Faut-il adapter sa routine beauté à son cycle menstruel ?

Des cosmétiques à la micronutrition, en passant par le yoga : de nouvelles alternatives naissent pour aider les femmes à traverser leurs cycles menstruels plus aisément. Des professionnelles du bien-être nous conseillent.

Faut-il adapter sa routine beauté à son cycle menstruel ?
© DR

"Nous les femmes, nous vivons en phase cyclique, alors que les hommes vivent en phase linéaire", explique Johanna Dermi, Naturopathe (*). "Ainsi, le cycle de la femme est découpé en quatre phases, durant laquelle elle ressent quatre attitudes émotionnelles et physiologiques différentes". Si ces attitudes se ressentent différemment en fonction de chaque femme, il y en a bien une commune à toutes : l'évolution de la peau. Deux types d'hormones fluctuent tout au long du cycle : les œstrogènes et la progestérone. Les premières participent à l'hydratation de la peau, tandis que la deuxième active les glandes sébacées.

En fonction du taux plus ou moins élevé de ces deux hormones, la texture et l'aspect de la peau changent, et donc ses besoins aussi. "Les hormones influencent la peau en permanence !", explique Claire Andreewitch, Naturopathe, "Durant la phase menstruelle (jours 1-5 environ), le niveau d'œstrogène et de progestérone est au plus bas : la production de sébum  et l'hydratation diminuent. La peau paraît plus terne et est plus sensible aux irritations." "La phase folliculaire (jours 6-15 environ) correspond à la période entre la fin de vos règles et le début de l'ovulation. La peau est plus lisse, pulpeuse et glowy. "Enfin, la phase lutéale (jours 16-28 environ) comprend l'ovulation et les jours post-ovulation. C'est une période plus compliqué pour la peau…  Les glandes sébacées du visage peuvent devenir hyperactives et ainsi rendre la peau plus grasse, plus sujette aux impuretés". Et ainsi recommence le cycle !

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par Gina (@we_are_gina) le

Comment choisir un soin adapté à son cycle menstruel ?

C'est d'après ce constat que Typology, la jeune marque française 100% digitale, a lancé une gamme de sérums périodiques qui répond aux variations du cycle menstruel féminin : "Tout est parti d'un ressenti commun que j'ai observé chez les femmes", explique Clémence de Stabenrath, Project Manager chez Typology, "Elles planifient leurs entretiens professionnels certaines semaines car elles se sentent plus jolie, plus en confiance. D'autres semaines, elles ont quelques boutons qu'elles doivent cacher avec du maquillage et sont moins à l'aise. Leur peau est moins jolie, moins éclatante, voire tiraille. Après des recherches, j'ai constaté qu'il y a effectivement des études cliniques conduites par des universités de gynécologie et de dermatologie qui démontrent le lien entre le cycle hormonal et la peau". Au programme de cette nouvelle gamme bien nommée "Woman", un ensemble de 4 sérums au packaging discret, avec une base commune et des actifs qui changent en fonction de chaque semaine du cycle.

© Typology

"Il est intéressant de bien hydrater et nourrir davantage la peau en début du cycle, et éventuellement d'utiliser un sérum à la vitamine C pour lutter contre l'effet grise mine", confirme Claire Andreewitch. "Ensuite il faut alléger la routine pendant la période prémenstruelle et pendant la menstruation ; on passe à une hydratation plus légère, avec moins d'huiles et un bon double nettoyage - volontiers avec des AHA, pour garder la peau bien propre et lisse", conseille-t-elle.

Comment adapter sa routine bien-être à son cycle menstruel ?

Au-delà des cosmétiques, d'autres pratiques plus "holistiques" peuvent aider les femmes à réguler leurs hormones durant leur cycle, et donc limiter leur impact sur la peau, comme notamment la nutricosmétique. La marque de compléments alimentaires Aime Skincare, fondée par Mathilde Lacombe, propose des gélules à prendre avant et pendant sa période de règles : "A partir de l'ovulation le 15ème jour, les hormones vont commencer à chuter, ce qui amène les règles et le syndrome pré-menstruel", explique Valérie Espinasse, Micronutritionniste qui a formulé les produits de la marque, "la micro nutrition est extrêmement bénéfique pour retrouver ce bon équilibre hormonal".

De son côté, c'est après avoir été diagnostiquée du syndrome des ovaires polykystiques que Charlotte Muller a fondé le Fertility Yoga. Cette pratique de Yoga Hatha est reconnue pour multiplier le taux de succès des FIV, mais aussi pour "normaliser" les cycles irréguliers : "Le principe est de se reconnecter à cette zone du bas-ventre et de stimuler les niveaux hormonaux", explique Charlotte Muller, "j'ajuste le choix des positions pour que cela corresponde au moment de votre cycle. Par exemple, en première partie de cycle, on va privilégier les positions debout et dynamiques : salutations au soleil, ouvertures de hanches… Une chandelle renversée peut stimuler les ovaires et les aider à se remettre au travail. Au contraire, en seconde partie de cycle, on va proscrire les torsions ou les inversions qui compriment le bas ventre et les ovaires, trop sensibles au moment de l'ovulation. On évite aussi les abdos et les crunchs qui ne font qu'accentuer les crampes".

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par Charlotte Muller (@lalocharlotte) le

Comment gérer son stress pendant ses règles ?

Parmi ses adeptes, on retrouve beaucoup de femmes qui ont des règles douloureuses, ou même qui souffrent d'endométriose : "Même si on ne soigne pas les pathologies, on peut calmer l'inflammation et le mental" ajoute-t-elle. Claire Andreewitch est du même avis : "La bonne gestion de stress change tout pour nos hormones. Pratiquer du yoga, des exercices de respiration, de la méditation guidée... tout cela équilibre le système endocrinien. Le sport aussi permet de bien faire circuler la lymphe, de favoriser la transpiration, le bon transit, et d'éliminer des xenohormones (perturbateurs endocriniens, pesticides, métaux lourds, additifs…)".

Son dernier conseil ? "Ne pas oublier le repos du système nerveux, indispensable pour gérer son stress et pour le bon fonctionnement de la digestion, du système hormonal, etc. Il faut prendre du temps pour ralentir, surtout pendant les règles, qui est un moment de purification naturelle pour la femme".

Pour celles qui veulent aller plus loin, Charlotte Muller et Claire Andreewitch organisent un atelier "Healthy Hormones" le 30 juin à Paris (Infos et inscription sur le site www.claireandreewitch.com/ateliers)

(*) Auteure de "Rituels de femmes pour explorer les secrets du cycle féminin" (édition le Courrier du Livre"

Faut-il adapter sa routine beauté à son cycle menstruel ?
Faut-il adapter sa routine beauté à son cycle menstruel ?

"Nous les femmes, nous vivons en phase cyclique, alors que les hommes vivent en phase linéaire", explique Johanna Dermi, Naturopathe (*). "Ainsi, le cycle de la femme est découpé en quatre phases, durant laquelle elle ressent quatre attitudes...