Boss
Rencontre avec Adrien Sahores, nouveau visage Hugo Boss

Le mannequinat, véritable vocation ? Adrien Sahores : J’ai débuté le mannequinat en 2009. Un peu par hasard. J’ai été repéré dans un magasin. Je ne m’y attendais pas du tout. J’étais en école de commerce à l’époque. (Adrien a obtenu son diplôme en...